Conseil de Lecture [vol.3]

[columns count=’2′]
[column_item]

before-mario

Before Mario
224 pages couleur, par Erik Voskuil

[/column_item]

[column_item]

AVIS DE VIDOK :

Before Mario est un ouvrage atypique : à la fois en anglais et en français, les lignes de Before Mario se dévorent en une ou deux heures sans forcer, mais ce serait occulter les nombreuses photos les accompagnant. Ces dernières illustrent la collection d’Erik Voskuil, un collectionneur hors norme de produits Nintendo. L’ouvrage s’attarde sur ceux sortis dans le commerce avant la Famicom au Japon ; car Nintendo n’a pas toujours été un créateur de jeux vidéo. Erik nous rappelle même, à juste titre, que l’histoire de Nintendo débutant en 1889, elle est même avant tout une usine à jouets. Ce collectionneur nous émerveille, page après page, par des jeux et jouets tous plus insolites les uns que les autres. Chaque série de photographies est commentée et expliquée de manière étonnamment concise mais précise. A noter que tous les objets montrés sont issus de sa collection personnelle. Disponible aux éditions Omake Books, cet ouvrage condense une grande partie du contenu du blog Beforemario, tenu par Erik Voskuil. Que ce soit le livre ou le blog, je vous les conseille vivement.

[/column_item][/columns]

before-mario-2 before-mario-1


_

[columns count=’2′]
[column_item]
AVIS DE VIDOK :

Un livre sur la série Resident Evil ne peut qu’attirer les fans de Survival-horror que nous sommes chez Archaïc. La rubrique Survivance n’existerait très certainement pas sans Capcom. Les éditions Third Editions ont décidé en 2015 de rendre hommage à cette suite de titres ô combien emblématique, à tel point que le septième épisode, au gameplay visiblement changé, constitue l’un des jeux les plus attendus, aussi bien par intérêt que par curiosité. Un Resident Evil reste un blockbuster du jeu vidéo et la sortie d’un épisode numéroté représente un événement. Préfacé par le réalisateur de [REC], le livre, privé de toute illustration, s’arrête, successivement, sur le contexte de création, sur le récit au travers des épisodes, le bestiaire et les références, entre autres. Co-écrit par trois auteurs, dont Bruno Provezza qui nous avait fait l’honneur et la gentillesse d’être présent lors du Boulette Time n°6 “Le Survival-horror actuel”, le livre arrive à proposer un style fluide et homogène. Nous replongeons volontiers dans l’histoire de Racoon City et des ganados. Le livre est parfois un peu trop segmenté : il est question de chaque volet, par ordre de sortie, pour chaque chapitre. Rien de très choquant non plus. La section sur les références de cinéma est peut-être un peu trop tirée par les cheveux ; en résumé : tout est référence. Traiter Resident Evil sous l’angle du cinéma est un angle d’attaque pas toujours pertinent et aborder la série comme une série de jeux vidéo aux influences avant tout jeux vidéo aurait peut-être plus opportun. Cette section n’en reste pas moins instructive pour les moins cinéphiles d’entre nous. Les conclusions d’analyse dans les dernières pages se révèlent étonnamment précises et visionnaires, finissant de prouver la pertinence des auteurs. L’approche est radicalement différente de celle de Bruno Rocca, du hors-série IG Magazine sur Resident Evil, mais tout aussi intéressante, voire complémentaire.

[/column_item]

[column_item]

livre-resident-evil

Resident Evil : Des zombies et des hommes
224 pages Noir/blanc, par Mehdi El Kanafi, Nicolas Courcier et Bruno Provezza

[/column_item]
[/columns]


 

 

[columns count=’2′]
[column_item]

jv_lemag_dreamcast

Hors-série JV le mag : Génération Dreamcast
128 pages couleur, par de nombreux auteurs

[/column_item]

[column_item]

AVIS DE VIDOK :
JV le mag, mensuel de qualité, a décidé de proposer un hors-série consacré à la légendaire dernière console de Sega : la Dreamcast ; fêtant par la même occasion le treizième anniversaire de sa fin de production. Pour l’occasion, l’équipe JV le mag s’est étoffée de trois journalistes issus des rédactions – désormais démantelées – de Games et RPG Player (entre autres), Jérôme Dittmar, Erwan Henguien et Victor Moisan. Grand bien leur a pris puisque ces trois hommes réalisent avec cet ouvrage de 128 pages un très bon travail. Historique, anecdotes précises, recul nécessaire, tout y est pour plaire à la fois aux connaisseurs et aux plus jeunes n’ayant tout simplement pas connu la bête. Y sont détaillés également les jeux marquants, par genres dominants. Le traitement est de qualité irrégulière. L’un des problèmes tient dans plusieurs approximations ou raccourcis qui font un peu tâche : “Grandia RPG Playstation”, sans aucune allusion à la Saturn. A noter que le traitement des RPG de la Dreamcast y est, malheureusement, déplorable. Le RPG n’est pas la spécialité de JV le mag – mal traité dans la majorité des cas, dossier Final Fantasy du #18 compris – et ce hors-série ne fait pas exception : nous avons, par exemple, bien compris que Christophe Butelet ne supporte pas les combats aléatoires. Aucune rubrique ne leur est consacrée, et pourtant le sujet mérite le coup de crayon. Encore plus effarant : les souvenirs de la rédaction avec la console, l’occasion de remarquer qu’il ne s’agit pas d’une console particulièrement chère à leur cœur, au contraire même. Alors pourquoi ce hors-série ? Ce hors-série est donc clairement porté par les trois journalistes précédemment cités et JV le mag n’a été qu’un support pour leur expression. Heureusement. Si ces errements énervent, ils n’empêchent pas le lecteur de passer, globalement, un bon moment. [/column_item][/columns]

jv_lemag_dreamcast_page jv_lemag_dreamcast_page2

Plus d'articles
Sing Yesterday For Me