Edito #36 – Archaïc – 10 ans déjà…

Clairement : nous ne nous étions pas donnés rendez-vous dans 10 ans. Cet édito ne sera pas signé par l’équipe, mais par Vidok, cet édito étant bien plus personnel que les autres. Archaic.fr est parti d’une envie égoïste de créer un site agrégeant mes écrits. C’était le 2 février 2011. Mais très vite, deux semaines après en réalité, l’ami Mizakido me rejoint, désireux d’utiliser Archaic.fr pour les mêmes raisons. Et finalement, il n’en fallait guère plus pour que l’aventure démarre réellement. Notre grande Margoth n’a pas tardé puisqu’en novembre, toujours de la même année, elle montait à bord. Non seulement 2021 fête les 10 ans du site, mais également les 10 ans de son trio actuel. Et il s’en est passé des choses en 10 ans…

En 10 ans, le site a eu le droit à 4 versions, hors béta. Nous sommes fin 2010 : la béta a permis de fixer les envies et les objectifs d’Archaic.fr. Faire de l’audience et arriver sur le toit d’Internet ? Ha ha, il suffit de suivre le site depuis quelques temps pour se dire que non. Le site se doit d’être clair et centré sur les articles. Il y a un encadré « Infos en tout genre », pour des actualités commentées. L’idée est séduisante, et en soi, elle l’est toujours 10 ans plus tard, mais elle demande une réactivité incompatible avec les envies de l’équipe. Le visuel tire plutôt en direction du vert, mais il y a l’idée du slider, et des derniers articles en dessous, avec, en complément une barre à droite pour montrer les interactions des lecteurs, sondages et commentaires notamment. L’ensemble paraît assez impersonnel. Pour l’ouverture, une nouvelle orientation est choisie, plus de bleu, une page d’accueil plus aérée, un Sonic qui court en entête. Il était amusant ce Sonic. Pas un commentaire de lecteur, que ce soit sur le site ou sur les réseaux sociaux n’y faisait pas une petite allusion. Car, pour ceux qui ne l’ont pas connu : il bougeait. C’était un gif animé… Les grandes idées de présentation sont là mais l’ensemble doit rester minimaliste. Déjà car le site ouvre juste, donc aucun intérêt de surcharger les pages, et puis question de sensibilité du moment. Première entrée de menu : Critiques. Dès sa mise en ligne, le site sait quel sera son coeur de métier. Pour rappel, il s’agit de stocker mes articles issus d’anciennes contributions, rédigées notamment sur les sites LiveGen.fr, RPGKingdom.net et Zadignco.fr, et donc, très vite celles de Mizakido. Pendant quelques semaines, nous nous y employons, tranquillement, heureux de désormais disposer d’un espace à nous, sans contrainte.

Pourquoi Archaic.fr ?

La recherche d’un nom est toujours une entreprise semée d’embûches. Avoir des idées est simple, avoir de bonnes idées est rare. Et quand bien même, il suffit parfois d’aller jeter un oeil sur wikipedia pour découvrir que votre fabuleux nom, qui vous semble parfaitement inventé, est synonyme d’une tuerie dans un lointain pays du moyen-orient. L’esprit du site se doit d’être « Parlons jeux vidéo comme avant, dans les magazines, avec des textes passionnés et de belles images ». A l’ancienne, est en quelque sorte le point de départ de la réflexion. Et après plusieurs jours de brainstorming, il a suffi d’un regard posé sur le jeu Archaic Sealed Heat pour se dire qu’Archaïc.fr pourrait bien être le nom approprié.

La première révolution du site survient en septembre 2011. Le très bon site Esprits interactifs semble battre de l’aile, pour des raisons qui ne regardent que l’équipe. En tout cas, les amis LCed et Hyades Luine nous rejoignent, bien décidés à continuer de partager leurs avis et réflexions sur le jeu vidéo. Et très vite derrière, Margoth, en novembre 2011. L’équipe grossira fortement jusqu’en 2015, où elle comptera jusqu’à 8 membres en même temps, avec Elekami, Lolita, Ryuzaki57. Nous n’oublions pas non plus Tzameti (2013) et Gamer Contrarié (2014). Pendant ces 4 années, le site a aussi évolué par deux fois. Je n’ai retrouvé aucune capture de la v2. Elle est de loin la version la moins réussie du site, trop personnalisée, trop lourde, trop compliquée à maintenir, trop lente. Nous avons perdu, en 2013 l’image du site épuré. C’est pourquoi en septembre 2014, la v3 est arrivée, parfaitement représentative de cette époque faste pour le site, au rythme de parution colossal, fort de tous ces rédacteurs et rédactrices. Les articles défilent à toute vitesse, de nouvelles rubriques fleurissent (comme Survivance ou L’indépendant), le site arbore des podcasts, des réflexions, des événements, … Et notamment, le plus important : les Utopiales. Le festival, non content d’être passionnant, sert aussi de prétexte à IRL pour l’équipe, festival le jour et jeux vidéo obscurs la nuit. Je me souviens notamment d’une séance d’une heure sur Dishonored ou d’une mémorable soirée découverte de la Loopy et de la Pippin. Mizakido avait aussi permis à toute l’équipe de rencontrer l’une des curiosités de Nintendo, le Virtual Boy. Une période assez incroyable dans la vie de chacun, je pense.

Mais l’année 2015 a été un tournant pour Archaïc.fr et le début de 2 années très difficiles. Petit à petit, l’équipe diminue, entre les nouveaux projets de certains, le changement de vie d’autres voire tout simplement le changement de passe-temps pour les derniers, et puis comme dans tout groupe, des tensions se créent notamment sur les rythmes de parution radicalement différents des rédacteurs. 2015 et 2016 essuient donc des départs. A titre personnel, l’année 2016 a été très compliquée, pour de très nombreuses raisons, de grandes joies et de profondes tristesses. Aviez-vous remarqué qu’il s’agit de la seule année à ne pas disposer de ses bilans ? Il y a eu une période où je ne venais même plus sur Archaïc.fr. Si le site est encore là, c’est entièrement grâce à Mizakido, Margoth et Ryuzaki57, et n’oublions pas Elekami sur le premier semestre 2016. Ils ont tenu le site de manière magistrale, sans flancher, sans pour autant se voir – l’équipe étant dispatchée un peu partout en France. L’équipe, à 4, a tenu ainsi jusqu’à fin 2019. Il n’était pas toujours simple de se voir, d’échanger tous ensembles, mais la motivation de chacun a fait le reste. L’ami Ryuzaki57 nous manque, évidemment, mais il est parti pour privilégier sa vie professionnelle, à raison. Comme vous l’avez remarqué depuis quelques années maintenant, afin de coller à nos rythmes de vie et empêcher toute reprise de questionnement concernant les publications, le rythme de parution est hebdomadaire, un article par semaine depuis que nous sommes trois. Et si cela peut paraître pragmatique, c’est un rythme qui s’est très vite imposé comme naturel.

2020 a été une année difficile pour tous, et pour le site, je ne reviendrai pas sur les détails de l’attaque en août, elle a déjà été abordée lors de l’édito et lors de mon bilan annuel. A ce moment-là, le site est techniquement vieillissant, de nombreuses erreurs surviennent régulièrement, l’affichage de la page d’accueil peut n’arriver qu’après plusieurs dizaines de secondes, et malgré un travail de correction, impossible de remettre le site d’équerre. Pour revenir en ligne, le site est entièrement désinstallé et remonté de zéro, afin de garantir des bases saines. Il connaît alors une nouvelle jeunesse, tout en conservant son visage, la v3. Rêvant de modernisme depuis un moment, l’équipe se décide pour le nouveau design que vous connaissez désormais depuis octobre 2020, une nouvelle tête qui amène avec elle une petite révolution : l’abandon des notes sur les critiques. La notation était présente depuis la toute première version. Elle n’avait depuis longtemps plus beaucoup de sens. Sa présence n’était désormais due qu’à l’habitude.

Encadré Appréciation

Et maintenant ? Le site est-il prêt à continuer encore dix ans ? Nous verrons bien. A l’heure d’aujourd’hui, l’équipe se plaît à proposer ses articles sur le site. Nous avons essayé de nous diversifier, avec du podcast et de la vidéo – de nos jours, ces deux formats sont clairement plus à la mode que l’écrit, à notre grand regret – à voir si cela reviendra un jour, mais avec la crise sanitaire, nous risquons de continuer un moment ainsi. C’est l’ADN d’Archaïc.fr et à vouloir le changer, nous prendrions plus de risques à nous perdre qu’autre chose. Ce qu’il est possible de nous souhaiter pour les 10 prochaines années ? De ne pas renouveler les erreurs du passé. Une équipe trop grande, des ambitions disproportionnées avec nos emplois du temps – oui, c’est arrivé – un rythme de parution inégal : ne comptez plus sur nous pour cela. De nos jours, l’expérience parle : nous ferons sûrement de nouvelles erreurs ! Certes, nous resterons une petite équipe mais nous sommes ouverts aux contributions (Cornizuka, Diojen ou encore Jimeo ont ainsi pu publier des articles en ces lieux de manière tout à fait libre).

Comme indiqué dans l’édito, nous comptons diversifier un petit peu les parutions. Survivance reviendra prochainement. Un jeu-lis arrivera forcément juste avant l’été. A titre personnel, j’aimerais reprendre les interviews, il faut juste trouver la personne à interviewer. Evidemment que beaucoup de gens le mériteraient, mais cet exercice demande de connaître un minimum le sujet pour être pertinent et que la personne en face accepte de nous donner un peu de son temps pour répondre à toutes nos questions. Archaïc.fr n’étant ni professionnel ni célèbre, il est fréquent de trouver porte close. Nous n’en voulons pas aux développeurs, même si c’est frustrant en tant que fan, finalement, mais ceci explique aussi que cette rubrique ne soit pas la plus alimentée. Depuis longtemps, des articles liés à la collection de jeux vidéo me trottent dans la tête. Il y en a même un en brouillon, de plusieurs pages qui n’attend que d’être achevé. Mais ne faisons pas trop de prévisions, surprenons-nous, et surtout, nous espérons vous surprendre. Si vous êtes encore là, non seulement à lire cet édito décidément un peu long, et à parcourir le site malgré ses 10 ans d’existence, alors je ne peux que vous remercier. Nous ne pouvons que vous remercier, pour votre fidélité, bienveillance et passion.

Longue vie à Archaïc.fr et, surtout, merci !

Plus d'articles
Ni No Kuni : The Original Soundtrack