Atelier Sophie, The Alchemist of the Mysterious Book

Atelier Sophie, The Alchemist of the Mysterious Book

Changer d’approche n’est pas suffisant, Atelier Sophie en est un cas d’école. Le système de jeu, toujours aussi solide, permet de faire de grandes choses, mais tout cela dans un environnement technique dépassé. Des idées, de l’humour, il y en a, mais pas assez prononcés. L’ivresse des combats, on la sent, mais par intervalles. Encore un épisode que l’on qualifiera d’honnête, mais pour ré-enchanter le rêve Atelier, il faut y mettre le temps et les moyens : Gust n’avait manifestement ni l’un ni l’autre

MegaTagmension Blanc + Neptune vs Zombies

MegaTagmension Blanc + Neptune vs Zombies

Loin d’être l’évolution attendue de Hyperdimension Neptunia U Action Unleashed est une suite un peu à côté de la plaque qui supprime plus qu’elle n’ajoute et qui fait prendre un mauvais cap à la série. Néanmoins toujours fabuleusement beau et jouable à plusieurs, on se le procurera éventuellement pour profiter des nouveaux personnages très réussis

Tokyo Mirage Sessions #FE

Tokyo Mirage Sessions #FE

Personnages travaillés à fond, humour mordant, atmosphère enjouée, combats captivants… mais univers minuscule et réalisation en demi-teinte, Tokyo Mirage Sessions #FE est toute l’antithèse de Xenoblade Chronicles X. Si l’arrière-garde conservatrice sera foudroyée à la simple vue de son univers un peu rose et typiquement otaku, il n’en reste pas moins qu’Atlus livre là un JRPG au système de jeu à la fois robuste et complet. Ce n’est peut-être pas le Shin Megami Tensei X Fire Emblem que vous espériez, mais ce qu’il fait, il le fait très bien

Trillion God of Destruction

Trillion God of Destruction

Trillion God of Destruction est un Tactical-RPG novateur aux mécaniques intéressantes et au design remarquable. Seulement voilà, il est fait pour briser le joueur par sa difficulté et ses coups durs successifs, sans donner une lueur d’espoir. Il est très possible que vous y jouiez des dizaines d’heures avec pour seule récompense un écran game over. Aurez-vous l’infinie patience? Est-on vraiment encore dans le divertissement? Chacun y répondra en son for intérieur

Valkyrie Drive Bhikkhuni

Valkyrie Drive Bhikkhuni

Valkyrie Drive Bhikkhuni a voulu parfaire la formule Senran Kagura, mais a oublié l’essentiel : les sensations de jeu. L’attrait des mécaniques de jeu s’évapore complètement devant la facilité déconcertante des combats, et l’univers sous-utilisé n’offre pas une expérience inoubliable. Reste que le cahier des charges en matière de réalisation et de séduction est plutôt bien tenu

Senran Kagura Estival Versus

Senran Kagura Estival Versus

Senran Kagura Estival Versus est aussi aguicheur et excitant qu’il est mal raconté. Les raffinements du gameplay sont là, la qualité graphique assurée et la surenchère sexy record. Seulement, son refus de proposer au joueur une narration digne des précédents l’empêche d’être le réel aboutissement de la vision de Kenichirô Takaki

Bilan de l’année 2015 [Ryuzaki57]

Bilan de l’année 2015 [Ryuzaki57]

Assez bonne année de JRPG en 2015. Les consoles ont tourné non-stop, particulièrement la 3DS que j’ai dépoussiérée pour Fire Emblem Fates. En dépit de son scénario faible et ce dans ses trois déclinaisons (je finis en ce moment même Conquête), les équilibres de gameplay ont été trouvés et bien trouvés pour que le plaisir ..

Atelier Escha&Logy

Atelier Escha&Logy

Atelier Escha&Logy est un épisode absolument remarquable, mais tristement handicapé par 2-3 points noirs embêtants. Pour autant, ces derniers ne sont que peu de chose en regard des extrêmes raffinements apportés à la formule et au bonheur toujours intact de se plonger dans cette série mythique

Star Wars Le Réveil de la Force

Star Wars Le Réveil de la Force

Les nouveaux propriétaires de Star Wars n’y ont pas compris grand chose. Personnages ratés, peu charismatiques, action mollassonne, scénario copie-carbone et perte des grands principes de la saga, le Réveil de la Force s’est endormi sur ses lauriers. Star Wars a échoué là où Jurassic Park avait réussi. Rien ne peut venir altérer une telle déception, sauf peut-être se dire que ce n’est pas vraiment Star Wars, et que la saga que je connais s’est bien terminée il y a 10 ans

Megadimension Neptunia VII

Megadimension Neptunia VII

La logique de l’arc Victory a vécu. Si MegaDimension Neptunia VII retrouve la plupart des qualités de la série (humour, personnages, etc.) tout en s’octroyant le luxe d’une OST de feu, les déséquilibres du gameplay et du game design gâchent un peu l’aventure. Plus encore que ça, il lui manque aussi peut-être ce petit plus qui rend la série aussi atypique

Nights of Azure

Nights of Azure

Si Nights of Azure est indubitablement une incursion intéressante de Gust dans le monde de l’action-RPG, son manque d’intensité général le pénalise grandement face aux ténors du genre. La direction artistique comme musicale reste cependant très efficace et le jeu a ses très bons moments, aux rangs desquels sa fin en apothéose

Great Ace Attorney

Great Ace Attorney

Inégal, perfectible dans son déroulement, Great Ace Attorney n’en est pas moins captivant par ses personnages hilarants et sont côté artistique et historique somptueusement bien travaillé. Un titre qui donne le sourire autant qu’il émeut par sa conclusion touchante, même si le gameplay en lui-même reste un peu en-deçà de la série principale