Compte-rendu E3 2019

Compte-rendu E3 2019

Sommaire | Meilleure conférence | Meilleur trailer | Meilleure annonce/surprise | Coup de cœur | Coup de gueule | Avis général

Vidok – Les « fans hardcore »

Je comptais aborder les trailers de Shenmue III, à la fois décevants et honteux après tant d’années d’attente. Ils auraient dû dès le départ prévenir que le titre tenterait de reproduire la technique des jeux du début des années 2000. Mais finalement, mon coup de gueule portera sur la bêtise des fans. Tout a commencé pendant la conférence Square Enix, et les cris du public parfaitement inutiles et idiots, sans cesse, à ruiner le moindre trailer ou annonce. Des gens n’ont visiblement pas de vie suffisamment intéressante pour crier de telle sorte à chaque trailer ou date – ou ont été mandatés pour, ce qui est tout à fait possible. Triste mais pas bien méchant. Et puis, le drama “Tifa’s Boobs” est arrivé. Les seins de Tifa ont rapetissé, Tifa a perdu tout sex appeal ou encore Tifa n’est même plus féminine (?!) sont des commentaires qui sont apparus sur les réseaux sociaux. A quel moment ce détail a une importance pour l’histoire ou le gameplay ? A quel moment les joueurs n’ont pas les capacités intellectuelles pour comprendre l’ineptie de réclamer une poitrine énorme sur un modèle 3D réaliste voué à se battre à mains nues ? A quel moment ce choix artistique a des conséquences négatives ? D’autant que le design de Tifa n’a pas été massacré, il n’est que légèrement modifié par rapport à celui de Advent Children qui n’a pas eu droit à pareil torrent d’idioties. Incompréhension de mon côté, j’aime à penser que ces retours sont trop bas niveau pour être compris. Une frange des joueurs, visiblement, ne méritent pas ce remake.


Margoth – Scarflop ?

Si Microsoft sortait l’artillerie lourde avec son Game Pass, son prolongement sur PC, le crossplay et un tarif vraiment donné, se permettant de bien tacler Google au passage avant même que son dernier n’ait eu le temps de sortir sa Stadia, on ne peut pas dire que le géant américain ait vendu beaucoup de rêve avec sa Scarlett. On se la joue aguicheur dans une vidéo qu’on aurait qualifié de purement démagogue dans le milieu politique en montrant deux circuits imprimés et un mec affairé à son fer à souder, on te balance un trailer cinématique dans des circonstances où l’on ne peut pleinement pas se rendre compte de l’avancée technologique – tu veux le streamer comment le 8K actuellement hein – sans la moindre séquence de gameplay pouvant montrer éventuellement qu’il serait possible de réduire un max les chargements et maximiser la fluidité ou je ne sais quoi montrant un quelconque GAP, manette en main. Et c’est tout ! Bon, ok, c’est Halo, ça plaira aux fans de la franchise qui n’attendaient que ça. En revanche, en ce qui concerne faire rêver quant au passage à une nouvelle génération qui est pourtant annoncée dès l’année prochaine, on repassera. Et pourtant, vu l’absence de Sony, il était facile pour Microsoft de frapper fort : montrer du visuel de la machine/interface, même si ce ne serait pas forcément définitif, annoncer un potentiel début de line-up, qu’il provienne de ses propres studios que de la part d’éditeurs-tiers, etc. Non, là, poudre de perlimpinpin et flop, on dit au revoir et au dodo… A l’image de toute sa conférence qui manquait à mon sens de gameplay et de concret pour pleinement convaincre d’ailleurs. Car si la structure de l’année dernière fonctionnait car c’était surtout des annonces pour le futur, on était en droit d’attendre un peu plus de concret cette année, histoire d’en voir de manière un peu moins théorique les conséquences. Ce qui n’a pas forcément été le cas.


Ryuzaki57 – Gameplay, où es-tu?

Oui, je sais : on ne peut pas avoir du gameplay pour tous les jeux présentés. Mais quand même, je trouve qu’on tombe un peu dans l’extrémité inverse. Elden Ring par exemple, relance la mode des logos qui déchirent : le logo est vraiment très bien, mais c’est à peu près tout ce qu’on a… La bande-annonce montrent des figures, impersonnelles, immobiles, dans un travelling de caméra ronflant mais… il parle de quoi le jeu? Et il n’est pas le seul à mettre de la poudre aux yeux (mais Halo quoi!). Gears 5, je ne sais absolument plus ce que c’est, Bethesda c’était une séance de cinoche et même chez Ubi, le gameplay n’était pas légion. Je ne dis pas qu’il faut un bonhomme qui joue 15 minutes à tous les jeux, mais les éditeurs devraient au moins apporter leurs jeux en donnant une idée assez précise de ce que c’est. Sinon, quelque part, il n’y a pas de hype ou pire, une fausse hype qui se transforme en déception plus tard.


Mizakido – Aucun ?

Je n’ai pas suffisamment suivi l’actualité durant l’E3 pour avoir un véritable coup de gueule ou déception, ce n’est pourtant pas les occasions qui ont manqué, mais finalement si on regarde les choses autrement, on peut toujours en tirer quelque chose de positif. J’aurais pu râler sur Bleeding Edge, le premier jeu de Ninja Theory depuis son rachat par Microsoft, comme quoi il ne correspondait pas vraiment à ce que le studio avait l’habitude de faire depuis quelques productions, mais finalement, les avis ont plutôt l’air positifs et après enquête, le projet ne semble pas être une commande “à la Rare” de la part de Microsoft mais semble dans les cartons depuis un moment, et il y a du beau monde d’impliqué, avec notamment Rahni Tucker qui a chapeauté DmC pour Capcom. Peut-être un Anarchy Reigns avec plus de budget… Et de succès ? J’aurais pu être agacé aussi par la polémique idiote concernant la poitrine de Tifa dans Final Fantasy VII : Remake, mais finalement, je suis bien content que Square-Enix ne plie face aux “exigences” de personnes aux idées bien arrêtées. Bon et Ubisoft, où est le révolutionnaire Beyond Good & Evil 2 ? Pas reparti dans les limbes de l’enfer du développement j’espère! Bah, si je devais noter quelque chose, avec une once d’hypocrisie, c’est bien la volonté de certains acteurs du monde vidéoludique, particulièrement Google et dans une moindre mesure, Microsoft, de vouloir faire du cloud gaming le tournant majeur de l’industrie vidéoludique, alors qu’il s’agit pour moi, au delà de la prouesse technique et du côté pratique, d’un gouffre écologique en plus de mettre à mal la préservation du jeu-vidéo dans son ensemble. Mais étant abonné Netflix, je ne peux vraiment que militer sur le second point…

Articles qui pourraient vous intéresser

Semaine spéciale : Utopiales 2018

Semaine spéciale : Utopiales 2018

la Dix-Neuvième édition des Utopiales se déroulait à Nantes du 31 Octobre au 4 Novembre, au sein de sa cité internationale des congrés. Le format essayé l'année dernière pour suivre les vacances scolaires est finalement reconduit, d'autant que le public a suivi, avec un gain de plus de 8000 personnes, permettant au compteur de franchir la barre des 90 000 visiteurs. Malgré cet engouement croissant et que la cité internationale des congrés ne soit pas extensible, les organisateurs ont presque réussi à pousser les murs en ouvrant de nouvelles salles et un bar au festival.

Compte-rendu E3 2018

Compte-rendu E3 2018

E3 2018, la messe du jeu vidéo internationale a perdu de sa superbe depuis quelques années. Et pourtant, elle continue d'attirer les joueurs du monde entier, soit désormais sur place soit devant leur écran, espérant y découvrir les blockbusters qui habiteront leurs consoles pour l'année à venir...

Stunfest 2018 : Galette-saucisse dans ta face !

Stunfest 2018 : Galette-saucisse dans ta face !

Après s’être accordé une pause d’un an, le Stunfest revient, à Rennes, pour une édition 2018 toujours plus imposante. Le festival breton vise à “à montrer la diversité des cultures vidéoludiques sous toutes leurs formes”. Au-delà du communiqué de presse, il faut y voir un événement familial où les joueurs du monde entier se rencontrent au travers des allées de l’Esplanade Charles de Gaulle de Rennes, que ce soit pour rigoler ou pour s’affronter dans des tournois tout ce qu’il y a de plus officiels.

Poster un Commentaire

avatar
2000
  S'abonner  
Me notifier des