Shadow of the Eternals lance son financement participatif

Shadow of the Eternals

Eternal Darkness a sans doute été pour la grande majorité de ceux qui s’y sont essayé un des grands classiques incontournables de la GameCube. Après quelques rumeurs récurrentes et nébuleuses de suite, Denis Dyack (le fondateur de Silicon Knights, le studio également à l’origine de Blood Omen, excusez du peu) annonce la mise en chantier d’une suite spirituelle nommée Shadow of the Eternals par le biais d’une nouvelle campagne de financement participatif.

Une campagne qui soulève déjà quelques interrogations. Question de droits tout d’abord, Nintendo disposant de ceux d’Eternal Darkness. Or, ce qu’on a pu voir de sa suite spirituelle pour l’instant évoque fortement son aîné, notamment la découverte d’une abbaye par un jeune chevalier qui rappelle de bons vieux souvenirs, jusque dans la configuration des lieux. On suppose que Nintendo a du lâcher du lest en échange du choix de la WiiU comme l’une des premières plates-formes de développement du jeu, mais on peut se demander jusqu’où Shadow of the Eternals pourra faire son chemin. Le flou le plus total entoure donc les plate-formes sur lesquelles seront disponibles le jeu, le PC et la WiiU étant pour l’instant confirmées en attendant que d’autres supports soient « peut-être » annoncés si la campagne arrive à son terme.

Un but ambitieux quand on sait que Precursor Games demande pas moins d’un million et demie de dollars pour lancer le projet, une somme qui semble très conséquente pour un jeu qui concernera certainement un public de niche. La campagne est également menée en dehors des chemins bien balisés de KickStarter, ce qui pose d’autres problèmes de garanties de remboursement et de visibilité. Jusque là, le financement progresse bien, plus de cent mille dollars ayant déjà été amassés en un peu plus d’une journée de campagne. A voir si le rythme tiendra sur la longueur. Enfin, le format épisodique inquiète quelque peu quand on voit que seule la livraison du pilote semble à peu près garantie dans le planning.

Bref, tout cela laisse quelque peu dubitatif mais ce qui a pu être présenté du jeu donne envie, Shadow of the Eternals reprenant à son grand frère des mécaniques aussi intéressantes que le globe-trotting historique ou l’utilisation d’un livre maudit pour faire le lien entre une pléthore de protagonistes différents. D’autant que les premières images présentent un niveau technique des plus honnêtes, surtout quand on a connu l’aspect indicible du Grand Ancien qui lui fait office de précurseur. Et bien sûr, son postulat de base qui met en scène une lutte entre cultes de Louisiane évoque toujours l’œuvre de Lovecraft, et plus particulièrement le début de la nouvelle L’Appel de Cthulhu qui a donné son nom à l’adaptation du Mythe en jeu de rôle. Le même jeu de rôle qui a inventé la mécanique de Santé Mentale qui a tant marqué les joueurs qui ont pu s’essayer à Eternal Darkness. Une façon de boucler la boucle, peut-être.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles
Sakura Taisen Atsuki Chishioni