Knightriders

Knightriders

Romero, ce n’est pas que du zombie. Bien au contraire, Knightriders, son préféré selon ses propres dires, nous montre son Peter Pan. Et franchement, ça fait plaisir à voir tant le délire est perché. Mais aucunement de mauvais goût. Le synopsis nous laisse même présager quelque chose d’affreusement ridicule mais force est de constater que la surprise passée, il n’en est pourtant rien. Bien ficelé et vraiment fait avec un Romero plein de tendresse, ce dernier se laissant aller, on le pressent, à un de ses rêves de gosse les plus profonds. C’est ce qu’on retiendra le plus de Knightriders et l’on remercie les Utopiales d’avoir permis la projection d’un film si mésestimé et rare dans nos latitudes hexagonales