E3 2015 : Avis et retours

E3 2015 : Avis et retours

Sommaire | Meilleure Conférence | Meilleur trailer | Meilleure annonce/surprise | Coup de coeur | Coup de gueule | Avis général
Conférence Xbox

Elekami – Microsoft & Sony

Fait rare, mais cette année, il faut bien avouer qu’une bonne partie des conférences ont été assez captivantes. Si l’an dernier, Microsoft avait été nettement au-dessus en comparaison à un Sony amorphe, cette fois, tout le monde a été au niveau. Ou presque. Évacuons tout de suite Nintendo (peu de gros jeux, peu d’annonces, WiiU presque à l’agonie : on y reviendra plus tard), ou même Electronic Arts (des jeux pas inintéressants, mais un rythme extrêmement inégal… bon, y avait Pelé quand même, mais voilà). Si Bethesda a été fort intéressant, difficile de prétendre au titre de meilleure conférence avec un contenu forcément moins grandiloquent que les autres (deux présentations, Doom et Fallout 4, et le trailer de Dishonored 2 principalement). Quant à Square-Enix, bien qu’ils avaient clairement le meilleur line-up des éditeurs-tiers (et s’impose comme LE meilleur éditeur du moment), le fait de passer après les autres a permis moins d’impact et qui plus est, le rythme fut parfois laborieux, avec en outre assez peu de gameplay présenté (brièvement pour Kingdom Hearts 3, Star Ocean 5 et Hitman…). Il va falloir progresser pour livrer une conférence agréable à regarder, car sur la durée, celle-ci fut trop ennuyeuse et peu soutenue. Ubisoft, sympa comme d’habitude mais malgré quelques nouveaux jeux qui s’annoncent intéressants, pas grand chose ne m’a captivé hormis South Park : The Fractured but Whole (petite méfiance de rigueur toutefois, celui-ci n’étant pas développé par Obsidian).

Alors tournons-nous plutôt vers les deux principaux constructeurs. Microsoft a entamé le bal et ce, de belle manière. Même si je suis resté un tout petit peu sur ma faim en comparaison à la conférence d’exception qu’ils ont produit en 2014, il faut avouer que le géant américain a nettement progressé dans le domaine : rythme effréné, un enchainement de jeux, du gameplay, quelques annonces… S’il y avait peut-être moins de nouvelles exclusivité que l’an passé, la firme s’en est tout de même bien tiré en dépit des absences de trois principales exclues (Crackdown 3, Scalebound et Quantum Break) que l’on retrouvera finalement à la Gamescom. Malgré cela, une excellente surprise avec l’annonce de ReCore, entièrement exclusif à la Xbox One. Il s’agit d’un jeu d’action-aventure se passant dans un monde où il reste très peu d’humains, et dans lequel on dirigera plusieurs robots aux spécificités différentes. Une ambiance qui s’annonce prenante, pour ce nouveau jeu de Keiji Inafune, épaulé par certains anciens de Retro Studios ayant travaillés sur la série Metroid Prime. En outre, nous avons pu voir du gameplay des très attendus Halo 5 : Guardians, Rise of the Tomb Raider et Gears of War 4 (confirmé au passage, donc). Sans oublier l’habituelle fournée de jeux indépendants, dont je retiens Ashen, très intriguant, sans oublier Gigantic, CupHead, Beyond Eyes et Tacoma. Microsoft s’est également payé le luxe d’annoncer Dark Souls III, qui sortira donc sur Xbox One, PS4 & PC. Nous avons aussi pu voir du Forza Motorport 6, même si le retour de la référence des jeux de courses automobiles avait fuité, comme tant d’autres (malheureusement). Rareware a annoncé son nouveau jeu, Sea of Thieves, qui n’intéresse en fait pas grand monde à l’heure actuelle. Par contre, une compilation de 30 jeux Rare pour seulement 30$, là ça semble être une bonne occasion de se replonger dans les Banjo, Conker et autres Perfect Dark ! Entre temps, Fable Legends, une autre exclue, ne m’a pas passionné. Au niveau des jeux multiplateformes, on apprend que les mods PC de Fallout 4 seront utilisables sur Xbox One. Excellente idée ! Hormis la pure présentation de jeux, Microsoft a frappé trois fois : en présentant sa manette Elite, qui perfectionne la perfection, mais à un prix indécent (certes, les manettes sont de plus en plus chères… mais 150€, quand même !), en annonçant l’arrivée de la rétro-comptabilité avec les jeux Xbox 360, dont la liste des jeux viables va s’agrandir progressivement jusqu’à atteindre la centaine cette année, au minimum ; puis avec une démonstration très impressionnante de la réalité virtuelle grâce à Hololens, via Minecraft. Même pour moi qui n’en a strictement rien à faire de ce genre de choses, je dois avouer que j’ai été bluffé. La conférence fut équilibrée, riche en jeux, et même s’il y avait moins de surprises que l’an dernier, la qualité de la prestation a encore été très haute, emprunte de dynamisme et de diversité dans les jeux présentés. Conclusion : en deux ans, Microsoft a su balayer tout ce qui avait attisé la haine autour de la Xbox One, pour répondre aux attentes des joueurs.

La conférence Sony a, elle, concentré un maximum de buzz. Forcément, quand on commence par The Last Guardian, égaré depuis six ans (même si, honnêtement, la vidéo ne m’a pas du tout emballé), qu’on annonce le remake tant demandé de Final Fantasy VII (un vrai !) et qu’on enchaine avec l’officialisation de Shenmue III (même si Kickstarter…), aka le jeu le plus demandé du siècle, la sensation est créée. En outre, et c’est peut-être la vraie grosse surprise à l’instar de ReCore chez Microsoft, nous avons pu découvrir le nouveau titre signé GuerillaGames, Horizon : Zero Dawn. Et il s’annonce bien prometteur ! Nous avons aussi aperçu Dreams, le nouveau jeu de Media Molecule, sans plus. Ratchet & Clank fut absent de la conférence, mais nous avons pu découvrir du gameplay de l’explosif Uncharted 4. Ou encore du – à mes yeux- soporifique No Man’s Sky. Entre-temps, Street Fighter V s’est montré. Un catalogue réellement convaincant, mais à nuancer tout de même : Street Fighter V et Shenmue III ne seront pas des exclusivités totales à la PS4 (sortants aussi sur PC) et Final Fantasy VII ne sera qu’une exclue temporaire (comme pour Rise of the Tomb Raider de l’autre côté, donc). Au-delà du buzz engendré, conséquent et compréhensible, il faut donc savoir faire le tri et faire la part entre vrais gros coups et petits coups d’intox. Même pour The Last Guardian, annoncé pour 2016, avant que Sony ne dise quelques jours plus tard que ça sera compliqué de tenir cette échéance… Pour ceux que ça intéresse, Sony gagne toutefois les contenus additionnels des Call of Duty en avant-première, ce qui était la priorité de la Xbox auparavant. Sony montre un peu trop de jeux multiplateformes, tout de même… Bref, vous l’aurez compris : si en terme de buzz, Sony a tout emporté sur son passage, au niveau de la qualité de la conférence et des jeux présentés (plus particulièrement des exclusivités), sa conférence fut d’un niveau assez équivalent à celle de Microsoft, avec même un léger avantage pour cette dernière. Match nul, donc !

SWB

Ryuzaki57 – Sony & Square Enix

Sony a coché toutes les cases cette année. Jeux occidentaux, jeux japonais, blockbusters, indés, grand spectacle, lyrisme… c’est la conférence la plus équilibrée de cet E3. En cela, elle représente la PS4 qui s’affirme comme la console qui va plaire au plus grand nombre. Même si on n’atteint pas l’effervescence de l’E3 2013, où les enjeux hardwares étaient écrasants, le constructeur a su faire sans cesse remonter la tension, présentant chaque titre posément, mais avec le ton de celui qui va en mettre plein la vue. Cela n’a pas raté. La sainte trinité Final Fantasy VII Remake, Shenmue III et The Last Guardian fait son effet : on ne voit que ça partout! Il faut dire que la aussi, la présentation a été méticuleusement préparée. Séquence émotion avec Yu Suzuki errant au hasard des rues, hanté par sa série inachevée, indices à petites doses et musique pesante dans le trailer de FFVII jusqu’à l’apparition de « l’homme au canon », et ouverture de conférence avec la poésie de The Last Guardian, que plus personne ne pensait revoir un jour.

C’est aussi la conférence des coups commerciaux : Call of Duty s’invite chez Playstation pour la première fois en 5 ans, et la licence mythique Star Wars devient aussi partenaire officiel. Ce sont des millions de choix de console qui viennent de s’effectuer là, en quelques minutes. Black Ops III présente carrément un mode coopératif à 4 tout nouveau, tout beau, mais également le trailer multi compétitif qui jusque là était toujours laissé en dehors de la bataille constructeur. Star Wars Battlefront montre aussi longuement son coop’. Assassin’s Creed Syndicate fait un petit coucou, lui aussi vient de quitter le navire Xbox. Le message est clair, « venez, tout est chez nous ». Le fait est que la surenchère de Sony vis-à-vis de Microsoft a été totale. Quand la Xbox One montre Tomb Raider, la PS4 répond immédiatement avec une autre licence AAA de SquareEnix, Hitman. Alors que Microsoft nous inonde d’indés, Soy préfère se concentrer sur le King de l’indé, No Man’s Sky et son univers apparemment infini. A la séquence bêtement scriptée de Gears 4, le japonais affiche une ville gigantesque dans Uncharted 4. A tous les niveaux, Sony (re)donne le ton, et plus personne ne peut suivre.

Un petit mot également sur la conférence Square-Enix qui, pour une première, a fait preuve d’une grande efficacité avec à la fois le contenu qui envoie et les petites malices de présentation. Ayant appris de ses erreurs, l’éditeur prend bien soin d’apporter avec lui de l’occidental comme des produits maison. Star Ocean 5, Kindgom Hearts III et Final Fantasy VII Remake alternent donc régulièrement avec Deus Ex : Mankind Divided, Just Cause 3 et Hitman : je vide la boîte de bons points pour cette initiative chaleureuse et responsable. Rise of the Tomb Raider apparaît brièvement sans une seule mention du mot « Xbox » : attendez, il doit me rester un bon point quelque part… Conférence longue et contenu à foison avec gameplay pour presque tous les jeux et des détails instructifs sur les systèmes de progression. Respect infini également pour ces messieurs qui larguent des supers annonces en évitant les fuites : le nouveau NieR (voir plus bas) est un séisme, l’annonce du nouveau studio RPG Factory et de son Projet Setsuna trace une voie qui les anciens aspirent à (re)traverser. Pour un coup d’essai, on n’était pas loin du coup de maître…

yoko-taro-640x640

Vidok – Square Enix

La meilleure conférence, cette année, n’a pas été celle d’un constructeur, mais plutôt celle d’un éditeur/développeur : Square Enix. Les conférences de Microsoft et Sony laissaient entendre que Square Enix allait proposer du “lourd”. Il en a été ainsi. L’éditeur a su intelligemment alterner un jeu occidental, un jeu japonais, permettant aux deux publics d’avoir de quoi rêver. Le public occidental a su retrouver du Hitman, du Just Cause 3, du Rise of Tomb Raider et du Deus Ex. Je ne vous le cacherai pas : ces trailers m’ont plutôt laissé de marbre. Hitman et Just Cause, très peu pour moi, j’attends d’avoir des retours concernant Rise of Tomb Raider si le fiasco ludique du précédent (un jeu sublime, maniable et bien animé, mais plutôt ennuyeux et creux) ne se renouvelle pas, et Deus Ex, sûrement très bien mais le précédent volet ne m’avait déjà pas énormément attiré. J’étais pourtant très fan du tout premier Deus Ex. Merci Square Enix, et Eidos de proposer autant de titres AAA pour l’Europe et les Etats-Unis, mais mes yeux sont rivés sur les titres japonais.

Et là, je trouve les trailers et propositions autrement plus sexy. Final Fantasy VII Remake est l’une des grosses annonces de cet E3. Petit frisson lors du trailer mais beaucoup de peur tout de même : Ce ne sera pas FFVII, c’est évident, mais jusqu’où vont-ils le simplifier ? World of Final Fantasy a l’air plutôt sympa, kawaii et “frais”. Les jeux “hommage à FF” sur consoles sont bien meilleurs que ceux sur mobile : il est prévu sur console. C’est bon signe. Il y a eu l’annonce de Nier New Project. A l’heure où j’écris ces lignes, Nier est toujours en stand-by, je ne l’ai pas fini, lassé par les côtés fourre-tout et technique bancale. Je lui donnerai une seconde chance si cette suite s’annonce prometteuse. Je suis tout de même ravi que cette licence voit un nouveau jeu arriver. Project Setsuna, on n’a rien vu mais j’apprécie l’idée d’un nouveau RPG. Même si je trouve un peu triste que Square Enix doive créer un nouveau satellite histoire d’être certain de proposer à l’avenir des RPG… Vous ajoutez Kingdom Hearts III, Final Fantasy XIV Heavensward et Final Fantasy XV histoire de poser les AAA japonais et vous terminez par Star Ocean 5. Voilà comment finir de “hyper” le fan de JRPG que je suis.

Même dans le mobile Square a su montrer un jeu us (Tomb Raider Go) et un jeu jap’ (Kingdom Hearts Unchained). Une jolie parité, une sorte de respect des joueurs – d’où la campagne d’écoute de la communauté – et un éditeur qui semble davantage savoir où il va que par le passé. Cette conférence transpirait la serennité et semblait surtout maîtrisée de bout en bout. Les jeux étaient impressionnants, les annonces réelles, les surprises également. Le modèle de cet E3.

Articles qui pourraient vous intéresser

L’Histoire de Nintendo vol.4

L'Histoire de Nintendo vol.4

222 pages couleur, par Florent Gorges L'Histoire de Nintendo vol.4Florent Gorges222 pages Florent Gorges prend son temps entre chaque volume de l’Histoire de Nintendo, et il faut avouer qu’une fois le livre entre les mains, il est difficile de lui en vouloir. Ce volume 4, de plus de 220...

Preview : Return Of The Tentacle

Preview : Return Of The Tentacle

Dans les raisons les plus évidentes qui expliqueraient pourquoi il serait possible que l'on doive au final se contenter uniquement de ce prologue, on pourra citer cette question de droit qui pourrait s'avérer gênant si Lucas Arts décidait de mettre son nez là-dedans et jouer les éléments...

VA-11 Hall-A Original Soundtrack : Second Round

VA-11 Hall-A Original Soundtrack : Second Round

Composition : Garoad Interprétation : Garoad Année de sortie : 2016 Nombre de CD : Version dématérialisée Nombre de pistes : 44 VA-11 HALL-A - Second Round by Garoad C'est d'ailleurs étonnant de constater qu'il s'agisse de la toute première OST en...

6
Poster un Commentaire

avatar
2000
3 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
FlikvictorRyuzaki57VidokElekamiSteeve Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Steeve
Invité
Steeve

Excellent article sur cet E3 de la part de vous 3. Petit carton rouge au carton rouge de Ryuzaki57 sur Kingdom Hearts 3. :p Je dirai au contraire qu’on est dans les fondamentaux de la série avec la présence de Disney au premier plan. Les personnages de FF ne l’ont jamais été. Et ce n’est qu’un trailer. Je pense que le jeu nous proposera plein de surprises. Et graphiquement, ça claque je trouve. En tant que fan de la saga, je suis sous le charme de ce trailer qui annonce juste une petite partie de l’iceberg à mon avis, surtout… Read more »

Vidok
Admin

Merci Steeve !
Avec tous ces Kingdom Hearts, je me demande si Square Enix n’en fait pas un peu trop. L’histoire était loin d’être si complexe au départ, et je trouve que c’est parti dans tous les sens avec tous ces jeux, sur tous ces supports. L’Assassin’s Creed japonais. Ne serait-il pas temps que Square Enix mette un terme à KH, quitte à s’offrir un autre partenariat avec Disney, dans une autre nouvelle licence.

Elekami
Membre

Je vais rebondir aussi sur certains points de mes collègues. :D Je n’ai pas bien compris la deuxième paragraphe de Ryuzaki pour la conférence. Concernant la « surenchère » de Sony vis-à-vis de Microsoft, tout ça. – Quand Sony montre des jeux multiplateformes comme Assassin’s Creed (qui sort tous les ans) ou Battlefront, c’est censé être plus important que quand Microsoft a montré Fallout 4 ou présenté en première mondiale Dark Souls III ? – Donc Sony surenchérit en montrant un jeu multiplateforme (Hitman) face à une exclue temporaire (Rise of the Tomb Raider) ? – No Man’s Sky a le titre… Read more »

Vidok
Admin

On va faire simple : Yakuza 5 et 0, Dragon Quest Heroes, Neptunia V-II, Bloodborne, Deception IV, Utawarerumono, Star Ocean 5, World of Final Fantasy, Dragon’s Dogma Online, Yoru no Nai Kuni, Disgaea 5, Tales of Zestiria, … Oui, que des RPG ou assimilés, mais il se trouve que je joue essentiellement à ça. Résultat : en ratio jeux jap sur Xbox One / jeux jap sur PS4, la PS4 gagne haut la main. Après, je suis très content de ma One (sur laquelle je fais actuellement Dragon Age Inquisition), mais mon coeur va vers les jeux actuellement sur consoles… Read more »

Ryuzaki57
Editor

– Totalement, ACS, BO3 et Battlefront sont beaucoup plus importants économiquement et sociologiquement que Fallout ou Dark Souls. – Effectivement, Hitman n’est pas une surenchère, mais au moins une réponse où Microsoft avait pensé couvrir tous les angles morts – Il faut comprendre que No Man’s Sky est devenu un phénomène après le trailer de l’E3 2014 : les sites généralistes ont commencé à en parler régulièrement, alors qu’en général on lâche les jeux indés après les conférences. No Man’s Sky est différent, beaucoup plus ambitieux qu’un indé classique. – Gears4 et U4 sont tous deux des jeux d’action ayant… Read more »

Flikvictor
Invité

C’est apparemment Bethesda et son Fallout 4 qui a suscité le plus d’intérêt (je crois avoir lu ça sur GK) sur cette édition 2015, bien devant le remake de FFVII. Mais Sony a fait si fort cette année avec Horizon et son trio d’arlésiennes qu’il va leur être difficile de faire mieux l’année prochaine.
Quant à Square Enix, ils ont tellement marché sur la tête durant la précédente gen qu’ils se sont enfin aperçu qu’on avançait bien mieux sur ses 2 pattes.