Metal Gear Solid 4

Metal Gear Solid 4

Attendu au tournant, le bébé d’Hideo Kojima ne faillit pas. Gigantesque best of de la série regroupant tous les personnages connus revenus pour un grand final absolument colossal, Metal Gear Solid 4 ne peut pas faire l’unanimité, aussi bien auprès des amoureux de la série que des profanes. Truffé d’une myriade de petits défauts, contrebalancés, certes, par autant de détails géniaux, il donne l’impression qu’Hideo Kojima aurait aimé disposer d’encore plus de temps pour finaliser son jeu. Sûrement que les lois du marché l’ont rappelé à l’ordre… Mais se focaliser sur ça serait, à mes yeux, idiot tellement l’aventure mérite d’être vécue et j’insiste sur le mot « vécue ». C’est une expérience de vie, qu’importe ce que peuvent penser les instances considérant le jeu vidéo comme une sous-culture. La série des Metal Gear Solid nous a offert des moments d’anthologie comme peu de films ou toute activité soi-disant ludique nous ont proposé. Konami et son créateur de génie auront su marquer les jeux vidéo de leur singulière emprunte. Tant de bons souvenirs se bousculent dans ma tête qu’il est difficile de dire autre chose que : Merci !