Dragons

Dragons

Si Dragons semble être une adaptation amusante de l’univers du film, très vite, le joueur déchante en découvrant l’envers du décor, à savoir un jeu répétitif, ennuyeux ou toute action se doit d’être faite parfois jusqu’à une dizaine de fois. Le plaisir laisse place à une lassitude qui peut se transformer en un dégoût en fin de parcours. A trop vouloir gonfler la rachitique durée de vie de Dragons, la poussant à une douzaine d’heures pour un parcours, Etranges Libellules propose un jeu indigeste. Préférez plutôt relancer le Blu-Ray/DVD ou la bande son pour prolonger l’épopée…

Dragons

Dragons

Toujours au coude à coude avec Pixar quand il s’agit de sortir une superproduction d’animation, Dreamworks tente chaque année de se démarquer. Bien que les films gagnent en qualité chaque année, ils doivent bien s’admettre vaincus face à des titres comme Ratatouille ou Wall-E. Dreamworks n’a jamais su atteindre le niveau de finesse, non pas ..