Zendoku
Appréciation 3

Zendoku se veut donc étonnamment complet et finalement plus intéressant que la plupart de ses concurrents. De par son ambiance manga et son design tout à fait original, il se distingue forcément des autres sur les rayonnages. En solo, il se pourrait que vous vous en lassiez mais à plusieurs, le plaisir est réellement présent à deux. Probablement le titre de Sudoku le plus intéressant de la Nintendo DS

Résumé 3.0 Correct

Zendoku

Avec la Nintendo DS, nous avons vu fleurir bon nombre de softs de Sudoku. Que ce soit SudokuManiacs, Essential Sudoku, ou les grilles présentes dans le Programme d’Entraînement Cérébral du Dr. Kawashima, le phénomène a pris une ampleur inespérée. Pourtant, le principe du Sudoku n’est pas des plus palpitants en soi et il peut être difficile de différencier les multiples jeux du genre. Heureusement, certains tirent leur épingle du lot afin d’apporter enfin un petit vent de fraicheur à la ludothèque de la console.

~ Calm down !

Comme beaucoup s’en doutent, Zendoku vient de la contraction de Zen et de Sudoku. Sudoku, pour le principe, Zen pour l’ambiance. En effet, l’équipe de Zoonami a pensé à mettre le Sudoku en situation. Le jeu offre donc une histoire dans laquelle interviendront pas moins de 17 personnages. Seulement 8 sont sélectionnables au départ. Pour récupérer les autres, il vous faudra compléter le mode Quête. Oui, vous avez bien lu : un mode quête est bel et bien présent dans un jeu de Sudoku. Celui-ci consiste à une suite de confrontations à coups de grilles et de symboles. Ici, point l’ombre d’un chiffre : les grilles doivent être constituées de symboles : serpent, tour, sumo, ying/yang, panda, lumière, cœur, sabre et katana. Le principe reste rigoureusement le même à savoir assembler des lignes de signes différents. Toutefois, les développeurs ont rajouté une dimension de compétition comme cela avait été fait avec Tetris. Réaliser des lignes, compléter des blocs et trouver les neuf occurrences d’un même symbole sont autant d’actions permettant de frapper votre adversaire en baissant sa barre de vie et l’obligeant à réaliser un mini-game.

Ces derniers sont bien évidemment là pour vous faire perdre du temps. Ils consistent généralement à dérouler un rouleau, nettoyer l’écran de divers objets ou encore à tourner une… roue. Ils cassent inévitablement le rythme, ce qui permet de dire qu’ils remplissent à merveille leur rôle.

Les affrontements n’ont donc rien de bien orginal non plus mais le brin de diversité apporté par ces ajouts est un plus indéniable. Les blasés du Sudoku peuvent ici redécouvrir totalement le jeu. Il faut dire que le design n’est pas étranger à tout cela. Le trait, très manga, plaira évidemment au plus jeunes. La palette de couleurs étant qui plus est des plus chatoyantes, le jeune public a de fortes chances d’être bien plus attiré par Zendoku que par un Sudoku Master.

~ Let’s play together

Mais un joueur seul pourrait se lasser du titre, c’est pourquoi un mode multijoueur a été implémenté. Il s’agit là d’un ajout majeur du titre puisqu’extrêmement convivial et proposant aussi bien de la coopération que du duel. Le coop donne l’opportunité à deux joueurs de finaliser une grille, chacun disposant d’un certain nombre de symboles à placer. Et alors que nous pourrions penser que tous les participants se doivent de posséder le titre, nous découvrons la sympathique inscription : « jeu téléchargement une carte sans-fil DS ». A nous les joutes à deux avec une seule et unique cartouche.

Pour les plus récalcitrants, sachez qu’un mode classique est disponible, vous proposant de résoudre des grilles classiques dans divers niveaux de difficulté (de facile à maître).

Zendoku se veut donc étonnamment complet et finalement plus intéressant que la plupart de ses concurrents. De par son ambiance manga et son design tout à fait original, il se distingue forcément des autres sur les rayonnages. En solo, il se pourrait que vous vous en lassiez mais à plusieurs, le plaisir est réellement présent à deux. Probablement le titre de Sudoku le plus intéressant de la Nintendo DS.

Articles qui pourraient vous intéresser

Sakura Wars

Sakura Wars

Sorti en 1996 au Japon, Sakura Taisen est l’une des licences phares de Sega au Japon. Méconnu aux Etats-Unis et en Europe, le premier épisode a pourtant représenté le plus imposant budget de l’Histoire de Sega dans le domaine du jeu vidéo console. Rien que ça. Jeux vidéo, CD de musique...

Untitled Goose Game

Untitled Goose Game

Tout à fait charmant, Untitled Goose Game s’avère savamment bien orchestré dans son exécution, avec des objectifs variés et drôles à accomplir, et derrière suffisamment de quoi se creuser la tête afin de parvenir à leur réussite, avec de temps à autre quelques soupçons d'infiltration et d'action pour accompagner cela. Tranquille et pas du tout prise de tête..

My Brother Rabbit

My Brother Rabbit

Si vous aimez en secret les jeux d'objets cachés mais que vous n'osez pas l'avouer, de peur des railleries qui pourraient vous tomber dessus, nul doute que My Brother Rabbit est un soft sur lequel vous devez vous pencher. Mieux encore, vous pouvez même arrêter de vous cacher tant la direction artistique très réussie et son allégorie plutôt touchante le placent un brin au-dessus du panier de la concurrence facebookienne casu par excellence. Bon certes, on regrettera l'absence de tactile pour le mode nomade de la Switch et son prix basique un peu élevé... enfin, des promos sur Steam, Gog, le PSN, et autres eShops, ce n'est pas si rare que cela après tout..

S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires