Edito #17 : Tous à l’eau

Ah, mois d’août ! Soleil, bikinis, plage, … gens, bouchons, chaleur, … Gamescom. Le paysage Jeu vidéo risque d’être monopolisé par le salon allemand pendant quelques jours. Blockbusters américains, sublimes RPG jap, listes de line-up, annonces fracassantes et premières mondiales pour de nouvelles exclusivités, le salon s’annonce incroyable… ou il y aura juste de nouveaux indés sur PS4, un ou deux retours arrière pour Microsoft et les mêmes titres Nintendo présentés depuis deux salons.

XboxOne_PS4-Wii_compare

Dans tous les cas, le chat Archaïc sera aux couleurs de la Gamescom pour discuter du salon et de ce qui s’y passe. Et puis, quand bien même l’ambiance du salon serait moribonde, il y aura toujours un petit Hyades pour lancer que FFXIII c’est à jeter ou Mizakido pour nous faire découvrir un occulte point’n click nippon datant d’il y a 15 ans. C’est un peu ça la touche Archaïc.

Profile picture of Gamer Contrarie

Celle-ci se voit d’ailleurs complétée par un petit nouveau, un petit nouveau dont vous pouvez d’ores et déjà découvrir la plume (à condition d’avoir terminé The Last of US…) depuis quelques jours : Gamer Contrarié. Le pseudo d’un gars déjà pas très loquace mais passionné. De son avis éclairé à la lampe torche, il tentera de vous emmener dans les aventures qui l’ont subjugué, amusé ou tout simplement transporté, ailleurs. Et pas seulement dans le jeu vidéo. Vous voilà prévenus.

En cette période un peu creuse – chacun étant plus souvent sur la plage plutôt que devant son traitement de texte – de petites nouveautés arrivent sur Archaïc. La page d’accueil change et découvre son corps, des sous-menus, portés disparus depuis la v1, reviennent flambant neufs. Et au moins une nouvelle rubrique débarquera à la rentrée, sous l’égide de Mizakido et moi-même. Attention, ça va faire peur.

[spoiler intro= »Teaser »]carrier_dreamcast_nouvelle_rubrique[/spoiler]

Mais d’ici là, des articles et critiques, toujours. Avec d’ores et déjà au programme de l’horreur et du J-RPG. Stay tuned !

  1. Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd :mrgreen:
    J’dois avoir un équivalent sous le coude, mais il viendra après un obscure jeu qui s’inspire fortement d’un cultissime archéologue :napo:

    1. Précisément 8)
      J’en profite pour te souhaiter la bienvenue dans l’équipe, j’aurai voulu faire ça après la lecture de ton premier article mais l’avertissement m’a persuadé de ne pas le faire, étant donné que je suis un peu tenté de faire le dit jeu 😀

  2. Ouais salut Gamer Contrarié. Salut ici car je n’ai pas touché à Last of Us et que je risque pas d’aller jeter un oeil à ton article sur le sujet ! Au prochain, donc 🙂

  3. Je vois que je ne suis pas le seul frustré de cette critique ne pouvant être lue avant la fin du jeu… et comme le jeu n’arrive pas à me passionner plus que ça (j’ai abandonné au bout de 6-7h de jeu), je ne suis pas prêt de la lire…

    Encore bienvenue parmi nous. 🙂

  4. J’ai l’impression que je suis pratiquement la seule à l’avoir lu cette critique, sans même avoir touché au jeu. Il faut dire qu’il ne m’intéresse pas des masses, même si c’est possible que je le fasse un beau jour si il se retrouve en « cadeau » du PS+… Mais bon, avant ça, il faut que je me motive à me mettre à Uncharted 3 qui traine dans un coin de mon disque dur (en espérant que l’expérience soit plus probante que celle du premier).

    En tout cas, bienvenue à toi Gamer Contrarié. Moi qui suivait plus ou moins ton blog, c’est un plaisir de te voir participer à Archaic ^^

  5. Merci à tous pour l’accueil et ravi de faire partie de l’équipe !
    Désolé de tous vous frustrer, je vais m’atteler à faire un prochain article lisible pour tous 😛

    Margoth > Pour ce qui est d’Uncharted 3, c’est celui qui m’a laissé le plus de marbre, je te conseille vivement le 2 qui est de loin le meilleur de la trilogie !

  6. Avec pas mal de retard, bienvenue dans l’équipe Gamer Contrarié ^^. Bon, comme mes collègues plus haut, je n’ai pas fait The Last of Us (et je n’ai pas vraiment pour projet de le faire à brève échéance), donc je ne pourrai pas lire ta critique. Désolé d’être contrariant (oh oh oh).

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.