Interview Eric Chahi – Jehanne Rousseau


Les Utopiales étant un festival sans cesse en expansion, de plus en plus de personnalités y pointent le bout de leur nez, pour exposer leur vision et leurs oeuvres. Cette année, avec l’ouverture d’un pôle Jeux Vidéo plus dense que par le passé, nous avons eu l’opportunité d’y rencontrer Eric Chahi et Jehanne Rousseau. En plus d’animer des ateliers et des tables rondes sur la science-fiction et le jeu vidéo, ils se sont prêtés au jeu des questions à une poignée de passionnés. Nous étions là pour échanger avec eux sur leurs envies, leurs projets, leur avis sur l’industrie actuelle et leur vision du jeu vidéo. Une interview que nous vous annonçons longue mais passionnante, emplie d’informations inédites et d’anecdotes. En tout cas, merci à eux d’avoir accepté de se prêter au jeu des questions-réponses !

Même si nous vous conseillons de découvrir cette interview dans son intégralité, pour un meilleur confort, nous l’avons découpée en différentes pages auxquelles vous pouvez accéder depuis ce sommaire.

Mais peut-être qu’Eric Chahi et Jehanne Rousseau sont des noms qui ne vous parlent pas. Nous vous proposons de nous arrêter rapidement sur le portrait de ces deux, fortes, personnalités du jeu vidéo français.

Eric Chahi

Emblématique représentant du jeu vidéo à la française et à l’ancienne, Eric Chahi a su marquer le monde du jeu vidéo au travers de son titre phare Another World. Après avoir réalisé son ambitieux projet Heart of Darkness, il s’autorise un break de plus de dix ans avant de revenir aux côtés d’Ubisoft pour nous proposer sa dernière création en date From Dust.

Jeux à son actif : Another World, Heart of Darkness, From Dust, …

Jehanne Rousseau

Joueuse de jeux vidéo depuis toute petite, et après avoir enchainé des études très diverses, elle finit par s’arrêter dans l’univers de la création de jeux vidéo. Passée de Gameloft à Monte Cristo, elle se fait un nom dans le milieu grâce notamment à son statut de chef de projet sur Silverfall. En 2008, elle fonde sa propre boîte Spiders Games aux côtés d’anciens développeurs ayant oeuvré sur Silverfall.
Jeux à son actif : Nombreux jeux sur téléphones et consoles portables, Silverfall, Faery Legends of Avalon, …

1 2 3 4 5 6 Suivant

  1. Une lecture vraiment intéressante, instructive et rafraîchissante. On ne voit pas passer les six pages ^^.

    Tout le monde connaît Eric Chahi bien sûr, mais grand coup de cœur pour la découverte de Jehanne Rousseau. Je connaissais le studio Spiders grâce aux quelques news sur Mars qui m’avait tapé dans l’œil pour son atmosphère (et puis un RPG français, c’est rare). Je vais d’ailleurs sans doute me prendre Faery que j’avais totalement oublié sans trop tarder.

    En tous cas, je ne connaissais pas du tout la femme à la tête du studio et voir une développeuse qui parle de son boulot avec beaucoup de passion et de spontanéité (et sans aucune langue de bois, ce qui ne gâche rien)… eh bien, ça fait très plaisir ^^.

  2. Une excellente interview qui laisse naturellement transparaître toute l’implication et la passion du métier que partagent Eric Chahi et Jehanne Rousseau. Les sujets abordés sont variés, chaque question amène à un point de vue intéressant, et comme dit plus haut il n’y a ni langue de bois ni discours préformatés pour venir gâcher l’entretient.

    Autrement Mars est un titre que j’attends depuis sa première présentation, et je compte aussi me prendre Faery à l’avenir sachant que son univers m’avait grandement intrigué dès les premiers trailers.

    En tout cas la discussion autour des jeux Bioware m’a beaucoup amusée en deuxième partie, sachant que j’ai eu à peu de choses près les mêmes échos en provenance d’autres professionnels que je côtoie, et c’est un avis qui semble assez répandu dans le milieu.

  3. Merci pour l’interview, et ton déplacement là-bas a donc été très très fructueux Vidok:)

    @Altraum :

    « J’ai l’impression de regarder des films hollywoodiens à la pelle et ça m’ennuie. Ce n’est pas ce que je cherche dans le jeu vidéo. »

    Tu me connais suffisamment bien pour savoir à quel point je plussoie cette phrase. Sinon Faery avait l’air sympa pour ce que j’en ai fait (la démo). Seuls les contrôles étaient déroutants dans un premier temps.

  4. Oui, ils ont été très francs, et je les ai en remercie. C’était passionnant de les écouter parler de leur vision de l’industrie actuelle, ainsi que des difficultés que peuvent rencontrer les petits studios. Et ce qui est vraiment bien dans ces deux créateurs, c’est qu’ils sont passionnés. Cela se voit et se sent. Il suffisait de voir l’oeil brillant d’Eric Chahi lorsqu’il parlait des jeux indépendants tels que Minecraft. J’ai réellement hâte de découvrir son futur projet, tout comme Mars du côté de Spiders. Un jeu que j’attendais beaucoup et que j’attends encore plus maintenant que je sais qu’il est planifié à l’année prochaine. Reste que Of Orcs and Men semble très très bien parti pour me tenir d’ici là. ^^

  5. J’avais un peu tardé à la lire parce que je pensais que j’aurais mis des heures à me la taper dans son intégralité. Eh bien, force est de constater que ça se lit bien plus vite qu’on ne le pense et en plus, ça se lit facilement. C’est vraiment intéressant car nous, en tant que joueurs, on peut avoir notre perception quant à l’industrie vidéo-ludique mais on se rend compte que raconté par des gens intérieurs, nos opinions et hypothèses sont peut-être à côté de la plaque.

    Et j’admets que j’ai adoré découvrir Jehanne Rousseau, bien plus haute en couleur et disposant de bien plus de gnak que son collègue Eric Chahi, plus réservé. Ça doit vraiment être une personne avec qui il doit être très intéressant à discuter dans le cadre d’une interview « privée » (à comprendre, pas sous forme de conférence publique) où il est plus facile justement d’avoir une vraie conversation et non le schéma « questions/réponses ». Mais également d’avoir peut-être quelques détails croustillants (même si au final qui ne seront pas publiés).

  6. Je viens du blog de Dilannokaze où tu avais lâché un très méchant commentaire qui ramené à cet article. Oui vous pouvez le lyncher 😉

    Sérieusement, je suis heureux d’avoir croisé le chemin de ce site. J’ai appris pleins de trucs et ça me donne envie de me plonger dans un bon petit projet de création ! On sent vraiment la passion, l’engagement et l’env II e de faire des choses originales. Du rêve en boîte.

    Petite adresse web, tu vas faire un tour dans mon flux RSS…

    1. Je ne vois pas en quoi j’ai été méchante, d’autant plus que c’est toi qui a été de ta critique pour le billet à la base de ta venue. Et puis, il n’y a pas de mal de défendre son petit bout de gras de temps à autre et la preuve, ça m’a l’air de fonctionner 😉

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *