Wilmot’s Warehouse

Wilmot’s Warehouse

Étrange sur le papier, étonnant manette en main, Wilmot’s Warehouse s’avère être une expérience des plus solides en plus d’être, mine de rien, plutôt tranquille. Rigolo, bon pour la mémoire, pas stressant, il saura occuper les amateurs d’ordre et d’organisation pointues pour une dizaine d’heures, voir davantage pour celles et ceux qui veulent se frotter aux challenges offerts par son mode expert, seul ou à deux.

L’Amerzone : Le testament de l’explorateur

L’Amerzone : Le testament de l’explorateur

S’inscrivant parfaitement dans le moule des jeux d’aventure à la française de la fin des années 90, L’Amerzone : Le testament de l’explorateur reste aujourd’hui une belle pièce de musée, simple dans son gameplay et son déroulement, mais un éternel joyaux de l’industrie.

Bilan de l’année 2019 [Mizakido]

Bilan de l’année 2019 [Mizakido]

Voici le moment de l’inévitable (enfin, un peu quand même, mais cela ne serait pas bien sérieux) bilan vidéoludique concernant ma personne pour le cycle qui vient de s’achever, et avec des prédictions qui (spoiler alert) ne seront que partiellement tenues pour la nouvelle itération de jours qui vient de commencer. 2019 donc, une folle ..

Lost Eden

Lost Eden

Lost Eden n’a rien d’un grand jeu, c’est indéniable, mais a tout de la petite œuvre sans prétention qu’il est bon de découvrir par hasard pour réajuster ses attentes en matière de jeu-vidéo. Avec son gameplay pas des plus exceptionnels, le jeu de Cryo Interactive demeure encore aujourd’hui un titre simple, efficace, sans fioritures, rapidement terminable et avec suffisamment d’atouts pour être parcouru.

Atlantis : Secrets d’un monde oublié

Atlantis : Secrets d’un monde oublié

Foncièrement, Atlantis : Secrets d’un monde oublié demeure assez classique dans son déroulement, avec un enchainement mêlant puzzles plutôt inspirés, exploration minutieuse et conversations plus ou moins pertinentes, pour une histoire assez convenue et sans grandes surprises qui baigne, heureusement, dans un univers graphique très réussi, et surtout dans une ambiance sonore, Cryo Interactive oblige, excellente.

AMID EVIL

AMID EVIL

Réutiliser, ré-imaginer, rendre hommage aux jeux d’antan avec des idées neuves, tels sont les chevaux de bataille de nombreux développeurs, indépendants ou non, depuis que le jeu-vidéo est jeu-vidéo, et ce pour œuvre unique ou par simple devise quelque peu monomaniaque. Indefatigable, studio néo-zélandais de son état, s’est donné pour mission, en 2019, et sans ..

Octahedron : Transfixed Edition

Octahedron : Transfixed Edition

Frais, dynamique et un brin addictif, Octahedron est une petite perle de plateformer comme l’on en voit rarement : accessible mais pas simple à dompter, il propose un challenge des plus léchés avec sa multitude de niveaux verticaux où une bonne dose de sang froid mais aussi d’analyse seront nécessaires pour être gravis sans encombre et jets de manette.

AWAY : Journey to the Unexpected

AWAY : Journey to the Unexpected

Les lignes qui suivent auraient pu aborder un certain jeu de rôle plutôt méconnu de la Nintendo DS, mais AWAY : Journey to the Unexpected n’est en aucun cas disponible sur ce support et s’affiche encore moins comme une suite émergeant d’un mystérieux chapeau. Pour sûr, ce titre est un peu sorti de nul part, ..

Scanner Sombre

Scanner Sombre

Scanner Sombre assure au final plutôt bien son job en proposant une plongée dans un monde jamais accueillant malgré tous ces points multicolores, et ce grâce une convaincante et glaçante atmosphère sonore, appuyée par des thématiques pas toujours sympathiques à associer avec les ténèbres. On aurait cependant aimé que le titre aille plus loin dans sa démarche.

Bilan de l’année 2018 [Mizakido]

Bilan de l’année 2018 [Mizakido]

Hormis l’ennuyeux E3, sauf pour Microsoft qui s’est offert – entre autres – le talentueux Ninja Theory dans une bien espérée phase de résurrection et on l’espère pour le meilleur, ce fût une actualité assez riche qui a accompagné l’année, avec pour une fois pas d’Electronic Arts en première ligne, l’entreprise semblant en avoir eu ..

Dangan GB

Dangan GB

Autant dire que le petit processeur de la Game Boy est mis à rude épreuve mais semble se retrouver une seconde jeunesse avec ce Dangan GB. En plus d’être un excellent cadeau pour les 30 ans de la brique à cristaux liquides de Nintendo, il s’avère être un petit bijou savamment façonné en réussissant à faire rentrer dans 256 kilobits un beau défi technique, un gameplay réussi et corsé ainsi qu’une partie musicale de haute volée.

Subject 13

Subject 13

Réalisée en 2015 en partenariat avec l’éditeur français Microïds, celle-ci fût financée avec une certaine réussite via une discrète campagne Kickstarter. Autant dire que sur la description de cette dernière, le titre avait de quoi plaire, mais malheureusement, souris en main, c’est vraiment autre chose.