Front Mission 1st

Front Mission 1st

Fort de ses impressionnantes possibilités de personnalisation, Front Mission nous rappelle – si nécessaire – à quel point la console 16Bit de Nintendo en avait sous le capot. Avec ses combats léchés, son animation jamais prise au dépourvue, Front Mission est assurément une vitrine de la console. Son portage, suffixé 1st / First, double la durée de vie avec son nouveau scénario et permet aux allergiques au japonais de le découvrir de manière légale en anglais au travers de la version Nintendo DS américaine. Les menus et l’ergonomie globale accusent quelque peu leur âge, et il est évident que le rythme global aurait mérité d’être amélioré, il l’a été dans les épisodes suivants d’ailleurs, mais il l’est tout autant de reconnaître l’avancée que Front Mission a permis au genre. Une évidence.

Preview : Final Fantasy XV : Episode Duscae

Preview : Final Fantasy XV : Episode Duscae

Comme à son habitude dans son histoire, Square Enix a profité d’un titre “AA” pour promouvoir son prochain Final Fantasy numéroté. Musashiden, FFVI, Blu-Ray Advent Children et maintenant Type-0 HD. L’occasion pour les joueurs de tâter un peu de la bête – et c’est le cas de le dire – plusieurs mois avant sa sortie. ..

Xenoblade Chronicles

Xenoblade Chronicles

Xenoblade cumule de manière à la fois humble et insolente toutes les qualités que nous puissions attendre d’un RPG japonais. Beau, long, passionnant, complet et disposant d’une bande son à toute épreuve, il se permet le luxe de figurer sur le podium des meilleurs jeux de sa génération, un jeu comme les développeurs nippons n’en font plus, serions-nous même tentés de dire

Parasite Eve

Parasite Eve

Resident Evil a imposé de nouveaux standards de qualité dans le monde du jeu vidéo console, avec ses somptueux graphismes, alliant pré-calculé et 3D de façon quasi inédite, son ambiance horrifique prenante et sa bande son à vous glacer le sang. Dans sa volonté de se diversifier, Squaresoft décide de fusionner son genre de prédilection, ..

Live A Live

Live A Live

Il ne voulait pas s’imposer comme le nouveau mastodonte du genre, il n’en avait pas la carrure, ni la volonté. Univers atypiques pour un jeu de rôle, personnages non-stéréotypés, réalisation graphique assez convaincante, partie musicale de grand standing, système de combat intéressant mais mal équilibré… Le tout donne un jeu assez marquant, qui plaira avant tout aux fans du genre peu regardants sur l’apparente simplicité du titre. Il aurait pu être plus long, plus beau, plus vaste, plus ambitieux… Mais peu importe, Live A Live reste un très bon jeu de rôle qui mérite un vif intérêt, et qui réserve quelques surprises – particulièrement pour le final – à ceux qui voudront partager, durant quelques heures, la vie un peu ordinaire de ses héros