Ratchet & Clank

Ratchet & Clank

La formule Ratchet & Clank à base de plate-forme et d’action a toujours fonctionné et ce, dès ce premier opus qui n’a pas pris une ride, même sur son support originel. Parce que finalement, la série n’a pas forcément beaucoup évolué au fil des épisodes, hormis le fait de s’appuyer davantage sur ce qui fait le succès du soft : plus d’armes badasses, de gadgets et surtout, d’humour. Parce qu’il fut un moment où le jeu vidéo était peut-être devenu trop sérieux et mature, notamment durant l’ère PS360, d’où le fait que la franchise d’Insomniac Games a toujours réussi à conserver son public. Parce que même si la formule n’a pas forcément beaucoup évolué, les sensations jouissives de jeu et l’univers cartoonesque, non. Et c’est bien là tout ce qu’on demande.

Sunset Overdrive

Sunset Overdrive

Sunset Overdrive est un titre plutôt étonnant, coincé entre des standards de jeu AAA actuel et des principes bien plus arcades. Le scénario, déjanté, se traverse en une dizaine d’heures accompagné d’un plaisir presque juvénile. L’univers sans queue ni tête du bébé d’Insomniac Games, son gameplay jouissif, ses missions stupides et diversifiées nous accrochent devant notre écran. Mais certains détails et un contenu annexe trop vite redondant l’empêchent d’être une réussite encore plus insolente qu’il ne l’est. Un jeu vivement conseillé pour les possesseurs de la Xbox One quoiqu’il en soit.