Toby : The Secret Mine
Appréciation 2

Toby : The Secret Mine montre qu’on peut ajouter de la couleur à un Limbo-like sans que ça ne perde en charme visuel. Bien au contraire. En revanche, il rappelle que dans ce genre, être visible dans son level design et trouver un équilibre qui ne rend pas le jeu trop injuste est le nerf de la guerre. Ce qu’il n’a malheureusement pas réussi à faire. Encore une fois, n’est pas Limbo qui veut..

Résumé 2.0 Passable

Toby : The Secret Mine

Je vous parlais il n’y a pas si longtemps de cette pâle copie de Limbo en provenance d’Afrique du Sud nommée Albert & Otto – The Adventure Begins. On ne s’arrête pas en si bon chemin dans cette thématique puisque je vais également vous parler d’un autre cas du même genre développé par les Allemands de Headup Games, Toby : The Secret Mine. Qui s’en sort un brin mieux que l’outsider sud-africain. Un brin seulement. Parce qu’on ne peut pas dire qu’on arrive non plus au niveau du modèle.

A quoi ça ressemble ?

L’ombre de Limbo plane encore grandement sur Toby : The Secret Mine. Malgré tout, on lui reconnaîtra toutefois de jouer davantage sur les couleurs en fond de décor. Et que ça rend vraiment très bien, que ça se focalise sur le bleuté, le verdâtre ou l’orangé. Là encore, même s’il n’invente rien, ça flatte la rétine de belle manière et on ne pourra vraiment lui reprocher en terme d’esthétique. Hormis le fait de cacher consciemment certains éléments.

Comment ça se joue ?

Ce fait de cacher comme dit précédemment, c’est bien là où le bât blesse. Camoufler des portions dans les jeux d’ombre, nous laissant croire ainsi qu’on n’a affaire qu’à un vulgaire mur, cela nuit grandement à la visibilité de l’ensemble. Et peut s’avérer à bien des moments extrêmement frustrant. Et c’est bien dommage car Toby : The Secret Mine s’avère plus agréable à prendre en main que Albert & Otto. Quand bien même on n’arrive pas au niveau de son modèle Limbo. Autre point qui chagrine : ce côté Die & Retry gratuitement punitif. Le soft de Headup Games fait partie de l’école consciemment piégeuse qui te force à tomber quasi-systématiquement dans tous les obstacles possibles et inimaginables, hachant considérablement le rythme. Là où un Limbo savait se montrer plus équilibré sur les échappées en ligne droite sans forcément de heurts insurmontables et pièges vicieux pour obtenir une progression plus fluide et agréable.

Pourquoi on en parle ?

Même si Toby : The Secret Mine n’est pas forcément un mauvais jeu, il n’en demeure pas moins dispensable. Cette quête de sauver ses compagnons au travers d’un univers énigmatique et fort joli ne passionnera pas autant qu’un Limbo. Elle énervera à bien des moments par ce manque de visibilité consciemment voulue par son développeur. Ce dernier semble s’attacher au style du Die & Retry dans son sens le plus putassier et punitif, ce qui ne plaira pas forcément à tout le monde. Les joueurs les moins patients tout particulièrement. Car se retrouver bloquer pas une ouverture non-visible avec pratiquement aucun indice visuel probant ou mourir à tout bout de champ toutes les cinq secondes pour apprendre les différentes embûches qu’on ne peut pas forcément voir venir à l’avance, bon nombre de joueurs le voient d’un œil plutôt sévère. D’autant plus lorsqu’un Limbo est passé par là il y a des années pour montrer un modèle d’équilibre de rythme. Par chance, le jeu est court est loin d’être insurmontable si l’on n’est pas du genre à être trop mauvais perdant.

Articles qui pourraient vous intéresser

Sakura Wars

Sakura Wars

Sorti en 1996 au Japon, Sakura Taisen est l’une des licences phares de Sega au Japon. Méconnu aux Etats-Unis et en Europe, le premier épisode a pourtant représenté le plus imposant budget de l’Histoire de Sega dans le domaine du jeu vidéo console. Rien que ça. Jeux vidéo, CD de musique...

Untitled Goose Game

Untitled Goose Game

Tout à fait charmant, Untitled Goose Game s’avère savamment bien orchestré dans son exécution, avec des objectifs variés et drôles à accomplir, et derrière suffisamment de quoi se creuser la tête afin de parvenir à leur réussite, avec de temps à autre quelques soupçons d'infiltration et d'action pour accompagner cela. Tranquille et pas du tout prise de tête..

My Brother Rabbit

My Brother Rabbit

Si vous aimez en secret les jeux d'objets cachés mais que vous n'osez pas l'avouer, de peur des railleries qui pourraient vous tomber dessus, nul doute que My Brother Rabbit est un soft sur lequel vous devez vous pencher. Mieux encore, vous pouvez même arrêter de vous cacher tant la direction artistique très réussie et son allégorie plutôt touchante le placent un brin au-dessus du panier de la concurrence facebookienne casu par excellence. Bon certes, on regrettera l'absence de tactile pour le mode nomade de la Switch et son prix basique un peu élevé... enfin, des promos sur Steam, Gog, le PSN, et autres eShops, ce n'est pas si rare que cela après tout..

S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Plus anciens
Plus récents Plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Vidok
Admin
1 année plus tôt

J’hésitais à le prendre ce week-end – vu qu’il est sacrément en promotion – et puis je suis revenu lire ta critique. Eh bien, je viens d’économiser quelques euros grâce à toi. Surtout s’il est (encore) moins bon que Limbo. ^^