Gex

Gex

Convenable tout au plus, pas révolutionnaire pour un sous, Gex a vraiment le fessier entre deux chaises. D’un côté, nous avons un plateformer tout à fait correct propulsé par des graphismes qui le sont tout autant, avec un personnage qui demandera un peu d’adaptation pour être contrôlé correctement – il a été omis de préciser que les sauts ont une inertie assez spatiale – mais de l’autre, on parcourt une aventure assez classique, ce qui n’est pas spécialement un problème mais… Il y a un mais.