Golf Story

Golf Story

Golf Story, c’est typiquement ce petit jeu qui te séduira instantanément par son côté posé et sera vecteur d’une certaine frénésie par-delà de la détente. Son parti-pris d’objectifs courts s’adapte sans mal aux courtes sessions de jeu nomade, de la même manière qu’il alimentera le fameux cercle vicieux « encore une quête et j’arrête… Oh et puis non, encore une en plus, etc, etc » jusqu’à engloutir ces 20/25h de durée de vie en finalement peu de temps. D’autant plus qu’on finit vraiment par s’attacher à ce petit univers tout mignon qui sait se révéler par moments un peu cruel. Certes, il ne réinvente pas ce que Nintendo a fait par le passé avec ses Mario Golf et Mario Tennis gbc/gba mais les mécaniques simples et progressives s’avèrent toujours aussi efficaces et prenantes. Seul point dommageable : l’absence de multi online. Peut-être pour le second épisode, qui sait ?

Greyfox RPG

Greyfox RPG

Même si on se dit que dépenser à peine un euro n’est pas la mer à boire, il vaut mieux éviter Greyfox RPG. Mal optimisé, mal narré, autant dire qu’il loupe bien le coche. Ce qui est dommage tant la thématique et les différents axes exploités auraient pu être intéressants tant la vieillesse n’est pas forcément le cas de figure le plus abordé dans le jeu vidéo, plus enclin à traiter de l’enfance.

Preview : Return Of The Tentacle

Preview : Return Of The Tentacle

Dans les raisons les plus évidentes qui expliqueraient pourquoi il serait possible que l’on doive au final se contenter uniquement de ce prologue, on pourra citer cette question de droit qui pourrait s’avérer gênant si Lucas Arts décidait de mettre son nez là-dedans et jouer les éléments perturbateurs. Surtout que l’on va au-delà de la ..

VA-11 Hall-A Original Soundtrack : Second Round

VA-11 Hall-A Original Soundtrack : Second Round

Composition : Garoad Interprétation : Garoad Année de sortie : 2016 Nombre de CD : Version dématérialisée Nombre de pistes : 44 VA-11 HALL-A – Second Round by Garoad C’est d’ailleurs étonnant de constater qu’il s’agisse de la toute première OST en tant que telle de son géniteur, Michael Kelly, alias Garoad, tant le bougre ..

VA-11 Hall-A – Cyberpunk Bartender Action

VA-11 Hall-A – Cyberpunk Bartender Action

Si vous aimez les visual novels et la science-fiction dans son sens le plus noble, jetez-vous sans hésiter sur VA-11 Hall-A. Une fois le concept un brin particulier de barmaid avalé, nul doute que le soft vous fascinera par son univers et narration de qualité. Qui saura vous faire gamberger. Et qui n’aura de cesse de vous troubler sur certains aspects, surtout compte tenu de l’actualité récente.

Bilan de l’année 2018 [Margoth]

Bilan de l’année 2018 [Margoth]

Du gros triple A qui n’aura sans doute jamais semblé aussi calibré dans son modèle de cahier des charges propre à cette génération, à savoir partir sur une base d’action propre à une franchise (beat’em all, TPS ou FPS), lui ajouter un système RPG, le tout dans un monde ouvert où l’exploration est motivée par ..

The Tiny Bang Story

The Tiny Bang Story

The Tiny Bang Story s’avère tout simple. Il ne brille pas par son originalité, qu’elle soit esthétique tant elle s’inspire de ce qu’on a déjà vu chez les Tchèques d’Amanita Design ou de gameplay tant le soft s’arrête aux casse-têtes les plus classiques qui soient. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’est pas efficace pour autant. Bien au contraire, on se laissera happer par cette simplicité enchanteresse où la détente et la zénitude sont les maîtres mots

Back To The Future : The Game

Back To The Future : The Game

Si vous n’avez pas vu les films de la trilogie de Spielberg et/ou que vous soyez allergique au narratif, passez votre chemin. Pour les fans des films, en revanche, Back To The Future : The Game est un bien beau cadeau que Telltale a laissé là. Même s’il n’est pas parfait dans sa narration ou son rythme, le jeu s’avère tellement solide, bien exploité, cohérent et pétri de plein de bonnes attentions qu’on pourrait presque le percevoir comme l’opus numéro 4 de la saga. Le tout dernier vraisemblablement d’ailleurs si Spielberg ne tombe pas dans les travers de faire une suite ou un remake dans un but bassement mercantile comme on le voit tellement dans le cinéma grand public aujourd’hui. En tout cas, une chose est sûre, ce n’est clairement pas Telltale qui nous pondra une potentielle suite.

Epic Loon OST

Epic Loon OST

Composition : Pryapisme Interprétation : Pryapisme Année de sortie : 2018 Nombre de CD : 2 Nombre de pistes : 29 Epic Loon OST by Pryapisme Parce qu’à vrai dire, si vous suiviez déjà Pryapisme sur sa discographie classique, vous ne serez pas foncièrement perdu par ce double-album, tant le groupe parvient à conserver son ..

Midnight Street Of Rage

Midnight Street Of Rage

Interprétation / Réarrangements : Midnight Street Compositeur originel : Yûzô Koshiro Année de sortie : 2018 Nombre de CD : 1 Nombre de pistes : 10 Midnight street of rage by Midnight Street Il y a peu, j’ai été mise en contact avec une formation parisienne nommée Midnight Street, déjà auteur d’un album conceptuel de ..

Albert & Otto – The Adventure Begins

Albert & Otto – The Adventure Begins

Même si la direction artistique mérite le coup d’œil, cela n’empêchera pas qu’Albert & Otto s’avérera un brin ennuyeux dans son parcours. On verra notre héros mourir avec une certaine indifférence et on finira vite par trouver les mécaniques de réflexion un brin redondantes. La métaphore globale a beau être intéressante et bien fichue sur plusieurs détails, il n’y a pas pour autant ce gros sens de l’accroche que Limbo parvenait à avoir, quand bien même il était bien plus vague dans son propos. Pire encore, il fera pester à bien des niveaux, notamment à cause de sa maniabilité pas très convaincante et pas toujours bien gérée et sa difficulté mal dosée. Pas entièrement à jeter non plus mais prouve bien que même si le modèle paraissait tout simple à la base, il n’est pas si simple à égaler. N’est pas Limbo qui veut…

Virginia

Virginia

Si l’occasion vous est donnée de vous pencher sur Virginia se présente, n’hésitez pas. Vous en sortirez peut-être perplexe mais l’expérience se montrera marquante. Pour le fait de voir que les spécificités de la patte singulière de David Lynch fonctionne à merveille dans le cadre d’un film interactif et d’une direction artistique loin d’être commune, tant par son enrobage esthétique charmant que par son volet sonore de haute volée. Pour le coup, Variable State s’en tire avec les honneurs, même si Virginia n’est pas forcément à la hauteur de ses ambitions couillues.