Columns
Appréciation 3

En tout cas, cette première édition de Columns sur Game Gear, bien que limitée, offre quelques moments de détente sympathiques, c’est déjà ça…

Résumé 3.0 Correct

Columns

Tetris doit très certainement être le jeu le plus copié de l’histoire du jeu vidéo. Toujours plagié, mais jamais égalé. Pourtant les plus grands s’y sont essayés, et notamment Sega au travers de Columns. Disponible sur la plupart des plateformes Sega des années 90, celui-ci a naturellement vu le jour sur Game Gear.

Deux modes de jeu apparaissent à l’écran titre : Original et Flash. Quand le premier constitue le mode principal et classique du jeu de casse-briques, le second propose de se débarrasser d’une brique en particulier. Pour chacun, il est possible de configurer le niveau de difficulté et l’affichage des briques. Blocs serait d’ailleurs plus juste. Par défaut, vous jouez avec des pierres précieuses, mais libre à vous de choisir, justement, des briques ou des cœurs. Columns ne se distingue pas réellement de son ainé dans le sens où il suffit d’aligner trois blocs pour les faire disparaître, horizontalement, verticalement ou en oblique. L’intérêt est de rester le plus bas possible, voire de réaliser des combos pour augmenter le capital points. Ces deux éléments sont d’autant plus importants à deux, en link, pour faire chuter l’adversaire plus vite.

Parler de l’endurance de Columns revient à mesurer votre patience. En solo, plus les points montent, plus les niveaux défilent et plus la vitesse s’accroit. Le défilement des blocs devient difficile à suivre et l’anticipation – grâce à l’annonce du prochain trio de blocs en approche – demeure votre seule alliée. La replay value d’un tel titre est donc considérable, si tant est que vous accrochiez au principe ou que vous disposiez à porter de main d’un ami aussi friand que vous du genre. En tout cas, cette première édition de Columns sur Game Gear, bien que limitée, offre quelques moments de détente sympathiques, c’est déjà ça…

Articles qui pourraient vous intéresser

Sakura Wars

Sakura Wars

Sorti en 1996 au Japon, Sakura Taisen est l’une des licences phares de Sega au Japon. Méconnu aux Etats-Unis et en Europe, le premier épisode a pourtant représenté le plus imposant budget de l’Histoire de Sega dans le domaine du jeu vidéo console. Rien que ça. Jeux vidéo, CD de musique...

Untitled Goose Game

Untitled Goose Game

Tout à fait charmant, Untitled Goose Game s’avère savamment bien orchestré dans son exécution, avec des objectifs variés et drôles à accomplir, et derrière suffisamment de quoi se creuser la tête afin de parvenir à leur réussite, avec de temps à autre quelques soupçons d'infiltration et d'action pour accompagner cela. Tranquille et pas du tout prise de tête..

My Brother Rabbit

My Brother Rabbit

Si vous aimez en secret les jeux d'objets cachés mais que vous n'osez pas l'avouer, de peur des railleries qui pourraient vous tomber dessus, nul doute que My Brother Rabbit est un soft sur lequel vous devez vous pencher. Mieux encore, vous pouvez même arrêter de vous cacher tant la direction artistique très réussie et son allégorie plutôt touchante le placent un brin au-dessus du panier de la concurrence facebookienne casu par excellence. Bon certes, on regrettera l'absence de tactile pour le mode nomade de la Switch et son prix basique un peu élevé... enfin, des promos sur Steam, Gog, le PSN, et autres eShops, ce n'est pas si rare que cela après tout..

S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires