Le Manoir des Âmes perdues

Le Manoir des Âmes perdues

Sans être complètement à jeter, Le Manoir des Âmes perdues est quand même quelque peu raté.. En tant que suite, il ne propose absolument rien de nouveau, et régresse même quand on le compare à son grand frère sur Mega-CD : moins d’énigmes, moins d’exploration, moins d’audace.

Yumemi Mystery Mansion

Yumemi Mystery Mansion

Loin d’être révolutionnaire, trop discret et pas assez explosif pour avoir été remarqué, ce jeu d’aventure sur rails tout en 3D apporta tout de même sa petite pierre à l’édifice dans une industrie en plein changement et en expérimentations, toujours en train d’alimenter le marché de cartouches mais qui voyait déjà son avenir dans le CD, quitte s’être lancé dans la course un peu trop tôt. Pour ce qui est du titre proposé par System Sacom, on ne peut que saluer l’essai.

Torico

Torico

Au delà des articles élogieux et des conseils d’utilisateurs avisés, la découverte d’un bon jeu est parfois l’affaire d’un pur hasard. Par exemple, un achat peu onéreux lors du plus paumé des vides-greniers, un premier essai perplexe et une mise au placard durant quelques mois… Jusqu’au moment où, lors d’une nouvelle tentative plus pointilleuse, la qualité jusqu’alors insoupçonnée du jeu se révèle alors aux yeux du joueur médusé, qui se dit qu’il a finalement bien fait de s’y frotter une seconde fois. Mais pourquoi je parle de cela ? Parce que j’avais besoin d’une introduction un peu pertinente, et aussi parce que c’est exactement ce qui m’est arrivé avec Torico, sur Sega Saturn.