I am Setsuna

I am Setsuna

Cette ambiance morose aura très certainement du mal à satisfaire tout un chacun, tout comme le rythme de progression, plutôt lent et à la trame plutôt classique. Pourtant, I am Setsuna ne fait pas de réel faux pas et revient avec bonheur aux traditions des RPG 32 bits. Un coup d’essai réussi, sans folie mais avec suffisamment d’intérêt pour connaître le fin mot de l’histoire.

Kamiko

Kamiko

Kamiko attire l’oeil. Dès son superbe écran-titre, le jeu donne immédiatement envie de dépenser les malheureux 4,50€, prix de lancement. Lancé, ses somptueux décors en pixels hypnotisent. Le premier run terminé, l’atmosphère de Kamiko pousse à améliorer son score ou à parcourir les quatre mêmes mondes aux manettes d’une autre prêtresse

Human Resource Machine

Human Resource Machine

A 9,90€, Human Resource Machine nous propose l’heure d’amusement pour un euro, un ratio honnête, et un sentiment de satisfaction si grand à chaque changement de niveau, qu’il serait dommage de ne pas se torturer les méninges

Interview Benjamin Rivers – Alone With You

Interview Benjamin Rivers – Alone With You

Lors du dernier numéro de l’Indépendant, nous vous avions parlé de Home, A Unique Horror Adventure. Atypique, le titre nous avait tapé dans l’œil, fort de son histoire à parcourir d’une traite aux choix multiples et aux sous-entendus troublants. L’occasion pour nous d’aborder la suite, Alone With You, avec son créateur, Benjamin Rivers. Benjamin étant ..

Legends of Exidia

Legends of Exidia

Legends of Exidia fait preuve d’un classicisme à la fois honteux et rassurant. Dès les premiers pas, vous savez où vous mettez les pieds et où ils vous emmèneront. Encore une fois, Gameloft réussit à proposer une forme agréable et un fond suffisant pour ne pas fermer la console après quelques pas. Un titre gentillet, qu’il est légitime de prendre en affection, mais qui ne laisse aucune trace dans le paysage RPG de la console.

Suikoden Tierkreis

Suikoden Tierkreis

Que retenir de ce volet DS : un spin off honorable, à la réalisation technique plutôt brillante, si l’on exclut les quelques ralentissements en combat absolument pas pénalisants. Son orientation plus grand public n’a pour autant pas eu que de bonnes conséquences. Facilité déconcertante, personnages peu fouillés, dialogues énervants, conflits mal mis en valeur, Suikoden Tierkreis ne peut pas prétendre à se hisser du niveau d’un opus de la série.

Bilan de l’année 2015 [Vidok]

Bilan de l’année 2015 [Vidok]

Mes consoles ont été trustées pendant près de six mois quasi exclusivement par du RPG. J’ai fini autant de RPG en 2015 qu’en 2012, 2013 et 2014 réunies. Il faut dire que les sorties ne cessent de pointer le bout de leur nez. Aussi bien au Japon qu’en Europe, d’autant que la grande majorité des ..

Semaine spéciale : Bilans 2015

Semaine spéciale : Bilans 2015

Comme tous les ans, l’équipe d’Archaïc s’est concentrée de nombreuses heures afin de mettre à l’écrit son bilan de l’année. Ce qu’elle a pensé de 2015, ses coups de coeurs, ses déceptions, ses jeux terminés, ses jeux seulement parcourus au tiers, et même ses instants marquants. Chacun y est allé de sa sensibilité et de ..

Donald Couak Attak

Donald Couak Attak

Donald Couak Attak n’est pas un titre forcément très ambitieux. Il se repose sur la formule instaurée par Naughty Dog avec sa série des Crash Bandicoot, mais, tel un étudiant bien appliqué, il la reproduit de manière honnête. Désespérément simple, il permet de passer une sympathique soirée aux côtés du canard de Disney, avant de retourner dans l’oubli

aRPiGi n°3 : Novembre 2015

aRPiGi n°3 : Novembre 2015

Bonjour à tous, Le nouvel aRPiGi est arrivé, un numéro 3 au programme extrêmement chargé, comme à chaque fois nous diriez-vous. Mais attention, à numéro 3, invité de marque : SylvainCL nous a en effet l’honneur de sa présence, et ses interventions vont vous étonner. Nous continuons de travailler notre formule, à défaut de nos ..

DanganRonpa : Trigger Happy Havoc

DanganRonpa : Trigger Happy Havoc

Danganronpa est le jeu capable de réconcilier les allergiques aux visual novel avec ce genre si particulier. Aux termes de ses 25 heures d’enquête, l’oeuvre de Spike Chunsoft laisse un souvenir impérissable. A la fois jouissif et dérangeant, Danganronpa démontre qu’un genre est capable de se renouveler au besoin. Il a pour lui son rythme prenant – passé le premier chapitre – qui empêche de lâcher la console tant que la lumière n’a pas été faite sur l’intégralité de l’histoire. Ça tombe bien, il s’agit de l’ultime objectif du jeu

Boulette Time #9 : Le revival du multi ?

Boulette Time #9 : Le revival du multi ?

Nous revoilà ! Après plusieurs mois d’absence, entre les congés, les bébés et les mariages, l’équipe de Boulette Time revient pour aborder le sujet du multijoueur. Multijoueur qui reviendrait en force selon certains, qui serait toujours moins présent pour d’autres. Serait-ce la faute du online ? De l’e-sport ? Des joueurs ? Des éditeurs ? ..