Live A Live

Live A Live

Il ne voulait pas s’imposer comme le nouveau mastodonte du genre, il n’en avait pas la carrure, ni la volonté. Univers atypiques pour un jeu de rôle, personnages non-stéréotypés, réalisation graphique assez convaincante, partie musicale de grand standing, système de combat intéressant mais mal équilibré… Le tout donne un jeu assez marquant, qui plaira avant tout aux fans du genre peu regardants sur l’apparente simplicité du titre. Il aurait pu être plus long, plus beau, plus vaste, plus ambitieux… Mais peu importe, Live A Live reste un très bon jeu de rôle qui mérite un vif intérêt, et qui réserve quelques surprises – particulièrement pour le final – à ceux qui voudront partager, durant quelques heures, la vie un peu ordinaire de ses héros

Lost Odyssey

Lost Odyssey

Malgré la jeunesse de Feelplus, leur savoir-faire est bel et bien là, sans compter sur le chaperonnage de Mistwalker. Lost Odyssey accumule peut-être les bourdes de jeunesse (graphismes inégaux, temps de chargement à déterrer un mort, maladresse de narration par instant), il n’en reste pas moins l’une des meilleures aventures du genre de ces dernières années tous supports confondus. Et vu l’excellence de la dernière génération de RPG, ce n’est pas rien. Sakaguchi a pour ainsi dire réussi son pari et donné une petite leçon à beaucoup de concurrents. La question qui demeure maintenant dans toutes les têtes : une suite ou pas ? Ceux qui auront fini le jeu espéreront que non – l’aventure se suffisant à elle-même – mais les lois du marketing étant ce qu’elles sont, tout est à envisager… Pour l’heure, nous avons Lost Odyssey et c’est déjà beaucoup.

Dragon Quest Monsters Joker

Dragon Quest Monsters Joker

Malgré l’absence d’un réel scénario (il existe mais demeure d’un classicisme absolu), Dragon Quest Monsters J remplit totalement son contrat en nous amusant et en nous occupant de longues heures durant, sans l’ombre d’une lassitude. D’ailleurs, il en est presque décevant de le finir si vite (30 heures, je rappelle). On espérait encore plus. On rêve alors de rangs après A pour nous donner un espoir de continuité. Le boss de fin n’était finalement pas si méchant, on en veut un autre. Eh bien, soyez heureux, la fin est ouverte : vous pouvez continuer à jouer même une fois le générique visionné. Vous vous demandez si ce jeu est fait pour vous ? Si vous ne vous êtes pas reconnu dans les quelques catégories de personnes citées tout au long du texte, alors il y a des chances pour qu’il vous plaise. En tout cas, le plaisir a bel et bien été là en ce qui me concerne. Pourquoi pas chez vous ?

Final Fantasy XIII

Final Fantasy XIII

Final Fantasy XIII divisera peut-être les foules, mais son évidente volonté de bien faire retournera très certainement la situation dans le cœur de certains réfractaires, si tant est qu’ils prennent la peine de s’investir dedans. FFXIII demande à chacun de vivre son histoire, de suivre la tragédie qui se déroule sous nos yeux – des événements et une fin dont seule Square Enix a le secret – et de tout mettre de côté pour sauver Cocoon et nos l’Cie. Une épopée incroyable qui ne demande qu’à être vécue, que ce soit sur Playstation 3 ou Xbox 360

Alpha Protocol

Alpha Protocol

Alpha Protocol est une déroutante réussite. Le principe n’est pas parfait, mais déjà très bien rôdé. La précision des dialogues et l’importance du joueur dans la narration gomment tout deux les défauts techniques. Ceci s’applique bien évidemment au cas de ceux capables de passer outre une réalisation datée et un gameplay peu précis. A rajouter à cela un nombre honteusement élevé de bugs (surtout face aux boss), preuve d’un travail mal fini, et nous serions à deux doigts de crier au scandale. Les joueurs qui ne toucheront qu’à quelques minutes de gameplay seront déçus, voire écœurés. Les acheteurs, se faisant un devoir de rentabiliser leurs deniers, persévéreront, enchainant les missions. La moelle se révélera alors, les laissant face à un titre passionnant qu’il est difficile de lâcher une fois plongé dans cette intrigue se façonnant au gré de leurs décisions. Alpha Protocol n’est donc pas le ratage auquel nous aurions pu croire. Il se révélera comme l’un des très bons titres de 2010, à ceux qui lui laisseront une chance

Golden Sun

Golden Sun

Il est considéré comme une référence sur GBA. Bien que le scénario soit le gros point noir du soft, avec la durée de vie minimaliste, Golden Sun n’en reste pas moins un titre tout à fait plaisant, à faire au moins une fois afin de se lancer dans The Lost Age aussitôt après. Ce dernier en corrige d’ailleurs la plupart des défauts..

Final Fantasy

Final Fantasy

Il arrive des moments où l’on désire irrémédiablement revenir sur des jeux cultes. Des softs qui nous ont marqué, qui nous ont fait rêvé et qui, pour certains, ont grandement apporté au genre. Aujourd’hui, je viens vous parler d’un mythe, d’une légende : Final Fantasy. Oui, vous ne rêvez, il n’y a pas de chiffre ..

Star Wars : Knights of the Old Republic

Star Wars : Knights of the Old Republic

Je pense avoir été assez explicite dans les lignes précédentes : il vous faut ce jeu un point c’est tout! Je ne vous ai même pas parlé de la durée de vie mais connaissant Bioware il n’y avait pas à s’inquiéter, plus de 30 heures de jeu pour finir la quête principale. Le temps est bien sûr un poil plus long si vous espérer finir toutes les quêtes annexes, là il faut rajouter bien 5 heures supplémentaires au compteur. D’ailleurs, je me demande si je ne vais pas le refaire en me faisant passer pour le pire des Sith. Le jeu change énormément en fonction de votre orientation maléfique ou pas. Je ne vois pas quoi rajouter d’autre à la pléthore de compliments préalablement faits. Des défauts? Désolé, je n’en ai pas trouver. Allez, en restant objectif, je pourrais éventuellement dénoncer des temps de chargements trop fréquents. Ils ne sont pas bien longs mais ils apparaissent au moindre changement de zone. Cela pourrait irriter certains joueurs mais je vous assure qu’on les oublie bien vite pour se concentrer sur ce qui nous attend dans la nouvelle salle.
Bref, vous l’aurez compris, Star Wars KOTOR est un monument du RPG, sur Xbox, et qui n’a pas à rougir face à ses concurrents nippons. Si vous ne vous l’êtes toujours pas procuré, vous êtes irrécupérables

Naruto RPG 2

Naruto RPG 2

Naruto RPG 2 aurait pu décevoir mais ce n’est pas le cas. Reprenant l’intrigue de manière plus ou moins fidèle, il offre aux joueurs un jeu tout à fait agréable et surtout où l’ambiance de la série est réellement présente. Il arrive que l’on ait l’impression de vaquer dans le monde de l’œuvre et en cela, nous pouvons dire que l’adaptation est bonne. Les pseudo hardcore gamers qui ne peuvent pas se retenir d’énumérer leurs trophées en matière de RPG seront peut-être déçus par le classicisme du titre et le bouderont. Je vous propose de les laisser louper un tel jeu et vous, profitez-en pour y jeter un œil