Heavy Rain – Avis de Linanounette

Heavy Rain – Avis de Linanounette

Adulé par les uns, décrié par les autres, Heavy Rain a été au cœur de l’actualité vidéoludique du mois de février 2010, du moins avant la sortie du « trèèèès » attendu God of War III (attention euphémisme inside). En guise de préambule à cet article, il me semblait intéressant de souligner qu’il est presque ..

Heavy Rain – Avis de Margoth

Heavy Rain – Avis de Margoth

Heavy Rain, c’est une expérience vidéo-ludique qu’on se doit de faire, ne serait-ce par simple curiosité. Après, le parti-pris singulier plaira ou déplaira mais il faut s’accorder sur le fait de saluer l’expérimentation. Et à titre complètement personnel, Heavy Rain m’a émoustillé la fibre émotionnelle – but premier de son créateur et studio de développement – comme jamais. D’où le crédit que je conçois à lui accorder même si je clame haut et fort que cette expérimentation doit rester à ce simple statut et non se revêtir de l’étiquette avant-gardiste tant ce serait fort réducteur pour le jeu vidéo de se définir ainsi dans le futur

Heavy Rain

Heavy Rain

Heavy Rain, qu’est-ce que c’est ? Assurément l’une des œuvres les plus captivantes de l’histoire du jeu vidéo. Un thriller psychologique qui n’a rien à envier au cinéma, bien au contraire, qui peut même lui apprendre deux trois petites choses en passant. Il n’est pas non plus à considérer comme un simple film interactif : le joueur n’a que rarement été aussi impliqué dans une aventure. Même si le fil conducteur reste le même, la quasi-totalité des événements peuvent être modifiés de manière plus ou moins prononcée. Il est vrai qu’à première vue, il a tout du Dragon’s Lair déguisé que nous redoutions, mais il ne faut surtout se laisser berner sur les faits. Heavy Rain est une œuvre qui se vit. Il faut savoir se laisser plonger dans cette histoire, pour que, quelques heures plus tard, dans un sursaut de prise de conscience, nous réalisions que Heavy Rain n’est qu’un jeu. L’aventure offerte par Quantic Dream restera parmi les plus marquantes qui soit, trippante, chargée d’émotions, de joie, de peines, d’amour et de trahisons. Le bien et le mal sont très difficilement discernables. A nous faire le bon choix

Le jeu vidéo le 7.5ème art ?

Le jeu vidéo le 7.5ème art ?

Le statut des jeux vidéo en tant que média suscite régulièrement des discussions et de véritables débats. Un art ? Le 9ème ? Le 10ème ? Au moment où défile le générique du très controversé Heavy Rain, je ne peux m’empêcher de me poser une question. Bon, la machine commerciale accouche d’adaptations de films en ..