Toby : The Secret Mine
Appréciation 2

Toby : The Secret Mine montre qu’on peut ajouter de la couleur à un Limbo-like sans que ça ne perde en charme visuel. Bien au contraire. En revanche, il rappelle que dans ce genre, être visible dans son level design et trouver un équilibre qui ne rend pas le jeu trop injuste est le nerf de la guerre. Ce qu’il n’a malheureusement pas réussi à faire. Encore une fois, n’est pas Limbo qui veut..

Résumé 2.0 Passable

Toby : The Secret Mine

Je vous parlais il n’y a pas si longtemps de cette pâle copie de Limbo en provenance d’Afrique du Sud nommée Albert & Otto – The Adventure Begins. On ne s’arrête pas en si bon chemin dans cette thématique puisque je vais également vous parler d’un autre cas du même genre développé par les Allemands de Headup Games, Toby : The Secret Mine. Qui s’en sort un brin mieux que l’outsider sud-africain. Un brin seulement. Parce qu’on ne peut pas dire qu’on arrive non plus au niveau du modèle.

A quoi ça ressemble ?

L’ombre de Limbo plane encore grandement sur Toby : The Secret Mine. Malgré tout, on lui reconnaîtra toutefois de jouer davantage sur les couleurs en fond de décor. Et que ça rend vraiment très bien, que ça se focalise sur le bleuté, le verdâtre ou l’orangé. Là encore, même s’il n’invente rien, ça flatte la rétine de belle manière et on ne pourra vraiment lui reprocher en terme d’esthétique. Hormis le fait de cacher consciemment certains éléments.

Comment ça se joue ?

Ce fait de cacher comme dit précédemment, c’est bien là où le bât blesse. Camoufler des portions dans les jeux d’ombre, nous laissant croire ainsi qu’on n’a affaire qu’à un vulgaire mur, cela nuit grandement à la visibilité de l’ensemble. Et peut s’avérer à bien des moments extrêmement frustrant. Et c’est bien dommage car Toby : The Secret Mine s’avère plus agréable à prendre en main que Albert & Otto. Quand bien même on n’arrive pas au niveau de son modèle Limbo. Autre point qui chagrine : ce côté Die & Retry gratuitement punitif. Le soft de Headup Games fait partie de l’école consciemment piégeuse qui te force à tomber quasi-systématiquement dans tous les obstacles possibles et inimaginables, hachant considérablement le rythme. Là où un Limbo savait se montrer plus équilibré sur les échappées en ligne droite sans forcément de heurts insurmontables et pièges vicieux pour obtenir une progression plus fluide et agréable.

Pourquoi on en parle ?

Même si Toby : The Secret Mine n’est pas forcément un mauvais jeu, il n’en demeure pas moins dispensable. Cette quête de sauver ses compagnons au travers d’un univers énigmatique et fort joli ne passionnera pas autant qu’un Limbo. Elle énervera à bien des moments par ce manque de visibilité consciemment voulue par son développeur. Ce dernier semble s’attacher au style du Die & Retry dans son sens le plus putassier et punitif, ce qui ne plaira pas forcément à tout le monde. Les joueurs les moins patients tout particulièrement. Car se retrouver bloquer pas une ouverture non-visible avec pratiquement aucun indice visuel probant ou mourir à tout bout de champ toutes les cinq secondes pour apprendre les différentes embûches qu’on ne peut pas forcément voir venir à l’avance, bon nombre de joueurs le voient d’un œil plutôt sévère. D’autant plus lorsqu’un Limbo est passé par là il y a des années pour montrer un modèle d’équilibre de rythme. Par chance, le jeu est court est loin d’être insurmontable si l’on n’est pas du genre à être trop mauvais perdant.

Articles qui pourraient vous intéresser

Astroneer

Astroneer

Avec son rythme à la cool, Astroneer parvient, via ses quelques partis pris – univers coloré, interface utilisateur réduite au minimum, terraforming – se présente comme une expérience solide et spatiale, dans tous les sens du terme. En tant que jeu de survie, il offre un sympathique système de crafting ainsi qu’une grande modularité dans les options possibles pour construire sa base ou personnaliser ses véhicules..

Frontier : Dead or Alive

Frontier : Dead or Alive

Au moment où une console n’est plus produite et soutenue par son constructeur, les fans doivent s'en remettre à la scène homebrew. Malgré ses quarante ans au compteur, la Vectrex continue de voir des jeux arriver, et notamment grâce au studio indépendant, et britannique, Vector Republic ...

The Darkside Detective

The Darkside Detective

Bien entendu, The Darkside Detective n'est sans doute pas le jeu du siècle. Mais reconnaissons que l'on passe un bon moment, à retrouver à la fois ce charme des point'n click loufoques d'antan sans qu'on aille se prendre la tête avec les contraintes frustrantes de l'époque. Ici, on avance de façon fluide, sans fracture du cerveau, tout s'amusant du ton délicieusement grotesque du soft. Un bon jeu pour se divertir un dimanche morne où l'on sent la fatigue et/ou la maladie arriver, une boisson chaude à la main..

S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Plus anciens
Plus récents Plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Vidok
Admin
1 année plus tôt

J’hésitais à le prendre ce week-end – vu qu’il est sacrément en promotion – et puis je suis revenu lire ta critique. Eh bien, je viens d’économiser quelques euros grâce à toi. Surtout s’il est (encore) moins bon que Limbo. ^^