Ape Escape P

Ape Escape P

Ape Escape P est toujours un bon petit jeu de plate-forme à l’ambiance niaise au possible mais qui vous fera passer de bons moments. La capture de singes en liberté est réellement une activité à laquelle on prend goût rapidement. Il est dommage que les développeurs n’aient davantage tiré parti des capacités de la console pour améliorer encore un peu plus la réalisation technique.

Les fans de plate-forme frustrés peuvent facilement se laisser tenter par Ape Escape. Ni excellent, ni mauvais, il s’affiche comme un bon petit soft qui vous distrairera le temps de quelques après-midi. Destiné avant tout aux enfants, il n’en demeure pas moins agréable pour les plus âgés également. A prendre d’occasion

Armored Core Formula Front

Armored Core Formula Front

Armored Core est un jeu tout à fait agréable mais difficile d’accès pour beaucoup de monde. Très beau mais étant donné que le joueur n’est pas acteur, il est difficile de préconiser ce jeu. Pourtant, j’y ai passé de très bons moments. C’est pourquoi je propose de lui mettre la moyenne et, tout un chacun, en fonction de ses goûts, fera évoluer l’appréciation

Bleach Heat the Soul

Bleach Heat the Soul

Ce premier Bleach est une indéniable réussite du point de vue technique mais pêche méchamment sur le contenu. Le manque flagrant de personnages en fait un titre dont on fait vite le tour malheureusement. Nous mettons cela sur le fait que ce soit le premier numéro. Les autres ont depuis lors corrigé le tir. A petit prix, le fan de l’anime sera heureux de son investissement

Burnout Legends

Burnout Legends

Burnout Legends est donc bien l’un des gros titres de la PSP comme nous l’espérions. A la fois beau, fluide, maniable, long et jouissif, il cumule les qualités de façon outrancière. Même s’il n’est pas exempt de défauts tels que les nombreux bugs d’affichage et les légers ralentissements lorsque trop de véhicules sont présents à l’écran, il n’en demeure pas moins l’un des must-have de la console

Crisis Core : Final Fantasy VII

Crisis Core : Final Fantasy VII

Crisis Core s’impose au final comme l’un des éléments les plus convaincants de la compilation Final Fantasy VII, même si certaines lacunes importantes l’empêchent tout juste d’être un chef d’oeuvre inattendu. On déplore notamment un manque d’exploration évident et des combats lassants sur la longue. Cela reste un Action-RPG très sympathique, qui fait forte impression grâce à des scènes mémorables à travers une ambiance maitrisée..

God of War : Chains of Olympus

God of War : Chains of Olympus

God of War Chains of Olympus ne constitue pas l’adaptation foireuse à laquelle nous aurions pu nous attendre. A la fois belle, bien animée, bien amenée et passionnante, elle fait honneur à la série en lui offrant un épisode à part entière qui s’inscrit sans problème dans sa mythologie. Cette aventure de Kratos prouve aux derniers sceptiques que la PSP peut offrir des titres ébouriffants. Certes, la durée de vie peut être sujette à moquerie mais quelle idiotie ce serait que de bouder pareil jeu. GoW CoO écrase la concurrence en matière d’aventure-action et instaure un nouveau standard de qualité. Mis à part Ghost of Sparta, nul n’a réussi à le dépasser, techniquement parlant. La fine équipe de Ready at Dawn a réellement réussi son pari et nous l’en remercions. Six heures de jeu mais quel pied !

Mimana Iyar Chronicle

Mimana Iyar Chronicle

Tout ceci contribue à faire de Mimana Iyar Chronicle un RPG moyen, très court (15 heures en se perdant) et au profond goût d’inachevé. Pourtant, ses personnages hauts en couleur tiennent le jeu à bout de bras pour nous faire passer un plutôt bon moment où il n’est pas rare de rire des bêtises du groupe. Il s’agit alors de considérer le titre de GungHo Works et Kogado Studio comme une aventure reposante, malgré ses exigeants donjons, entre deux blockbusters

Ridge Racer 2

Ridge Racer 2

Ridge Racer 2 est la copie conforme de son grand frère sans l’ombre d’une nouveauté valable. Même réalisation, même circuits, même voitures, mêmes bonus à débloquer, même progression, les deux titres ne diffèrent que dans des détails (mode arcade modifié, modes survie et duels ajoutés). A éviter donc si vous possédez le prédécesseur et à acheter si ce n’est pas le cas

Silent Hill Origins

Silent Hill Origins

Silent Hill Origins est indépendant de la série. Nul besoin de déjà connaître la trame scénaristique, laissez-vous emporter en même temps que Travis dans son voyage sous LSD dans le monde merveilleux de la déliquescence. Profitez des paysages magnifiques s’étalant devant vous, et n’oubliez pas de prendre des photos ! SHO vous promet des séquences *émotion* frisson inénarrables. Parce que oui, même sur une console portable, on peut vous faire flipper. Le jeu reste très beau malgré son âge, le scénario est prenant, et le système de jeu pas si désagréable. Une bonne mise en bouche pour tout joueur qui serait passé au travers du phénomène Silent Hill. Faites-vous peur, c’est rigolo

Sôkyû no Fafner : Dead Aggressor

Sôkyû no Fafner : Dead Aggressor

Sôkyû no Fafner : Dead Aggressor a bénéficié d’un jeu attrayant aux premiers abords (boîtier superbe, introduction fabuleuse, respect de l’univers) mais dès que l’on pratique les missions proposées, le sourire s’efface quelque peu et la lassitude peut survenir très vite. Malgré toute la sympathie que l’on peut avoir pour la série, il est dur de conseiller son adaptation, même au plus grand fan. A essayer à tout petit prix sinon regardez plutôt ailleurs, il y a bien mieux sur le support de Sony

Valkyrie Profile Lenneth

Valkyrie Profile Lenneth

A un moment où Square Enix n’était pas spécialement présent sur PSP, la firme japonaise annonce l’arrivée d’une suite au légendaire Valkyrie Profile sur PS2. Pour l’accompagner et faire découvrir le premier épisode aux jeunes générations, un remake est également prévu sur PSP, avec pour sous-titre Lenneth. Si ceux qui ont déjà fait la version ..