Compte-rendu de l’E3 2017

Compte-rendu de l’E3 2017

L’E3 2017 s’est terminé il y a maintenant quelques jours et comme tous les ans, nous avons laissé passer quelques jours le temps de digérer ce qu’il s’y était dit et fait. Ryuzaki57 et Vidok se sont donc posés les traditionnelles questions : la meilleure conférence ? la meilleure surprise ? L’E3 2017 a-t-il apporté ..

Compte-rendu de l’E3 2016

Compte-rendu de l’E3 2016

Dire que cet E3 était attendu tient de l’euphémisme. Project Scorpio, PS4 Neo 4K, Nintendo NX, des évolutions? De nouvelles questions ? Des monstres de puissance ? Que nenni : Nintendo annonce qu’il n’y aura même pas un bout de NX pendant que Sony compte communiquer au moins autant concernant sa Neo. L’E3 2016 sera ..

Donald Couak Attak

Donald Couak Attak

Donald Couak Attak n’est pas un titre forcément très ambitieux. Il se repose sur la formule instaurée par Naughty Dog avec sa série des Crash Bandicoot, mais, tel un étudiant bien appliqué, il la reproduit de manière honnête. Désespérément simple, il permet de passer une sympathique soirée aux côtés du canard de Disney, avant de retourner dans l’oubli

Boulette Time Hors-Série Spécial E3 2015

Boulette Time Hors-Série Spécial E3 2015

L’E3, c’était la semaine dernière. Une partie de l’équipe d’Archaïc s’est arrêtée le temps d’un article plus tôt dans la semaine pour mettre par écrit ses joies, ses déceptions et tout simplement son avis sur le plus grand salon du jeu vidéo en Amérique

E3 2015 : Avis et retours

E3 2015 : Avis et retours

L’E3 2015 est terminé. Comme beaucoup d’entre vous, l’équipe d’Archaïc.fr a suivi les nombreuses conférences et annonces. Trois de ses rédacteurs se sont lancés dans un rapide compte-rendu, mais pas question d’être exhaustif et analytique, il est ici question d’aborder de manière décontractée et très personnelle l’événement, en nous concentrant sur six catégories. Vous remarquerez ..

Child of Light

Child of Light

Plus que d’imiter le JRPG, Child of Light en sort du cadre et définit sa propre voie. L’excellence graphique et musicale, couplée à l’écriture intelligente et au gameplay original en fait un trésor à chérir pour les générations futures

Child of Light

Child of Light

Qu’il en soit bien clair : Child of Light n’est ni inventif, ni intelligent. Il aura beau poser des concepts aussi bien artistiques qu’en terme de gameplay qui font véritablement rêver, il s’avère au final qu’il n’arrive en rien à les développer de manière convaincante, avec personnalité et substance, pour un résultat maladroit dans un désir de condensé pour correspondre à l’étiquette indie qu’il se plaît à donner. La seule chose qui arrive à le sauver reste son part-pris esthétique vraiment enchanteur et aurait pu l’être de tout son long si l’ennui ne venait pas pointer (rapidement) le bout de son nez. Et celui-ci est tel que la durée de vie pourtant courte nous semble bien trop longue, à la limite du pénible. Un coup d’épée dans l’eau en somme

L’Indépendant #3

L’Indépendant #3

Bienvenue à vous, imprudents lecteurs, dans l’Indépendant, le petit supplément d’Archaïc ! Juin arrive, et avec lui ce troisième numéro de l’Indépendant. Vous y trouverez un Mizakido fidèle au poste avec ses jeux bizarres, et peut-être même du jeu indé français si Ced arrive à boucler sa critique à temps pour le bouclage. Pour ma ..

Grandia II

Grandia II

Réponse de Sega à Sony, de Game Arts à Squaresoft, Grandia a su marquer les esprits non seulement grâce à son statut de blockbuster du RPG japonais mais aussi et surtout par son formidable appel au voyage. Aidés par les superbes compositions de Noriyuki Iwadare, Justin et Feena ont su emmener les joueurs dans l’une ..

TMNT : Les Tortues Ninja

TMNT : Les Tortues Ninja

Qu’il est donc dommage de voir ce sympathique TMNT plombé par une durée de vie minable et un challenge inexistant. Ubisoft Montréal a visiblement voulu rendre son jeu trop grand public, ce qui, finalement, l’amène à ne se destiner qu’aux très jeunes joueurs. Eux seuls auront la chance d’échouer quelques fois. Pour information, le nombre de continus est illimité..

Dungeon Hunter Alliance

Dungeon Hunter Alliance

Que ce soit seul ou en multijoueur (ad hoc et théoriquement en ligne – « théoriquement » car le jeu semble souffrir d’un sérieux problème de connexion empêchant de rejoindre des parties…), Dungeon Hunter Alliance se révèle plutôt agréable à jouer. Son statut de premier jeu d’aventure sur Vita en Europe n’est très certainement pas étranger au capital sympathie qu’il peut générer. Les acharnés de la Vita s’entêteront à en voir le bout – une fin romanesque se dévoilera à eux, soit dit en passant, bien que ne bénéficiant pas de la mise en scène qui lui est due – les autres lâcheront sûrement en cours de route. Le Dungeon Crawler est synonyme de répétitivité, soyez en conscient

Les Chevaliers de Baphomet : Director’s Cut

Les Chevaliers de Baphomet : Director’s Cut

Les Chevaliers de Baphomet Director’s Cut est un fabuleux hommage aux joueurs de la première heure, ceux qui l’ont retourné moult fois sur PC et Playstation. C’est un peu comme rejouer au même qu’à l’époque mais plus simplement et avec des scènes supplémentaires, faisant passer la durée de vie de 8 à 9 heures. Le plaisir de découverte n’est plus totalement présent, mais cède sa place à celui de la nostalgie pure et dure. A l’instar de Mastercard, le sourire qui nous traverse à chaque tableau n’a pas de prix. La force de cette galette Wii est qu’elle conviendra très certainement aux nouveaux joueurs. Habitués à des titres pas forcément impressionnants graphiquement, ils y verront un jeu à l’ambiance graphique tirant sur le cartoon, des décors français et l’occasion de découvrir un classique. L’aide leur offre de plus l’opportunité de ne pas mourir de frustration sur un puzzle, en espérant qu’ils n’en abusent pas, bien sûr. Il serait dommage de faire chuter l’endurance du titre à cause d’une flémingite des neurones. Il faut en effet tabler sur une bonne douzaine d’heures pour le néophyte. Honnête pour le genre. Charles Cecil ne nous livre pas un soft parfait, les soucis de sons et de vieux sprites ne sont pas à oublier, mais devant le plaisir ressenti au cours de l’aventure, il serait dommage de les mettre au premier plan. Les Chevaliers de Baphomet revient tout de même rajeuni, frais et toujours aussi passionnant. Un must-have pour les possesseurs de Wii