Interview Ekianjo – 16-32 Bits : La Passation

2012 est et sera très certainement l’année des projets financés par les particuliers. Kickstarter et Kiss Kiss Bank Bank, pour citer les plateformes les plus connues, donnent accès à un véritable catalogue de projets qu’il est possible de financer selon ses moyens. Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir l’un d’entre eux : « 16-32 bits : La Passation », un projet monté par un français expatrié au Japon, Ekianjo.


Couverture temporaire

Même si nous vous conseillons de découvrir cette interview dans son intégralité, pour un meilleur confort, nous l’avons découpée en différentes pages auxquelles vous pouvez accéder depuis ce sommaire.

Sur ce, bonne lecture à tous !

1 2 3 4 5 Suivant

  1. Voilà une initiative et un projet de bouquin qui semblent des plus intéressants! Je m’en vais y participer dès que possible 🙂 Bonne interview en tout cas, je dois avouer que je connaissais pas du tout SANQUA. Voilà qui est corrigé!

  2. Sans vouloir dire du mal de ce projet, je trouve qu’il y a trop de bouquins sur le retrogaming, on en découvre tout le temps et pas mal sont de simples livres dans lesquels on nous balance tout un tas d’infos disponibles sur le net.
    Aujourd’hui je vois ce projet 32bits, il ne m’intéresse absolument pas, je pense qu’il y a suffisamment de données sur le web, et ce n’est pas du retro qui remonte à 30ans, un livre sur ça je ne pense pas qu’il y ai un engouement énorme.
    Maintenant vu le nombre de jours restants et vu que les 15000€ sont vraiment hors de portée, je suis persuadé que le livre ne se fera pas du tout.
    Pour conclure, je dirais que ce livre est un énième bouquin parlant de consoles qui n’apporte vraiment rien de plus que ce que l’on doit savoir.
    Désolé pour mon avis, mais je suis même assez énervé de voir autant de livres sortir de partout, c’est vraiment la mode. Ça m’énerve autant que tous ces mecs qui font des tests de jeux sur youtube et qui pensent être intéressants, comme si on avait besoin d’eux pour avoir des infos. C’est nul, et sans aucun intérêt.
    La passation 16-32 ? Mais franchement pourquoi pas la Passation 8-16 ? quel est intérêt de parler de la génération Playstation ? Les vrais amateurs de retrogaming s’intéressent au début du jeu vidéo, pas à la Playstation qui n’est d’ailleurs pas considérée comme faisant partie réelle du retro à part pour les gamins de 15 ans.
    On sait tous que la PSX devait être un lecteur cd du la super nintendo, après pour les détails tout est sur internet.

    1. Tiens, un serpent est venu cracher son venin ? 🙂
      Si les livres sur le rétro ne t’intéressent pas, ce n’est pas la peine de venir les dénigrer. C’est comme a la télé, quand tu n’aimes pas, tu zappes. Tu t’insurges contre plein de choses qui ne t’intéressent pas, dans la vie? Eh bien, tu dois etre malheureux, je te plains…

      Quant à savoir si ce livre « n’apporte rien », il faudrait déjà l’avoir lu pour en dire autant. Je pense écrire des choses bien plus intéressantes que « la PSX devait etre le lecteur CD de la SNES ». Merci de pas prendre les autres pour des imbéciles.

      Et je t’invite à juger par toi-même de mon article sur la 3DO dans le dernier SANQUA, tous ceux qui l’ont lu m’ont dit qu’ils avaient appris plein de choses. Comme quoi…

  3. je fais aussi parti de cette génération de joueurs qui a connu cette génération et au delà de la nostalgie, c’est vraiment les prémisses d’une « autre façon de jouer », et une consommation plus massive du jeu vidéo tel qu’on connait le marché aujourd’hui qui a commencé. Ce que l’on peut aussi regretter d’ailleurs. Après je ne peux pas juger un livre que je n’ai pas lu, mais la couverture laisse un peu penser à un bouquin très « pro-playstation » alors qu’avec du recul ce sont les jeux qui on fait l’époque et non pas le succé commercial d’une machine. là ou je peux rejoindre le Keke, c’est sur le fait que la playstation était vraiment une machine de son époque dont la PS2 et 3 sont dans la continuité , difficile donc (c’est un avis personnel) d’y voir un interet retro, là ou une machine comme la Saturn de part sa ludothèque chargé en jeux d’arcades et en 2D représente aujourd’hui encore beaucoup d’interet. Tout comme la Neo Geo d’ailleurs.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.