Donkey Kong

Donkey Kong

Donkey Kong, par le biais de n’importe quelle version mais surtout avec celle sur Gameboy, est un titre fondateur qu’il convient de découvrir pour tous les amateurs de jeux vidéo. Que ça soit pour l’histoire qu’il y a autour (le premier jeu de Miyamoto, un jeu qui aurait dû être une adaptation de Popeye à la base, ou encore l’erreur dans le titre…) ou tout simplement pour se plonger dans un jeu avant-gardiste et ingénieux. Et si vous tombez sous le charme, les suites sont là (Donkey Kong Jr., Donkey Kong 3.)

Gremlins 2 : The New Batch

Gremlins 2 : The New Batch

Finalement, Gremlins 2 est une adaptation réussie du film qui justifiait l’achat de la cartouche à l’époque, et qui demeure encore aujourd’hui un titre à parcourir avec plaisir. Bien que très classique, il propose un challenge solide mais pas insurmontable, une réalisation globale encore percutante, une maniabilité réussie et ainsi qu’une bande son entraînante.

Journey to Silius

Journey to Silius

Nous sommes en l’année 0373 du nouveau calendrier spatial. L’humanité débute enfin sa migration vers des colonies spatiales, la population sur Terre ayant atteint un seuil critique. La croissance de l’une d’entre elles, installée sur un astre du système solaire Silius, est soudainement stoppée par une dévastatrice explosion nucléaire, faisant d’innombrables victimes et détruisant toutes les recherches et projets visant à la colonisation de ce planète.

MOTHER

MOTHER

MOTHER ne prend pas place dans univers de fantasy comme ses inspirations les plus notables telles que Dragon Quest. Pour être plus exact, l’intrigue se déroule durant les années 80, soit la même période que fût distribué originalement le jeu. De quoi attirer le chaland, au delà de sa jaquette d’un rouge uni. Il ne s’agit pourtant pas du premier RPG qui se déroulait dans une époque contemporaine, puisqu’il suffit de revenir un peu en arrière dans le temps pour y trouver les Megami Tensei de Namco(t), sortis sur le même support

Power Blade

Power Blade

Dans la famille des jeux aux jaquettes aux illustrations complètement badass, je demande Power Blade ! Un jeu sympathique à découvrir, avec de la bonne plateforme, une difficulté pas exceptionnelle et d’excellentes musiques signées Kinuyo Yamashita (Castlevania, Parodius, Mega Man X3).