Scooby Doo Qui regarde Qui ?

Scooby Doo Qui regarde Qui ?

Scooby Doo Qui regarde Qui ? est jusqu’à maintenant un très bon titre. Offrant une réalisation des plus honnêtes, un gameplay qui sait se diversifier et une ambiance fidèle au dessin animé, il paraît parfait. Et bien non, comme vous vous en doutez. La durée de vie ne suit malheureusement pas. Les enquêtes sont très simples à mener et l’endurance en prend forcément un coup. Les cinq émissions se bouclent en à peine plus de quatre heures sans forcer. Néanmoins, il faut aussi replacer le jeu dans le cadre des titres destinés au jeune public. Par conséquent, la difficulté se devait d’être baissée… Il s’agit pourtant bien là du seul réel défaut de Scooby Doo si l’on occulte les quelques bugs de collision auxquels j’ai fait allusion plus haut. Le moins que je puisse dire, c’est que j’ai passé un très bon moment aux côtés de la Mystère et Cie, trop court, certes, mais tout à fait plaisant. Même s’il ne justifie probablement pas les 36€ affichés dans le commerce, il reste un bon divertissement d’occasion

Uncharted : Golden Abyss

Uncharted : Golden Abyss

Uncharted peut se vanter d’offrir une aventure haletante qui se dévore de bout en bout sans décrocher au fil des 34 chapitres dont il est composé. La prouesse technique est d’ailleurs remarquable à plus d’un titre, et ce même si l’on doit pour cela s’asseoir sur l’excellent mode multijoueur de la série, ici aux abonnés absents. Nous n’aurions de plus jamais osé espérer jouer un jour à pareil jeu dans le creux de nos mains. Pourtant, Sony Bend l’a fait, et nous les en remercions

Uncharted 3 : L’illusion de Drake

Uncharted 3 : L’illusion de Drake

Difficile de faire mieux que Uncharted 2 : Among Thieves, tellement difficile que les équipes de Naughty Dog n’ont pas réussi. Peut-être est-ce la pression, peut-être est-ce le développement conjoint de The Last of Us, en tout cas, Uncharted 3 : L’illusion de Drake n’égale pas son aîné en terme de plaisir et de narration. Preuve que la technique ne fait pas tout, car de ce point de vue là, le pari est relevé haut la main. Il n’en reste pas moins un des tout meilleurs titres du genre sur Playstation 3, un peu plus court que Among Thieves certes mais diablement accrocheur en multi, et épaulé, soit-dit en passant par une bande son du tonnerre que ne renierait pas le cinéma. A bon entendeur

Uncharted 2 : Among Thieves

Uncharted 2 : Among Thieves

Plus beau, plus long, au rythme tout simplement parfait, Uncharted 2 : Among Thieves se paie le luxe de ridiculiser son ainé, pourtant très bon, en plus de tous ses petits camarades de l’action-aventure. Naughty Dog a fait un travail de forcené pour pousser son œuvre à un tel degré de perfection visuelle et artistique. Le titre a beau ne pas être irréprochable sur tous les tableaux, avec juste la mention bien en ce qui concerne l’IA et le scénario, il se rattrape complètement de par sa mise en scène sans faille. La Playstation 3 tient avec Among Thieves une sacrée exclusivité. Quelle aventure !

Uncharted : Drake’s Fortune

Uncharted : Drake’s Fortune

Pour un premier coup d’essai, Naughty Dog réussit à nous offrir un véritable jeu d’aventure, une aventure trépidante dans des décors paradisiaques où nous nous perdons avec le plus grand des plaisirs, toujours à vouloir en apprendre davantage sur le trésor. « Un cocktail passionnant d’exploration, d’action et d’aventure » comme le dit la jaquette française du jeu. Cependant, malgré ses grandes qualités, la myriade de bugs de collision et son rythme très inégal nous font passer un moins bon moment que prévu. Les sept heures nécessaires à l’accomplissement de la quête de Drake n’en demeurent pas moins un très bon prélude à celles qui suivent…

Bullet Witch

Bullet Witch

Titre à polémique, Bullet Witch offre pourtant un challenge intéressant pour celui qui se passionnera pour l’histoire mais surtout cette ambiance si particulière. Il est primordial d’insister sur cette dernière car c’est réellement elle qui vous poussera, ou non, à poursuivre l’aventure. Contrairement à d’autres héroïnes du genre (Lucia de DMC 2, Nina de Death by Degrees, Rayne dans Blood Rayne, …), Alicia fascine réellement et découvrir ses réelles intentions saura tenir en haleine de nombreux joueurs. Les différents niveaux de difficulté sauront contenter les plus courageux. A vous de voir quelle utilisation vous voulez faire du soft : une simple partie et c’est tout, ou plusieurs parties pour l’achever à 100%

Nier

Nier

Nier est un peu le jeu que personne n’attendait. Un héros musculeux, une jeune femme à la tenue aguicheuse et au langage vulgaire, des hectolitres de sang… Les premières informations sur le dernier titre édité par Square Enix ne laissaient pas espérer autre chose qu’un Beat Them All de peu de finesse. Mais comme le résume si bien le slogan accompagnant la sortie du jeu, les apparences sont trompeuses. Il se trouve en effet que Nier est le chant du cygne de cavia, un studio connu dans un petit cercle de joueurs pour l’audace absolue d’une gemme méconnue, Drakengard. Et il se trouve que ces deux jeux partagent un certain héritage, celui de l’expérimentation et des émotions souvent intenses

Insanely Twisted Shadow Planet

Insanely Twisted Shadow Planet

Insanely Twisted Shadow Planet est un jeu diablement bien travaillé, aussi bien au niveau de ses graphismes fabuleux, sa superbe et prenante ambiance que de son gameplay bien pensé et efficace. Quel plaisir de retrouver ce sentiment de solitude si propre aux Metroid! Certains pesteront sur le prix, une durée de vie assez petiote et un mode multijoueur qui ne se calque pas sur la campagne proposée en solo (le premier DLC du jeu réglera en partie ce problème, stay tuned). Mais il serait bête de se mettre à dos UN des meilleurs jeux du Xbox Live Arcade de cette année 2011 qui porte – il faut l’avouer – un nom très difficile à redire avec les bons mots dans le bon ordre

Red Dead Redemption

Red Dead Redemption

Red Dead Redemption est un jeu à essayer. Même si l’on n’est pas spécialement fan de western, il suffit d’être un peu friand d’Histoire pour comprendre le propos de Rockstar. Après des années de reconnaissance pour le politiquement incorrect et la provocation, le studio démontre un savoir faire unique en terme de narration et de gameplay. Des artisans précieux dont le talent mérite d’être promu haut et fort. Red Dead Redemption c’est une époque, un territoire en mutation, une révolution industrielle qui s’immisce de force. Un instant de l’Histoire des Etats-Unis masterisé à notre disposition, et ce avec le talent et l’humour que l’on connaît de Rockstar. Le dosage avec l’aspect dramatique de l’histoire, finalement très dure, est parfait. Le final : magistral de simplicité. Dieu que c’était bon !

Bionic Commando

Bionic Commando

Dix ans ont passés depuis l’anéantissement par le FSA de l’Albatross, ce vaste projet militaire orchestré par le général Kiltt et les Impériaux. Nathan « Radd » Spencer, le célèbre héros au grappin qui a neutralisé une bonne fois pour toutes le Leader et sauvé Super Joe, croule maintenant ses jours en prison après avoir été accusé ..

D2

D2

Kenji Eno aura décidément marqué l’univers du jeu vidéo par son emprunte absolument unique. D, Enemy Zero, Real Sound, … et même le dernier jeu de son studio, D2. Annoncé pour figurer parmi les titres de lancement de la M2 – la petite sœur de la 3DO, finalement annulée – il a dû être entièrement ..

Alan Wake

Alan Wake

Malgré ses cinq ans de développement qui auraient pu faire penser qu’Alan Wake allait être un blockbuster du monde vidéoludique, il n’en est rien. Il cumule les petits défauts – textures parfois très laides, gameplay redondant, bugs de collision fréquents, interactivité limitée – qui l’empêchent de figurer sur le podium des titres de l’année… pourtant, ce serait oublier le savoir-faire de Remedy à nous offrir une histoire passionnante dans un monde qui ne l’est pas moins. La narration se faisant au travers de plusieurs supports dans le jeu, chaque joueur pourra découvrir les détails du scénario à son envie. De même, l’excellence de l’ambiance graphique et sonore fait que chaque joueur se verra immédiatement plongé dans les ténèbres de Bright Falls pour n’en sortir que douze ou quinze heures plus tard, selon le mode de difficulté et sa faculté à fouiller la forêt à la recherche des thermos de café. Remedy ne déçoit finalement pas en n’offrant certes pas un titre parfait mais l’un des plus intéressants de l’actuelle génération de console. Ce n’est pas rien !