Columns
Appréciation 3

En tout cas, cette première édition de Columns sur Game Gear, bien que limitée, offre quelques moments de détente sympathiques, c’est déjà ça…

Résumé 3.0 Correct

Columns

Tetris doit très certainement être le jeu le plus copié de l’histoire du jeu vidéo. Toujours plagié, mais jamais égalé. Pourtant les plus grands s’y sont essayés, et notamment Sega au travers de Columns. Disponible sur la plupart des plateformes Sega des années 90, celui-ci a naturellement vu le jour sur Game Gear.

Deux modes de jeu apparaissent à l’écran titre : Original et Flash. Quand le premier constitue le mode principal et classique du jeu de casse-briques, le second propose de se débarrasser d’une brique en particulier. Pour chacun, il est possible de configurer le niveau de difficulté et l’affichage des briques. Blocs serait d’ailleurs plus juste. Par défaut, vous jouez avec des pierres précieuses, mais libre à vous de choisir, justement, des briques ou des cœurs. Columns ne se distingue pas réellement de son ainé dans le sens où il suffit d’aligner trois blocs pour les faire disparaître, horizontalement, verticalement ou en oblique. L’intérêt est de rester le plus bas possible, voire de réaliser des combos pour augmenter le capital points. Ces deux éléments sont d’autant plus importants à deux, en link, pour faire chuter l’adversaire plus vite.

Parler de l’endurance de Columns revient à mesurer votre patience. En solo, plus les points montent, plus les niveaux défilent et plus la vitesse s’accroit. Le défilement des blocs devient difficile à suivre et l’anticipation – grâce à l’annonce du prochain trio de blocs en approche – demeure votre seule alliée. La replay value d’un tel titre est donc considérable, si tant est que vous accrochiez au principe ou que vous disposiez à porter de main d’un ami aussi friand que vous du genre. En tout cas, cette première édition de Columns sur Game Gear, bien que limitée, offre quelques moments de détente sympathiques, c’est déjà ça…

Articles qui pourraient vous intéresser

Enterre-Moi, Mon Amour

Enterre-Moi, Mon Amour

On se dit souvent qu'on joue aux jeux vidéo afin de sortir le temps de quelques heures de notre réalité. Mais il faut reconnaître qu'il est parfois de bon ton de s'adonner à un soft traitant d'une thématique réelle et grave. Des situations que l'on ne connaît pas réellement mais que l'on a tendance à vouloir juger trop vite par le même temps. Certes, cela ne fait pas du bien à l'âme mais cela se révèle particulièrement édifiant pour l'esprit. Enterre-Moi, Mon Amour, c'est ce petit jeu textuel qui nous touchera de la même manière que si l'on regarde des films tels Le Pianiste ou La Liste De Schindler qui, même si l'on n'aborde pas aux mêmes thématiques, exposent des faits que l'on se doit de connaître et d'accepter. Même si cela est difficile tant il est plus facile d'imaginer que l'Humanité est irréprochable. Cela existe, il faut le garder en tête et surtout ne pas l'oublier. Et ne pas perdre de vue non plus que ce qui peut arriver à eux aujourd'hui pourra peut-être bien nous tomber dessus demain. Triste monde....

Atlantis : Secrets d’un monde oublié

Atlantis : Secrets d'un monde oublié

Foncièrement, Atlantis : Secrets d'un monde oublié demeure assez classique dans son déroulement, avec un enchainement mêlant puzzles plutôt inspirés, exploration minutieuse et conversations plus ou moins pertinentes, pour une histoire assez convenue et sans grandes surprises qui baigne, heureusement, dans un univers graphique très réussi, et surtout dans une ambiance sonore, Cryo Interactive oblige, excellente..

The Council

The Council

The Council est français. Ce n’est pas tous les jours que nous sommes en mesure de parler de titres français, surtout aussi ambitieux que celui-ci. Nous le devons aux bordelais de Big Bad Wolf, fondé en 2015, par des anciens de Cyanide et Focus. Des habitués de RPG - Game of Thrones, Of...

Poster un Commentaire

avatar
2000
  S'abonner  
Me notifier des