Alan Wake

Alan Wake

Malgré ses cinq ans de développement qui auraient pu faire penser qu’Alan Wake allait être un blockbuster du monde vidéoludique, il n’en est rien. Il cumule les petits défauts – textures parfois très laides, gameplay redondant, bugs de collision fréquents, interactivité limitée – qui l’empêchent de figurer sur le podium des titres de l’année… pourtant, ce serait oublier le savoir-faire de Remedy à nous offrir une histoire passionnante dans un monde qui ne l’est pas moins. La narration se faisant au travers de plusieurs supports dans le jeu, chaque joueur pourra découvrir les détails du scénario à son envie. De même, l’excellence de l’ambiance graphique et sonore fait que chaque joueur se verra immédiatement plongé dans les ténèbres de Bright Falls pour n’en sortir que douze ou quinze heures plus tard, selon le mode de difficulté et sa faculté à fouiller la forêt à la recherche des thermos de café. Remedy ne déçoit finalement pas en n’offrant certes pas un titre parfait mais l’un des plus intéressants de l’actuelle génération de console. Ce n’est pas rien !

Harry Potter et l’Ordre du Phénix

Harry Potter et l’Ordre du Phénix

Alors que les adaptations de film sont en règle générale décevantes, celle d’Harry Potter et l’Ordre du Phénix étonne. Il est évident que le manque de rythme en décevra beaucoup mais la réalisation en impressionnera d’autres. Le souci du détail est impressionnant, même si les textures auraient pu être bien plus travaillées. Les fans de la série, et plus particulièrement du film pourront se jeter ouvertement sur cette adaptation qui se révèle être l’une des meilleures depuis le début. Les autres s’ennuieront probablement après quelques heures de jeu

Harry Potter et l’Ordre du Phénix

Harry Potter et l’Ordre du Phénix

Cet Harry Potter et l’Ordre du Phénix n’est pas aussi décevant qu’escompté, bien au contraire. Le travail fourni pour rendre l’univers aussi fidèle que possible au film est admirable mais il a apparemment pris trop de temps. L’équipe n’a semble-t-il pas eu le temps de peaufiner les rouages du titre et les incessants allers-retours ne trompent pas. Il est évident qu’il s’agit d’un titre à posséder si vous faîtes partie du fan club de J.K.Rowling. Autrement, vous pouvez aisément passer votre chemin. Il y a tellement mieux sur les rayonnages

Les Rebelles de la forêt

Les Rebelles de la forêt

Les Rebelles de la Forêt est en effet un titre qui détend. Les décors chatoyants, les blagues pourries de notre ami Elliot, les dialogues emplis d’humour, les mini-jeux à pratiquer en cours de partie et tout simplement cette ambiance bon enfant font de ce titre un soft pour lequel il est difficile de ne pas ressentir de la sympathie. Malheureusement, son prix de vente en dissuadera plus d’un. C’est pourquoi je le recommande en occasion ou quand l’étiquette affichera un montant bien inférieur à 60€. A vous de voir. En tout cas, il est évident qu’il vous fera passer un agréable moment

Vampire Rain

Vampire Rain

Vampire Rain avait pour un lui un fabuleux concept : la survie en milieu vampirique ; mais cela ne suffit pas à sauver le titre de la noyade. Sa technique digne d’une Xbox première du nom n’attirera déjà pas l’œil du badaud, ni même la pauvreté de son design. Artoon a pondu un titre dans lequel on s’ennuie fermement et dont on se serait bien passé. Préférez lui donc les aventures de Sam Fisher, moins occultes mais diablement plus accrocheuses et soignées

Eragon

Eragon

Eragon est un titre dont on fait vite le tour mais qui permet de passer un agréable moment. Il n’est pas à ranger dans le camp de toutes adaptations totalement ratées dont les rayonnages français sont couverts. Il s’agit réellement d’un bon jeu d’aventure/action qui offre une épopée agréable, à faire au moins une fois. Il reprend en quelque sorte le concept du film (en mieux heureusement) : un visionnage et c’est tout