Compte-rendu de l’E3 2016

Sommaire | Meilleure conférence | Meilleur trailer | Meilleure annonce/surprise | Coup de cœur | Coup de gueule | Avis général

[youtube width= »560″ height= »315″]https://www.youtube.com/watch?v=q38yi0NmAm0[/youtube]

Elekami – Prey

C’est un retour inattendu que voilà. Le premier Prey, que tout le monde ou presque a oublié, était sorti au tout début de la 7ème génération sur Xbox 360 et PC. C’était déjà une sacrée arlésienne du jeu vidéo, avec un développement des plus tumultueux. Au final, si ça n’avait pas été le jeu révolutionnaire annoncé, on avait trouvé un très bon FPS, fort d’une ambiance maîtrisée entre science-fiction et mysticisme. Prey 2 a ensuite été longtemps dans les tuyaux mais, lui aussi connaissait un développement compliqué, fut annulé il y a maintenant environ un an et demi. Il était donc difficile de prévoir que Bethesda allait nous ressortir cette série maintenant, à travers ce qui s’annonce être une sorte de reboot. Le trailer est prenant, sublime visuellement, et on retrouve un personnage principal dont le physique est assez proche de celui de Tommy, héros du premier opus. Si l’époque est différente, puisque le jeu se situera en 2032, on visitera bel et bien de nouveau l’espace et les créatures s’annoncent effrayantes. Dirigé par les talentueux développeurs d’Arkane Studio, Prey s’annonce d’ores et déjà comme l’un des jeux les plus prometteurs à venir en 2017.

[line style=’dotted’ top=’10’ bottom=’10’ width=’100%’ height=’2′ color=’black’]

[youtube width= »560″ height= »315″]https://www.youtube.com/watch?v=WnKT9ZCGgBE[/youtube]

Mizakido – ReCore

Pas spécialement facile de trouver le bon trailer quand on mate une tonne de vidéos où sont mélangés simple teasers et longues vidéos de gameplay. Mes choix originels s’attardaient sur mes chouchous que sont The Last Guardian et NieR Automata, mais je vais aborder ici ReCore, parce que j’étais au départ très peu convaincu par le concept du jeu, mais finalement, après visionnage, cela m’a donné carrément envie. Nous avons donc là un trailer qui fait pleinement son boulot, bien monté, bien rythmé, avec suffisement de contenu pour expliquer les personnages et le gameplay, sans aller dans le spoiler, ou alors dans la surenchère de superlatifs ou d’humour débile et pas adapté. Vraiment de quoi attirer le chaland blasé que je suis depuis quelques temps, avec tout ce mélange des genres que je suis friand : de la plateforme, de l’exploration, du shoot, et visiblement pas mal de réflexion.

[line style=’dotted’ top=’10’ bottom=’10’ width=’100%’ height=’2′ color=’black’]

[youtube width= »560″ height= »315″]https://www.youtube.com/watch?v=_aT2DxW7A2U[/youtube]

Ryuzaki57 – Tales of Berseria

Super-hypé par ce trailer, je ne sais pas comment ils font pour mettre dans le mille à chaque fois. C’est sombre, on sent déjà une histoire et des rivalités fortes, deux choses qui font la grandeur des JRPGs. Il communique des éléments narratifs puissants qui donnent envie de prendre la manette tout de suite. Le personnage de Velvet est absolument incroyable, c’est vraiment la Lightning de BandaiNamco tant elle collectionne les qualités et sa doubleuse est parfaite. Les cinématiques sont de plus en plus belles, la direction artistique partagée entre le bestial (cette main démoniaque de Velvet, quel symbole!), le sacré et le burlesque a vraiment de la gueule, même si c’est rendu dans un moteur qui commence sérieusement à tirer sur la corde.

[line style=’dotted’ top=’10’ bottom=’10’ width=’100%’ height=’2′ color=’black’]

[youtube width= »560″ height= »315″]https://www.youtube.com/watch?v=U6I6p9ErLCg[/youtube]

Vidok – The Legend of Zelda : Breath of the Wild

Il était attendu. Et même si des avis font état d’un résultat, manette en main, en demi-teinte, il faut reconnaître que le trailer est subjugant. Le jeu a adopté une esthétique finalement plus proche de Wind Waker que de Twilight Princess, et finalement un peu dans la lignée d’un Skyward Sword. Link n’a semble–il jamais été aussi libre de ses mouvements. Logique : Breath of the Wild est pensé tel un open world. Oui, mais avec beaucoup de Shadow of the Colossus. Link grimpant un peu partout, Link traversant un long pont à cheval, le tout dans un univers typé Nintendo. Un rêve de gosse devenu réalité, se dit le joueur d’Ocarina of Time qui trouvait déjà ce monde incroyable et si vaste. Ce trailer est un appel du pied à l’aventurier qui sommeille en moi, aidé par la très bonne musique, calme puis épique.

Plus d'articles
Risk of Rain