Bayonetta 2

Bayonetta 2

Esthétique superbe, technique irréprochable, maniabilité intuitive et incroyablement précise, durée de vie excellente, scénario non révolutionnaire mais gagnant dans l’association au premier, humour omniprésent, bande son impeccable. Bayonetta 2 est, à sa sortie, ce qui se fait de mieux sur Wii U, et par extension dans son genre, réussissant le pari fou de supplanter son grand frère que nous pensions déjà indéboulonnable

PlatinumGames, le trèfle qui brille encore

PlatinumGames, le trèfle qui brille encore

On en entend de plus en plus parler. Maintenant, PlatinumGames n’est plus un inconnu aux yeux du grand public. Mis en lumière à l’E3 avec plusieurs projets dans ses cartons, le studio d’Osaka s’est déjà fait une sérieuse réputation. Spécialistes des jeux aux gameplays novateurs et décalés, les développeurs de PlatinumGames font maintenant partie des ..

Bayonetta – Avis de Margoth

Bayonetta – Avis de Margoth

LE meilleur beat’em all qui existe. Toute génération confondue ? C’est peut-être un peu fort mais on peut néanmoins se poser la question. Car Bayonetta est juste une tuerie : une ambiance mêlant absurdité cocasse et acidulé, une héroïne au charisme over-the-top et surtout un gameplay speed, frénétique et épileptique. Et même si la version PS3 s’en tire techniquement moins bien que celle sur Xbox 360, cela ne retire en rien le côté génialissime du titre de ce studio ô combien talentueux que peut être Platinum Games

Bilan de l’année 2011 [Margoth]

Bilan de l’année 2011 [Margoth]

A peine rentrée dans l’équipe que je me vois déjà conviée à la petite sauterie organisée pour fêter la première bougie de ce site ô combien rudimentaire. Qu’il soit bien clair, poser ses valises ici, ce n’est pas synonyme de suite cinq étoiles où les femmes de chambre se voient abusées par d’immondes politiciens sans scrupule, toute langue pendante. Non, ça ressemble plus à une vieille bâtisse insalubre où l’austérité n’a d’égal que le manque de chaudière et d’isolation

Bayonetta

Bayonetta

Bayonetta est un jeu emprunt de folie, tantôt douce et tantôt furieuse. Et il ne s’agit pas ici de la démence pathologique d’un malade qui marmonne des propos incohérents, mais bien de cette aptitude si humaine à oser et à s’affranchir de la logique pour offrir… eh bien, à peu près n’importe quoi