Naruto RPG 2

Naruto RPG 2

Naruto RPG 2 aurait pu décevoir mais ce n’est pas le cas. Reprenant l’intrigue de manière plus ou moins fidèle, il offre aux joueurs un jeu tout à fait agréable et surtout où l’ambiance de la série est réellement présente. Il arrive que l’on ait l’impression de vaquer dans le monde de l’œuvre et en cela, nous pouvons dire que l’adaptation est bonne. Les pseudo hardcore gamers qui ne peuvent pas se retenir d’énumérer leurs trophées en matière de RPG seront peut-être déçus par le classicisme du titre et le bouderont. Je vous propose de les laisser louper un tel jeu et vous, profitez-en pour y jeter un œil

Project Rub

Project Rub

Avec Project Rub, la Sonic Team a montré les nombreuses possibilités qu’offrait la Nintendo DS. En utilisant aussi bien le micro que l’écran tactile, il s’agit du jeu, appartenant au line-up, qui a le plus démontré l’innovation que pouvait apporter la console au domaine du jeu vidéo. Peut-être que la console n’aurait pas eu un succès si immédiat si Project Rub n’avait pas été si original et plaisant. De part son style unique et réellement novateur, il s’impose parmi les softs indispensables de la Nintendo DS

Rayman DS

Rayman DS

Rayman DS est la conversion de Rayman 2 sur N64, un portage peut-être trop hâtif d’ailleurs. Les développeurs ont omis de profiter des capacités de la console en matière de prise en main pour faire évoluer leur jeu. Sûrement désireux de vouloir proposer leur soft au lancement de la console, ils ont quelque peu bâclé le travail. Dommage. Il en reste un jeu qui fera passer un bon moment à ceux qui ne l’ont jamais fait. Les autres peuvent passer leur chemin et ressortir leur version d’antan, un poil plus belle et bien plus agréable à jouer

Conversation Notebook For Travel America

Conversation Notebook For Travel America

Tout cela pour vous dire que Conversation Notebook est un logiciel éducatif pour japonais désireux de se rendre aux Etats-Unis et non pour jeune français voulant connaître la langue de Musashi. Vous apprendrez bien mieux et vite avec un bon vieux bouquin que grâce à ce « jeu ». En revanche, si Nintendo a la bonne idée d’adapter le concept à l’Europe et nous sort une version français/japonais, cela deviendra fort intéressant…

Vampire Rain

Vampire Rain

Vampire Rain avait pour un lui un fabuleux concept : la survie en milieu vampirique ; mais cela ne suffit pas à sauver le titre de la noyade. Sa technique digne d’une Xbox première du nom n’attirera déjà pas l’œil du badaud, ni même la pauvreté de son design. Artoon a pondu un titre dans lequel on s’ennuie fermement et dont on se serait bien passé. Préférez lui donc les aventures de Sam Fisher, moins occultes mais diablement plus accrocheuses et soignées

Initial D : Extreme Stage

Initial D : Extreme Stage

Il serait facile de se dire que Sega s’est reposé sur ses lauriers en sortant un jeu à la réalisation indigne d’une Playstation 3, au gameplay raté et à la durée de vie minimaliste afin de profiter de l’engouement provoqué par la série. Beaucoup franchiront le pas et le diront, pendant que les fans y verront un jeu fidèle à l’original, par moment palpitant et offrant une bande-son de qualité. A vous de voir si vous appréciez suffisamment la série pour faire abstraction, ou non, des tares du jeu

Yoshi Touch and Go

Yoshi Touch and Go

Yoshi Touch and Go a donc tout pour plaire au jeune public : une ambiance enfantine, une prise en main immédiate et un plaisir visuel évident. Pourtant, il plaira également aux plus vieux tellement il peut se révéler difficile par la suite. Ce Yoshi est réellement à part, il peut en rebuter certains à cause de son concept assez novateur mais il ne laissera personne indifférent

Eragon

Eragon

Eragon est un titre dont on fait vite le tour mais qui permet de passer un agréable moment. Il n’est pas à ranger dans le camp de toutes adaptations totalement ratées dont les rayonnages français sont couverts. Il s’agit réellement d’un bon jeu d’aventure/action qui offre une épopée agréable, à faire au moins une fois. Il reprend en quelque sorte le concept du film (en mieux heureusement) : un visionnage et c’est tout

Star Wars Episode III : La Revanche des Sith

Star Wars Episode III : La Revanche des Sith

Star Wars Episode III La Revanche des Sith, en plus d’être un monument du monde cinématographique (avis personnel), s’offre une adaptation sur Nintendo DS tout à fait agréable à jouer et à découvrir. Pas bien difficile à terminer, il demeure un bon divertissement

Sakura Taisen Atsuki Chishioni

Sakura Taisen Atsuki Chishioni

Tout n’est toutefois pas rose dans Sakura Taisen Atsuki Chishioni puisque son niveau de difficulté reste tout de même très bas, et ce jusqu’au combat final. L’aventure est linéaire et il est impossible de rater un événement capital – Oogami s’y rendant forcément tout seul le moment venu. Ceci se révèle malgré tout pratique pour les non-japonisants. Car le second point qui pourrait rebuter est la barrière de la langue. Sakura Taisen V étant le seul à avoir franchi les frontières nippones, il ne faut pas trop espérer voir les autres débouler sans crier gare. Le japonais est donc indispensable pour profiter au maximum de Sakura Taisen. A défaut, vous y verrez un jeu rafraichissant mais un peu limité. Ce qui serait, vous en conviendrez, bien dommage

Chôsôjû Mecha MG

Chôsôjû Mecha MG

Edité par Nintendo au Japon, Chôsôjû Mecha MG mériterait de fouler d’autres terres tellement il apporte de la fraîcheur au genre. La Nintendo DS se prête parfaitement à l’exercice. Les commandes sont plus qu’instinctives et n’importe qui, même réfractaire au japonais arrivera à se débrouiller. Les menus sont par ailleurs minimalistes, on ne passe que plus de temps à « jouer ». Pour finir, je vous ferai remarquer la très bonne réalisation technique. Sans aucun extra, certes, les graphismes vont à l’essentiel : un environnement en 3D, des robots très bien modélisés et… c’est tout. Les effets pyrotechniques, mis à part les explosions et la fumée, répondent aux abonnés absents. Ici, les mechas sont rois et le décor dépouillé permet de les mettre en valeur. L’animation suit sans sourciller également et chaque robot dispose de sa propre façon de se mouvoir, encore un détail qui ne trompe pas : Chôsôjû Mecha MG a été bichonné

Burnout Legends

Burnout Legends

Burnout Legends est donc bien l’un des gros titres de la PSP comme nous l’espérions. A la fois beau, fluide, maniable, long et jouissif, il cumule les qualités de façon outrancière. Même s’il n’est pas exempt de défauts tels que les nombreux bugs d’affichage et les légers ralentissements lorsque trop de véhicules sont présents à l’écran, il n’en demeure pas moins l’un des must-have de la console