Sunset Overdrive

Sunset Overdrive

Sunset Overdrive est un titre plutôt étonnant, coincé entre des standards de jeu AAA actuel et des principes bien plus arcades. Le scénario, déjanté, se traverse en une dizaine d’heures accompagné d’un plaisir presque juvénile. L’univers sans queue ni tête du bébé d’Insomniac Games, son gameplay jouissif, ses missions stupides et diversifiées nous accrochent devant notre écran. Mais certains détails et un contenu annexe trop vite redondant l’empêchent d’être une réussite encore plus insolente qu’il ne l’est. Un jeu vivement conseillé pour les possesseurs de la Xbox One quoiqu’il en soit.

Super Lucky’s Tale

Super Lucky’s Tale

Super Lucky’s Tale en lui-même n’est pas le jeu de plateforme le plus marquant de sa génération mais saura graver de superbes souvenirs aux plus jeunes joueurs, voire de leurs parents pour avoir passer de belles soirées de complicité en famille. Un titre honnête, bradé quelques semaines seulement après sa sortie, que les joueurs Xbox auraient tort de bouder, d’autant qu’il s’agit d’une exclusivité console

The Technomancer

The Technomancer

Ambitieux, The Technomancer l’est indubitablement, et il serait idiot de lui reprocher. En revanche, il est plus opportun de lui rappeler qu’il serait préférable de peaufiner une aventure plus courte, mieux rythmée et plus fluide plutôt que de vouloir tout faire de manière maladroite. Spiders a su développer chez les joueurs un sentiment de bienveillance, qui perdure, créant presque une marque de fabrique mais qui pourrait lasser. The Technomancer a en effet pour lui un background original qui se laisse découvrir pendant la trentaine d’heures de jeu mais sur lequel il est difficile de vouloir revenir

The Witcher III : Wild Hunt

The Witcher III : Wild Hunt

CD Projekt RED nous embarque dans une aventure absolument incroyable : The Witcher III fait figure de véritable chef d’œuvre. Fort d’une direction artistique (musiques, environnements…) à couper le souffle, d’une histoire aux multiples embranchements et d’un univers extrêmement riches et matures, associés à un gameplay des plus solides, The Witcher III marque avec brio les esprits en dépit de quelques défauts qui subsistent (petites imprécisions techniques, équilibre de la difficulté étrange). Nous tenons ici sans conteste le RPG le plus riche qui soit…

TMNT : Les Tortues Ninja

TMNT : Les Tortues Ninja

Qu’il est donc dommage de voir ce sympathique TMNT plombé par une durée de vie minable et un challenge inexistant. Ubisoft Montréal a visiblement voulu rendre son jeu trop grand public, ce qui, finalement, l’amène à ne se destiner qu’aux très jeunes joueurs. Eux seuls auront la chance d’échouer quelques fois. Pour information, le nombre de continus est illimité..

Tomb Raider

Tomb Raider

Tomb Raider version 2013, tout un débat qui aura de quoi diviser les foules. Reconnaissons honnêtement que Lara Croft new-look et new-gen fait les yeux doux du côté de chez Nathan Drake. Il serait néanmoins malvenu de dire pour autant que Crystal Dynamics ne fait que piocher pour mieux cracher en l’état. Non, le studio a préféré mastiquer méthodiquement afin de façonner leur propre truc. Une variante d’Uncharted en somme. Qui n’invente peut-être rien mais qui a au moins le mérite de se tailler son bout de gras intelligemment au point de jeter un sacré bout d’ombre à son modèle. Si ce n’est carrément une mandale tant il arrive à le surplomber via diverses optimisations des éléments qu’il a pu lui emprunter

Vampire Rain

Vampire Rain

Vampire Rain avait pour un lui un fabuleux concept : la survie en milieu vampirique ; mais cela ne suffit pas à sauver le titre de la noyade. Sa technique digne d’une Xbox première du nom n’attirera déjà pas l’œil du badaud, ni même la pauvreté de son design. Artoon a pondu un titre dans lequel on s’ennuie fermement et dont on se serait bien passé. Préférez lui donc les aventures de Sam Fisher, moins occultes mais diablement plus accrocheuses et soignées

Wartech : Senko no Ronde

Wartech : Senko no Ronde

L’originalité a du bon mais le contrecoup est la division d’opinion que cela entraîne. Le titre ne fera pas l’unanimité en raison de son type très particulier. Ce mix entre deux genres entraîne forcément une limitation des deux côtés : la liberté est moins grande que dans un shoot et les coups sont plus limités que dans un jeu de baston classique. Mais si vous accrochez au style, alors vous êtes parti pour des heures de combats interstellaires intenses