Kaeru no Tame ni Kane wa Naru

Kaeru no Tame ni Kane wa Naru

Original et mignon tout plein, Kaeru no Tame ni Kane wa Naru demeure une petite perle bien méconnu de la Game Boy. Un curieux mélange que voilà, avec son histoire et des personnages rigolos, ce côté RPG qui passe à la plateforme par un simplement changement de plan… On aurait aimé une aventure plus longue et des combats plus passionnants, mais l’essentiel est bien là.

Super Mario Land 2 : 6 Golden Coins

Super Mario Land 2 : 6 Golden Coins

Fraîchement revenu de son voyage à Sarasaland, Mario s’aperçoit non sans étonnant que son château est maintenant équipé d’un système de sécurité fort sophistiqué et qu’il n’est plus le propriétaire des lieux. Un certain Wario, personnage aussi machiavélique que bedonnant, s’est en effet emparé de sa demeure et en a profité pour ensorcelé tout le royaume de Mario.

The Legend of Zelda : Link’s Awakening

The Legend of Zelda : Link’s Awakening

Petite cartouche, grande aventure. The Legend of Zelda : Link’s Awakening DX est et restera pour ma part un grand classique de la Game Boy et ambassadeur du Zelda « alternatif » où sauver une princesse ne sera pas au programme. Aussi bon dans le fond que dans la forme, cet épisode portable offre un univers percutant, un gameplay précis et des musiques magnifiques. De plus, il aborde un thème encore assez rare aujourd’hui, et ne se plie pas aux protocoles qui consiste à balancer au joueurs une fin heureuse. Et pour ça, il restera éternellement un de mes jeux préférés.