Pokémon Edition Spéciale Pikachu : Version Jaune

Pokémon Edition Spéciale Pikachu : Version Jaune

Pokémon Version Jaune… La nostalgie d’un doux rêve… enfin surtout d’un cauchemar...

pokemon-001

Pas de panique cher lecteurs, il n’est pas question ici de faire une critique détaillée de ce merveilleux (ou pas…) volet de la saga Pokémon… mais plutôt un récit qui j’espère, à défaut de vous faire fuir, vous fera un peu rire et surtout pour les novices de la saga vous donnera envie de vous lancer, pourquoi pas avec votre fils/fille, petit frère/sœur ou cousin/cousine … ou qui vous voulez… parce que : « attrapez les tous ! »

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=5s8g8NCJyvs[/youtube]

Petit rappel… pour les ermites fraîchement sortis de leur retraite

Pokémon Version Jaune est une version spéciale du jeu éponyme sorti quelques années plus tôt, due à l’engouement de la série animée. Au japon, en 1996, Nintendo sort un tout nouveau RPG : Pocket Monster (Poketto monsutaa), en 2 versions, Rouge et Vert, rapidement suivie par les versions Bleue et Jaune. L’amour de la contraction des noms des japonais et des traducteurs transforme le jeu en Pokémon, et c’est ce nom qui deviendra son nom officiel lors de sa sortie aux Etats-Unis et en Europe.

pokemon-002

pokemon-003

 

Le concept, tout droit sorti de l’esprit torturé du collectionneur d’insectes de Satoshi Tajiri, dit « Dr Bug », est simple : trouver et capturer tous les Pokémon existant. Mais c’est Shigeru Miyamoto, le « Spielberg du jeux vidéo » qui a eu l’idée de créer 2 jeux pour une meilleure communication (et une meilleure rentabilité…).

 

Ndlr : En France, on ne verra jamais que les Versions Bleue, Rouge et Jaune, la Verte ayant mystérieusement disparue aux frontières nippones.

L’histoire d’un succès

La saga Pokémon contrairement à l’idée initiale de Satoshi Tajiri qui devait s’arrêter après seulement 4 jeux (Rouge, Vert, Or et Argent) devient rapidement un phénomène mondiale quasi incontrôlable. Au final, la série existe toujours !

pokemon-list

* Première génération : Pokémon Vert, Rouge, Bleu et Jaune sur Game Boy
* Deuxième génération : Pokémon Or, Argent et Cristal sur Game Boy et  Game Boy Color
* Troisième génération : Pokémon Rubis, Saphir, Émeraude, Rouge Feu et Vert Feuille sur Game Boy Advance
* Quatrième génération : Pokémon Diamant, Perle, Platine, Or HeartGold et Argent SoulSilver sur Nintendo DS
* Cinquième génération : Pokémon Noir, Noir 2, Blanc et Blanc 2 sur Nintendo DS
* Sixième génération : Pokémon X, Y, Rubis Oméga et Saphir Alpha sur Nintendo 3DS

En marge des jeux, il existe une multitude de dessins animés et films, de goodies, et même de jeux de cartes à collectionner inspirés de l’histoire du jeu. La licence Pokémon semble inépuisable…

Lisa Courtney; Owner Of World’s Largest Pokemon Collection

Récemment (01 avril 2014), le géant Google, célèbre pour ses poissons d’avril, a organisé via l’application Google Maps une chasse aux Pokémon mondiale… Il s’agit alors à l’aide de l’application de capturer les 150 sortes de Pokémon infestant le monde, Google annonçait alors que les « maîtres » dresseur seraient conviés au GooglePlex, QG californien de la firme, pour un entretien de sélection pour un poste au sein de l’entreprise… Bon ça reste un poisson d’avril hein ! (en plus il fallait y arriver avant le 2 avril, soit le lendemain…) et puis franchement « Dresseur Pokemon » sur le CV ça ne fait pas terrible…

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=4YMD6xELI_k[/youtube]

Nostalgie quand tu nous tiens …

pokemon-005Vous le savez tous, sur Archaic, je suis loin d’être la joueuse la plus aguerrie,  pourtant mon histoire avec les jeux vidéo ne date pas d’hier ! Elle commence comme celle de beaucoup d’entre vous, j’ai découvert la Game Boy avec celle de ma cousine et le génialissime Tetris. Aussi, à Noël de l’année 1996, j’ai, enfin, reçu le Saint Graal : la Game Boy Pocket Silver et le fameux Tetris, justement. Mais vous l’aurez compris mon coup de coeur rétro vidéo ludique n’est autre que Pokémon Jaune ! Alors que ma soeur a porté son dévolu sur Pokémon Bleu, mon amour des choses mignonnes m’a immanquablement conduit à l’achat de Pokémon version Jaune, parce que Pikachu il est trop kawaii ! Surtout quand il dit « Pika, pika, Pikachu ! » Et puis honnêtement, son attaque éclair n’est-ce pas « trop la mega classe » ?

pokemon-006

Le jeu et son système de jeu

Pokemon est un RPG, un vrai !

Dans les premières versions, l’histoire est celle d’un jeune garçon, incarné par le joueur, dont on choisit le nom ou parmi trois propositions variant légèrement en fonction de la version. Il lui est opposé le petit fils du professeur Chen, son rival depuis sa jeunesse, nous dit-on. Le joueur reçoit du professeur Chen un Pokédex, sorte d’encyclopédie électronique servant à consigner les informations reçues sur les Pokémon ainsi que son premier pokémon, qu’il choisit entre Carapuce, Bulbizarre et Salamèche pour les versions Bleue et Rouge. Dans la version Jaune, pas de choix : Pikachu est automatiquement attribué. Le joueur se lance ensuite dans un grand voyage dans tout le kanto où il aura plusieurs buts :

    * Attraper des Pokémon sauvages grâce à des pièges spéciaux appelés balls (Pokéball, Superball, pokemon-007     Hyperball ou Masterball).
    * Faire combattre ses Pokémon pour faire monter leur niveau et donc les faire évoluer.

Le but est d’essayer de trouver toutes les sortes de Pokémon, au nombre de 151, de les domestiquer et les contrôler aux combats. Bien évidemment, cette collectionnite nécessite  une certaine stratégie car leur apparition varie selon plusieurs paramètres … Mais, heureusement, on peut également faire des échanges avec d’autres joueurs ! (Soit a l’intérieur du jeu même avec des PNJ, soit avec des joueurs IRL possédant des versions complémentaires du jeu grâce au câble link). Le joueur incarnant un dresseur de Pokémon doit les entraîner et les faire évoluer par le combat, car il ne peut emporter sur lui qu’un nombre limité de Pokémon (au nombre de 6 maximum), ce qui oblige une stratégie efficace pour être capable de remporter tout type de combats.

Les combats, parlons – en !

Ils se déroulent sous forme de tours, où le joueur/dresseur à plusieurs choix :

pokemon-008     *  Utiliser une des qualités de son Pokémon pour attaquer le Pokémon adverse et faire baisser ses points de vie.

     *  Utiliser une autre capacité, soit pour se renforcer ou soit pour diminuer son adversaire.

    *  Utiliser un objet pour soigner son Pokémon.

    *  Changer de Pokémon pour un autre plus adapté au combat.

    *  S’enfuir. (Mais attention ! Seulement contre un Pokémon sauvage !)

Afin de devenir le meilleur dresseur Pokémon, il vous faudra affronter les champions des arènes, et récolter les 8 badges, puis le conseil des 4 et son maître qui n’est autre que votre rival depuis toujours : j’ai nommé le petit fils du Professeur Chen ! Le tout en déjouant les attaques de la Team Rocket, organisation secrète ayant pour but ultime de contrôler le monde, et qui n’aura de cesse de vous mettre des bâtons dans les roues au cours de votre aventure…

Pokemon Version Jaune et Moi …

pokemon-011Alors que l’idylle entre Pikachu et moi s’annonçait comme une grande histoire d’amour… disons que cela s’est vite transformer en cauchemar… Si initialement,  la série Pokémon s’adressait aux enfants qui devaient ainsi développer l’amour de la nature et des animaux, le système de combat pourtant simple pour la plupart d’entre vous reste pour moi totalement obscur, même encore aujourd’hui où j’ai relancé ma sauvegarde pour écrire ces quelques lignes et, qui sait, conjurer le mauvais sort …

J’ai vite appris à mes dépends que tout ce qui est mignon n’est pas forcément gentil. Si le système de combat est identique, et la map également, Pokémon Version Jaune est bien plus compliqué de ses frères Rouge et Bleu. Non, ce n’est pas une excuse pour ma lamentable incapacité à terminer ce jeu pour enfants, car ce n’est que la pure vérité : les Pokémon sauvages attaquent bien plus souvent, et dans les arènes, les maîtres sont bien plus forts ! En deux mots : c’est l’arnaque !

L'histoire étant ce qu'elle était...

Ma cartouche insérée dans ma Game Boy Pocket presque toute neuve (bah oui, quand je l’ai eu je l’ai étrenné avec Super Mario Land et Tetris). J’ai choisi mon nom (sans grand originalité, il faut l’avouer) : Sacha (ndlr : prénom du personnage dans la série télévisée) puis celui de mon rival : Régis (on ne change pas une équipe qui gagne ! (ndlr : prénom du personnage dans la série télévisée)). Et c’est avec une certaine exaltation que j’ai reçu mon Pikachu (oui, oui, je sais c’est pour tout le monde pareil avec cette cartouche… Mais quand même, Pikachu quoi !)

Anecdotiquement parlant, ma sœur et sa cartouche bleue avait alors choisi Carapuce, la tortue aquatique. A savoir, sur les cartouches bleue et rouges, le choix est possible entre Carapuce, Bulbizarre, le saurien végétal ou Salamèche, le reptile de feu. Mais ce choix conditionne la difficulté du jeu (Bulbizarre étant plus efficace contre les premiers Pokemon rencontrés, le jeu en est donc facilité). Avec la Version Jaune, c’est marche ou crève !

C’est donc armé de mon super Pokémon, que je me suis lancée sur la route 1 (nom simple… mais efficace il faut le reconnaître) en direction de Jadielle … Tout allait plus ou moins bien jusqu’à l’étape n°7 : le Mont Sélénite …

(Ndlr : étape n°1 :  Bourg-Palette ; étape n°2 : Route 1 ; étape n°3 : Jadielle ; étape n°4 : Route 2/Forêt de Jade ; étape n°5 : Argenta ; étape n°6 : Route 3 )

Alors que je pénètre confiante dans ce tunnel peuplé de Nostferapti, Rocaillou et autres Melofée, … oui, bon OK j’avoue : j’ai fait l’impasse sur l’arène d’Argenta après m’être fait démonter la gueule par Pierre … Je suis donc dans le tunnel, et là, je vais faire la cuisante connaissance de la Team Rocket… Si dans la série télévisée, il sont sans cesse tournés en ridicule, la réalité est douloureusement autre …

En vérité à l’époque, je n’ai jamais vu le bout du tunnel… La ridicule Team Rocket a toujours eu raison de moi malgré mes nombreuses tentatives. Ma sœur a bien essayé de m’aider mais ses explications stratégiques sont toutes restées obscures et/ou totalement infructueuses…

C’est à ce stade de l’histoire que je vais faire appel à vos souvenirs de chère petite tête blonde :

A l’époque, comment faisait-on quand on était bloqué ?

Bah, oui, dans une époque (pas si) lointaine, l’ère d’internet et de ses multiples possibilités n’était point ce qu’elle est aujourd’hui… Déjà qu’on avait des consoles à piles alors bon…

ON ACHETAIT UN MAGAZINE AVEC LA SOLUCE, BIEN SÛR !

pokemon-009Moyennant quelques billets (en francs, hein ! 25 francs pour un Consoles Max en janvier 2000 par exemple, soit moins de 3 euros pour 160 pages… on en est bien loin aujourd’hui…), on pouvait devenir l’heureux(se) propriétaire sur papier d’une saine lecture … Comme de toute façon, il n’y avait pas d’autre solution, j’ai délesté ma mère (après de longues négociations) de quelques francs … Et si la soluce décrivant pas à pas chaque action à réaliser était plus que complète, je suis restée dans une impasse… enfin un tunnel …

Lot de consolation, le magazine possédait également la soluce complète de Zelda dont ma sœur venait de faire l’acquisition, et au moins, j’ai pu voir les autres Pokémon et les écrans suivant (enfin certains …) ce qui m’a permis de faire illusion en public … (et oui, à l’époque déjà si tu connaissais pas le dernier jeu vidéo à la mode, tu étais « has been« )

En l’an 2014, … Objectif de l’année : Reprendre et (peut-être) terminer Pokémon Version Jaune !

1ère étape : Faire l’acquisition de la dite cartouche de jeu. Et oui, la mienne ayant été vendue comme beaucoup d’autres (une bouchée de pain) avec la console à un Dock Games, au profit du très connu Tintin au Tibet (dont notre ami Vidok, à l’instar de joueur du grenier, a fait une critique de la version Megadrive). Ma tendre moitié, dénicheur de talents s’est mis en chasse et m’a dégoté le jeu en boite comme neuf : il ne manquait que le blister.

2ème étape : Trouver une console pour y jouer… Chose inadmissible : Aucune Game Boy Pocket à la maison ! D’une femme de retrogameur, n’est-ce pas triste ? Blague à part, je me suis rabattue sur la Game Boy Advance SP familiale… En dehors de l’écran rétroéclairé, SURPRISE : le jeu est en couleur ! La Game Boy Pocket étant en noir et blanc comme sa grande sœur la Game Boy, je ne le savais pas. Bon soyons honnête, l’intérêt de la couleur diminue grandement une fois le générique d’introduction passé… Mais quand même à l’heure des jeux en hyper réalité, et motion capture, la surprise est plutôt bonne.

3ème étape : Trouver la motivation pour lancer le jeu… Et là comme le dit si bien Victor Hugo, « souvent femme varie, bien fol est qui s’y fie »… Il faut bien l’avouer, je m’y suis collée un jour… à reculons… C’est donc après des mois et des mois de motivations … et de petites réflexions de ma tendre moitié… que j’ai poussé le bouton power. Notre héros s’est donc vu affubler du merveilleux nom de Lolita, évidemment, et son éternel rival Vidok… (coucou !) J’ai donc hérité de mon Pikachu avec le même engouement qu’à l’époque, et je suis donc partie, confiante, à l’assaut de tous ces vilains Pokémon à capturer ! Au premier combat, contre un gentil Roucool, j’ai crié « Au secours ! » Heureusement, coachée par mon compagnon, j’ai pu me réapproprier le système de jeu et remporter ce combat ! C’est donc gaie comme un pinson que je suis arrivée devant les portes de l’arène d’Argenta, où, je vous le rappelle : à l’époque j’avais fait un passage éclair… Mais cette fois, j’ai remporté mon premier badge Pokémon ! A l’aube de la trentaine, je peux enfin dire que j’ai un badge Pierre… Remontée a bloc, je suis entrée dans le tunnel de l’enfer (communément nommé Mont Sélénite), et une nouvelle fois je me suis fait lattée par la Team Rocket… encore et encore… Je suis donc allée me cacher sous la couette pour bouder. 

FIN DE L’HISTOIRE…

pokemon-010

Oui, je sais c’est pathétique… mais vous savez quoi ? Bah je m’en fous ! Na !

 

L’anecdote qui tue...

Retour de vacances de Noël 2014, je suis animatrice en centre de loisirs, le mercredi, et le midi pendant le repas de quoi parle-t-on ? Des cadeaux de Noël évidemment ! Table 100% garçons, sans surprise la discussion tourne autour des jeux vidéo reçus, et notamment des récents Pokémon Rubis Omega et Saphir Alpha. En public averti, je suis capable (à peu près) de tenir la conversation… Mais, c’était sans compter sur le franc parlé de mon charmant voisin : « Mais toi, tu peux pas connaitre, t’es trop vieille ! »

Ah, l’innocence de l’enfance … dire qu’il croyait dur comme fer que Pokémon était une nouveauté de sa génération … J’ai alors pris un malin/malsain plaisir à lui briser ses douces illusions par la simple phrase « Mais, tu sais, quand j’avais ton age, je jouais aussi à Pokémon »… Soudainement, dans son regard, quelque chose s’est brisé… je ne lui ai pas annoncé l’inexistence du Père Noel mais pas loin…

L’héritage de Pokémon

Si la firme Nintendo a toujours pu surfer sur la popularité de Pokémon pour vendre des consoles portables ou des consoles de salon avec les nouveaux jeux, en changeant de support à chaque nouvelle génération, ou des éditions limitée à l’effigie de Pikachu (GB color ou Advance SP, N64, ou plus récemment la 3DS XL), ce n’est alors que la porte ouverte a un nouveau marché de la collectionnite. En effet, à mon sens, Pokémon est le précurseur d’un nouveau phénomène dans la collectionnite-mania qui conduira Nintendo a développer les amiibo dont certains modèles s’arrachent à prix d’or. Mais ce ne sont pas les seuls, on pourra notamment citer Activision et ses Skylanders

En bref, si Pokémon se résume aussi à collectionnes-les tous, nous n’avons pas fini d’en entendre parler, et surtout nous n’avons pas fini de donner des sous à Nintendo, car faibles comme nous le sommes, le marketing nous ruinera tous…

Articles qui pourraient vous intéresser

Final Fantasy VII

Final Fantasy VII

Final Fantasy VII est attaché à son statut de jeu mythique et, pour bon nombre de joueurs y compris la rédaction d'Archaic, constitue une expérience marquante à plus d'un titre. C'est pourquoi, une fois n'est pas coutume, notre fine équipe n'a pu s'empêcher à s'adonner au petit jeu du "Si je...

The Legend of Zelda : Link’s Awakening

The Legend of Zelda : Link's Awakening

Petite cartouche, grande aventure. The Legend of Zelda : Link's Awakening DX est et restera pour ma part un grand classique de la Game Boy et ambassadeur du Zelda "alternatif" où sauver une princesse ne sera pas au programme. Aussi bon dans le fond que dans la forme, cet épisode portable offre un univers percutant, un gameplay précis et des musiques magnifiques. De plus, il aborde un thème encore assez rare aujourd'hui, et ne se plie pas aux protocoles qui consiste à balancer au joueurs une fin heureuse. Et pour ça, il restera éternellement un de mes jeux préférés..

Sonic the Hedgehog 2

Sonic the Hedgehog 2

Ce n’est même plus de l’amour qui anime la relation entre Sonic 2 et moi. Sonic 2, c’est le jeu d’une console, ce jeu qui vous fait convoiter à tout prix la nouvelle console, ce jeu qui peut vous faire des mois entiers avant d’effleurer l’idée d’en essayer un autre. En plus, ce jeu était vendu en pack avec la console. Le pack qu’il me fallait, de ma huitaine d’années.

2
Poster un Commentaire

avatar
2000
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
gallismogfa Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
mogfa
Invité
mogfa

Des petites précisions sont quand même à apporter sur les différentes versions pour comprendre pourquoi la version verte n’existe pas en Occident. A la base, les premières versions à sortir au Japon sont bien les versions Rouge et Verte. On est alors en février 1996. Au mois de septembre, une version Bleue sort. Une version qui n’est pas simplement une version additionnelle. Il s’agit en fait d’une correction des versions Rouge et Verte, et qui correspond en fait à nos versions Rouge et Bleu occidentale. La version bleue japonaise est donc la version de Pokémon à laquelle on a eu… Read more »

gallis
Invité

j’adore les pokémon j’ai 30 cartes  » :happy: mais je suis pas sur de bien avoir celle qui faut :/: voila salut les 8) filles :love2: :love: :o: :jap: :roll: :wink: :bye: 8)