L’Indépendant #1

L’Indépendant #1

lindependant_1_banniere

Bienvenue à vous, imprudents lecteurs, dans l’Indépendant, le petit supplément d’Archaïc !

Le but de cette nouvelle rubrique ? Comme son nom l’indique, parler de jeux indépendants ou semi-indépendants. Pas qu’Archaic s’interdisait jusque là d’en parler, Mizakido ayant toujours eu à ce niveau une démarche de pionnier avec des critiques de jeux tels que Gemini Rue, Hotline Miami ou Super Hexagon. Sans être aussi pointu que notre spécialiste local, le reste de l’équipe d’Archaic a toutefois sa petite expérience du jeu indé et lors de quelques discussions sur le sujet une problématique s’est dégagée : notre format de critique habituel se prête-t-il à évoquer des expériences de jeu souvent courtes et au concept bien souvent aussi efficace qu’il est direct et expéditif ?

Une idée a donc germé dans nos cerveaux malades, l’idée d’une rubrique mettant en avant notre sélection du jeu indépendant en vous proposant pour chaque jeu une petite critique qui va à l’essentiel en essayant de vous offrir une approche visuelle des œuvres et en répondant aux trois questions qui nous ont semblé les plus importantes :

  • A quoi ça ressemble ? (qui développe la patte graphique, la musique, l’esthétique générale, etc…)
  • Comment ça se joue ? (qui s’intéresse au gameplay et aux idées souvent ingénieuses qu’ont les développeurs indépendants dans le domaine)
  • Pourquoi on en parle ? (qui est au fond le cœur du sujet : ce qui dans le jeu a happé notre intérêt et nous fait nous dire que ça serait cool qu’on partage notre découverte avec vous)

Notre but : vous offrir tous les deux mois un rendez-vous régulier sur le sujet, en vous offrant parfois des petits articles (d’actualité ou autre) en marge des critiques et sans être trop intégriste sur nos critères qui définissent ce qui constitue ou non un jeu indépendant. Nous parlerons le plus souvent de jeux à faible budget, accessibles en dématérialisé, fruits d’équipes de taille réduite et qui ne sont pas édités par les mêmes multi-nationales du jeu vidéo qui sortent des AAA à la chaîne. Ceci dit, si un jeu qui nous a marqué ne devait remplir qu’une partie de ces critères, nous partons du principe qu’il serait dommage de na pas partager un coup de cœur avec vous pour une bête histoire de jeu qui ne rentre pas tout-à-fait dans la bonne case.

Après tout, le milieu indépendant est depuis quelques années d’une formidable vitalité et sa fluidité naturelle nous semble aller à l’encontre d’un modèle d’article trop formaté. Mais nous vous laissons découvrir notre premier numéro et nous attendons tout retour qui nous permettrait d’améliorer la formule.

Bonne lecture !

Hyades

lindependant_sommaire_1

lindependant_sommaire_2 lindependant_sommaire_3

lindependant_sommaire_4

Articles qui pourraient vous intéresser

The Darkside Detective

The Darkside Detective

Bien entendu, The Darkside Detective n'est sans doute pas le jeu du siècle. Mais reconnaissons que l'on passe un bon moment, à retrouver à la fois ce charme des point'n click loufoques d'antan sans qu'on aille se prendre la tête avec les contraintes frustrantes de l'époque. Ici, on avance de façon fluide, sans fracture du cerveau, tout s'amusant du ton délicieusement grotesque du soft. Un bon jeu pour se divertir un dimanche morne où l'on sent la fatigue et/ou la maladie arriver, une boisson chaude à la main..

My Brother Rabbit

My Brother Rabbit

Si vous aimez en secret les jeux d'objets cachés mais que vous n'osez pas l'avouer, de peur des railleries qui pourraient vous tomber dessus, nul doute que My Brother Rabbit est un soft sur lequel vous devez vous pencher. Mieux encore, vous pouvez même arrêter de vous cacher tant la direction artistique très réussie et son allégorie plutôt touchante le placent un brin au-dessus du panier de la concurrence facebookienne casu par excellence. Bon certes, on regrettera l'absence de tactile pour le mode nomade de la Switch et son prix basique un peu élevé... enfin, des promos sur Steam, Gog, le PSN, et autres eShops, ce n'est pas si rare que cela après tout..

PictoQuest : The Cursed Grids

PictoQuest : The Cursed Grids

Sympa mais pas transcendant, surtout parce que le picross, c'est la vie. Mais ce n'est clairement pas PictoQuest qui ira foutre un sérieux coup de pied dans la fourmilière avec sa promesse d'ajouter une dimension RPG aux hostilités. Dans les faits, les artifices sont là. Dans la pratique, il s'agit davantage de feature un brin bling-bling qui ne change en rien la façon d'aborder le picross. Hormis peut-être d'apprendre à le faire en toute hâte. Bref, ce n'est pas le Puzzle Quest du picross et c'est bien dommage parce que ça aurait vraiment pu donner quelque chose de bien..

S'abonner
Me notifier des
guest
6 Commentaires
Plus anciens
Plus récents Plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Sylvain
6 années plus tôt

Excellente cette rubrique :D

Elincia
6 années plus tôt

Hey, génial ça !

Hyades Luine
6 années plus tôt

Merci pour vos retours ^^.

Lced
6 années plus tôt

Comme je l’avais déjà dit en interne, super rubrique, simple, claire et efficace. Un must !

Vidok
Admin
6 années plus tôt

Je trouve la mise en page excellente et stylée. Beau boulot. En plus, cela permet de découvrir de petits titres, pour certains passés inaperçus (140 ?). Ok, c’est une rubrique Archaïc, mais je pense que j’en serai le premier lecteur tant c’est amusant, rapide et agréable à lire. :jap:

Kenshiro
6 années plus tôt

Excellente idée que cette rubrique :wink: Mise en page sympa, sujets intéressants. J’aime aussi beaucoup la structure identique pour chaque présentation, avec les trois questions. Du bon boulot !