Clean Sweep
Appréciation 3

Oh ! Un clone de Pac-Man ! En effet, diriger un personnage au travers d’un labyrinthe à grignoter des billes de couleur et poursuivi par des pinces géantes donne l’impression de déjà vu. Pourtant, GCE – le développeur le plus prolifique sur Vectrex – a tout de même tenté de s’éloigner de son modèle… Pas de ..

Résumé 3.0 Correct

Clean Sweep

Oh ! Un clone de Pac-Man ! En effet, diriger un personnage au travers d’un labyrinthe à grignoter des billes de couleur et poursuivi par des pinces géantes donne l’impression de déjà vu. Pourtant, GCE – le développeur le plus prolifique sur Vectrex – a tout de même tenté de s’éloigner de son modèle… Pas de Pac-Man donc, mais un aspirateur ! La banque a été attaquée par des voleurs et les billets ont été éparpillés un peu partout dans les couloirs, sauf dans la chambre forte – c’est tout de même pas de bol. Il est donc nécessaire d’aspirer l’argent qui traîne, mais attention : la taille du sac de l’aspirateur n’est pas illimitée. Il est donc nécessaire de le vider en passant par la chambre forte – justement – située au coeur du labyrinthe de couloirs. Au milieu de cela, des voleurs, avec lesquels tout contact est prohibé sous peine de perdre une vie, arrivent par l’une des différentes issues situées sur les quatre côtés de l’écran. L’air de rien : l’intelligence artificielle de ces voleurs est loin d’être anodine, puisque leur algorithme est fait pour vous coincer dès que possible.

Pour lutter, quatre pièces spéciales existent dans les quatre coins du labyrinthe. Chacune ouverte pour une seule utilisation de “survoltage”, elles permettent de retourner le rapport de force le temps de quelques secondes où les voleurs, désormais fuyards, peuvent désormais être arrêtés. Toutefois, l’accalmie ne sera que de courte durée puisque d’autres voleurs débouleront rapidement. Et toute la difficulté du jeu réside à se créer un parcours suffisamment ingénieux, alternant collecte, passage à la chambre forte et survoltage dans les coins. Tout cela participe à augmenter notre score au fil des différents étages. Et il faut bien avouer l’excellent calibrage de la difficulté du jeu qui n’assomme jamais le joueur. Evidemment, Clean Sweep est un jeu de scoring et sa durée de vie n’est basée que sur notre courage à nous améliorer.

Pour tout de même diversifier les plaisirs, les développeurs ont prévu deux petites options complémentaires : un mode deux joueurs et un second mode de jeu. Le premier nous propose de nous passer la manette avec un(e) ami(e), à tour de rôle, les scores s’affichant soit en haut à gauche, soit à droite de l’écran, comme pour la grande majorité des jeux Vectrex. Le second mode de jeu nous propose le même jeu mais sans les murs – comme si les lumières de la banque étaient éteintes, autant dire que notre mémoire est alors fortement sollicitée. Clairement : le premier mode est bien plus fun et agréable à jouer.

GCE a su comprendre l’attrait de Pac-Man et en proposer une variante plus que sympathique. Sous ses allures de clone au rabais du titre de Namco, Clean Sweep permet à la Vectrex de se doter d’un jeu convivial et attachant. A noter qu’une version limitée existe, Mr. Boston, du nom de l’entreprise de liqueur ayant commandé cette version promotionnelle pour une de ses publicités.

Articles qui pourraient vous intéresser

Old Man’s Journey

Old Man's Journey

Old Man's Journey a beau être ce genre de petit jeu trop cher par rapport à sa durée de vie au ras des pâquerettes, il n'en demeure pas moins charmant. Direction artistique très réussie, gameplay simpliste qui fait son boulot et n'est pas aussi prétexte qu'il n'y paraît sur le papier tant il vient renforcer l'atout principal qui le fait se démarquer : mettre en lumière un protagoniste âgé. Pour lequel on n'ira pas forcément dire que ce sera notre « nous du futur », même si l'on ne pourra cacher qu'on espère tenir sa même forme physique et détermination lorsqu'on parviendra à son âge. Mais qui nous touchera tant l'on pensera à notre propre papy, ce qui fera que l'on mettra un point d'honneur à l'aider tout au long de son périple à lui aménager son trajet pour qu'il puisse arriver à sa destination. Avec toujours ce plaisir aussi indiscret que coupable de découvrir les tenants et aboutissants de cette petite histoire ordinaire et intimiste..

Ratchet & Clank

Ratchet & Clank

La formule Ratchet & Clank à base de plate-forme et d'action a toujours fonctionné et ce, dès ce premier opus qui n'a pas pris une ride, même sur son support originel. Parce que finalement, la série n'a pas forcément beaucoup évolué au fil des épisodes, hormis le fait de s'appuyer davantage sur ce qui fait le succès du soft : plus d'armes badasses, de gadgets et surtout, d'humour. Parce qu'il fut un moment où le jeu vidéo était peut-être devenu trop sérieux et mature, notamment durant l'ère PS360, d'où le fait que la franchise d'Insomniac Games a toujours réussi à conserver son public. Parce que même si la formule n'a pas forcément beaucoup évolué, les sensations jouissives de jeu et l'univers cartoonesque, non. Et c'est bien là tout ce qu'on demande..

Berzerk

Berzerk

Bien que simpliste, le système de Berzerk n’en est pas pour autant mal rôdé, au contraire. La présence d’Otto, la difficulté progressive, le pallier des 5000 points loin d’avoir été choisi au hasard, sont autant d’éléments démontrant la justesse des choix techniques et des tests effectués. Un vrai plaisir.

Poster un Commentaire

avatar
2000
  S'abonner  
Me notifier des